La fugue ça passe ou ça casse….Pardon Cléa…

Après chaque transport, c’est l’angoisse totale parce que je sais parfaitement que c’est à l’arrivée d’Espagne que le risque de fugue est le plus important.

Cléa a ouvert une fenêtre pendant l’absence de ses adoptants pour prendre la poudre d’escampette et ensuite elle a sauté la clôture !!

Oui, oui ! Il y avait des clôtures, et rassurez-vous, nous avons fait correctement notre TAF pour ceux qui en douteraient, mais un galgo peut sauter à l’aise deux mètres quand il est en panique !!!

Je ne mets absolument pas en doute cette version, c’est tout à fait possible car je sais parfaitement qu’un Galgo qui cherche à s’enfuir trouvera toujours le moyen de le faire et nous avons eu un cas similaire sans la mort au bout du chemin.

Il y en a même qui sautent par les balcons, du vécu aussi, alors ne nous prenez pas pour des CONS lorsqu’on vous dit qu’il y a un risque.

Il y a aussi ceux qui passent entre les barreaux du portail, oui du vécu aussi, je l’ai vu de mes propres yeux, quand la tête passe tout le reste passe !!

Ces chiens qui changent d‘environnement, qui n’ont jamais vécu dans des maisons ne pensent qu’à une seule chose à leur arrivée,  c’est échapper à tout ça même si vous n’en avez pas l’impression et à la moindre occasion, ils le feront.

VOUS NE DEVEZ JAMAIS LEUR FAIRE CONFIANCE

Alors on rabâche et on rabâche mais bien souvent les gens n’ont que faire de nos recommandations et dès qu’on a le dos tourné ils font bien ce qu’ils veulent.

Tenue en laisse 2 semaines minimum dans le terrain !!

FOUTAISE !! Dès le lendemain et très souvent le nouvel arrivant est en liberté totale !!

On en a eu la preuve avec Printa. Allez HOP ! Dans le terrain en liberté pendant les heures d’absence alors qu’elle n’était adoptée que depuis une semaine !!!

Je vous le dis, FOUTAISE  et rien à faire des recommandations des délégués de Lévriers sans Frontières qui sont, je vous le rappelle, les premiers sollicités en cas de fugue.

Là, par contre on est bien content de les trouver pour cavaler pendant des jours et des jours derrière les chiens.

A préciser qu’ils ont une vie les délégués en dehors de LSF, ils ont une famille et ils bossent. Oui, ils bossent  pour gagner leur croûte et tout ce qu’ils font, ils le font en PLUS et bénévolement  !!

Un autre exemple, lors du transport de novembre, d’une galga très timide pour laquelle j’avais vivement recommandé la tenue en laisse dans le jardin pendant au moins deux semaines et bien dès le lendemain sont adoptante m’a envoyé une photo par texto de la chienne en liberté dans le terrain avec ces quelques mots :

Nous l’avons lâchée, c’est mieux pour elle et tout va bien, avec 2 petits smileys qui se fendaient la gueule !!

 

MOI ça ne m’a pas fait rire du tout !! Je n’ai  absolument pas apprécié la blague !!!

Et en plus on nous nargue !!

C’est un jour triste aujourd’hui, nous pleurons tous Cléa et nous ne l’oublierons pas.

Je ne ressens pas de colère, je suis anéantie et je culpabilise beaucoup  d’avoir fait le choix de la placer dans un foyer sans congénères et avec des heures d’absence mais avec retour le midi, je précise pour ceux qui voudraient s’engouffrer dans la brèche !!

Depuis son arrivée elle n’était pas bien, elle était stressée  et elle le faisait savoir … la veille elle avait arraché tous les rideaux, elle voulait sortir à tout prix et nous n’avons pas su l’entendre…

Je me suis trompée, j’ai  toujours beaucoup de réticence à placer un galgo seul sans congénères et avec des heures d’absence et ce n’est pas facile de refuser certains dossiers pour cette raison sachant que parfois le chien s’adapte….

Cléa n’était pas craintive mais juste un peu timide et j’ai pensé que….mais j’ai mal pensé et m’a décision l’a tuée…

Pardon Cléa, pardon…

 

 

 

30 pensées sur “La fugue ça passe ou ça casse….Pardon Cléa…

  • 15 décembre 2018 à 20 h 06 min
    Permalink

    Terrible… mais Bizarre aussi qu’il vous ait été rapporté que la chienne n’était pas bien… c’etait une craintive ? J’ai deux Galgas dont une craintive, elles se sont posées presque immédiatement, c’est vrai qu’il y a deux autres chiens à la maison. J’ai un peu de mal à comprendre qu’il n’y ait pas eu deux trois jours de congé pour l’accueillir… après, chaque cas est différent…

    Répondre
  • 14 décembre 2018 à 16 h 38 min
    Permalink

    C’ Est pas facile l’adoPrions d’un galgo Diego est mon troisième galgo chaque fois c’ Est différent drusso était marqué par la vie de la bas vieux et fatigué mais il a après bien compris qu’on l’aimAit kyra adoptée peu après était son ombre et a vécu heureuse malgré ses traumatismes après la mort de druso nous avons adopté Diego jeune galgo noir comme les autres et oui les noirs les gens n’aiment pas et il se fait que Diego est un grand trauma maiS voilà on a organisé notre vie pour lui et avec patience il comprend très vite il est très intelligent maintenant il y a 3 ans que Diego partage notre vie il est heureux mais il a fallut du temps et de la patience Diego reste un galgo imprévisible et les galgos merveilleux amis ne sont pas des chiens comme les autres ne pas adopter un galgo s’ en réfléchir et être sur de soi car sa vie en depend

    Répondre
  • 13 décembre 2018 à 22 h 49 min
    Permalink

    Lorsque j’ai pris ma première galga j’étais sans emploi ça a été un point positif pour créer une relation avec elle je pense que lorsqu’on prend un galgo il faut prévoir des congés pour commencer à créer un lien car cela ne se fait pas en une semaine ou 15 jours mais sur des mois. Les premiers jours sont importants… on aura beau retourner la situation dans tous les sens de ce qu’on aurait dû ou pas dû faire je pense que au moins elle ne souffre plu psychiquement et physiquement malgré qu’elle était venue dans le but d’être heureuse. c’est aussi dur pour l’association que pour ses adoptants

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *