Penta, une galga courageuse et qui essaie d’avancer pour laisser derrière elle son lourd passé../A adopter via LSF

Notre petite Penta avait été aperçue errante par des bénévoles et durant plusieurs mois ils ont tenté de la capturer mais sans succès.

Et puis un jour, ils l’ont vue traînant sa pauvre patte avant, comme beaucoup de ces galgos laissés pour compte et abandonnés à leur triste sort. Elle s’était sans doute faite percuter par une voiture.

En septembre 2018, elle a donc pu être facilement attrapée et amenée en urgence à la FBM.

Pauvre puce !

Les radios ont montré une fracture de la patte avant (cubitus et radius)

très proche de l’articulation du coude, datant déjà de plusieurs semaines.

Elle a été opérée rapidement et une plaque a été posée.

 

C’est lors de mon voyage en novembre que je l’ai vue pour la première fois à l’hôpital et elle m’avait brisé le cœur.

Petite Penta effarouchée et si belle, je n’en finissais pas de la prendre en photo, dans son regard je pouvais voir tout ce qu’elle avait dû endurer pour être aussi craintive.

C’est en janvier qu’elle est montée dans le camion de l’espoir, quand elle est arrivée au siège d’LSF, elle était effrayée et il n’y a que les bras de Sylvain qu’elle a trouvé un peu d’apaisement.

 Nous l’avons confiée à Diane, qui a l’habitude de prendre en accueil des Galgos cassés ou craintifs.

Il se trouve qu’avec Penta, elle a les deux à la fois, mais Diane ne manque pas de motivation et jour après jour, elle tente de redonner confiance à sa petite protégée.

Pari gagné, elle avance pas à pas notre petite craintive fracturée et elle est tellement attendrissante..

C’est une galga très délicate, tout en subtilité. Elle est extrêmement proche des autres chiens, et un galgo bien dans ses pattes sera indispensable à son évolution.

Elle commence à répondre par de timides signaux aux appels aux jeux des copains, en remuant doucement la queue ou en caracolant de quelques pas. Elle adore faire quelques pas dans l’herbe toute douce.

Elle boitille encore un peu mais, dès qu’elle se sera remusclée avec de bonnes marches en laisse, la boiterie devrait disparaître. Sa démarche est très élégante, aérienne. Une vraie princesse, notre douce.

Elle reste encore craintive de l’humain, hommes, femmes, enfants ; il faudra donc du temps, beaucoup de patience et surtout beaucoup de douceur pour que la belle accorde sa confiance.

Elle a aussi très peur de tout ce qui roule (voitures, tracteurs, vélos), un environnement calme en campagne sera donc préférable.

Elle ne s’intéresse pas du tout aux chats, et en a même un peu peur.

En bref, une magnifique galga, craintive certes, qui vous retourne le cœur et vous fait pleurer de tristesse et de bonheur à chaque étape, à chaque progrès, à chaque retour en arrière, mais qui essaie courageusement d’avancer pour laisser derrière elle son lourd passé.

Un beau cœur à prendre et à gagner et qui n’attend plus que vous.

https://www.levriers-sans-frontieres.com/category/galgos/france/

Elle est née en 2014, mesure 62 cm et est en accueil dans le 62

Si vous désirez l’adopter, n’hésitez pas à remplir notre formulaire.

Pour plus d’infos, un seul n° : 0325375828

Elle est en accueil dans le nord de la France (62)

 

3 pensées sur “Penta, une galga courageuse et qui essaie d’avancer pour laisser derrière elle son lourd passé../A adopter via LSF

  • 2 février 2019 à 13 h 10 min
    Permalink

    C’est ma filleule 🙂
    J’ai craqué sur elle… J’espère qu’elle va continuer son petit bonhomme de chemin vers la guérison et trouver une famille qui pourra lui apporter ce dont elle a besoin, ce qui n’est malheureusement pas mon cas.
    Je suis persuadée qu’elle va s’en sortir et que quelqu’un va très vite flasher sur elle comme je l’ai fait

    Répondre
  • 2 février 2019 à 13 h 09 min
    Permalink

    Ces craintifs vous font vraiment mal au cœur et ils méritent aussi d’être aimés.
    Il est vrai qu’il faut plus de patience mais ce sont des amours.
    J’espère qu’elle trouvera vite une famille compréhensive.

    Répondre
  • 1 février 2019 à 11 h 11 min
    Permalink

    Cà va se faire mais surtout ne pas mettre la charrue avant les boeufs !!! tout doux tout doux …….
    Notre 1ère galga, adoptée il y a 5 ans était hyper craintive, peur de tout et on avait encore notre merveilleux Labrador, très calme, pèpère tranquille qui a beaucoup aidé à apaiser notre fifille.
    Mon mari a du patienter 6 mois avant de pouvoir la caresser …..le pauvre était tellement désolé mais maintenant dès que quelque chose l’inquiète c’est vers lui qu’elle va !!! Ce n’est plus la galga renfermée et peureuse du début mais elle reste néanmoins méfiante envers les étrangers
    IL faudra une famille consciente de l’enjeu. Faire très attention à cette petite Penta . N e pas la brusquer, tout faire dans le calme et un jour ……..le miracle, la métamorphose …..

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *