Les blablas de la présidente d’LSF / Aujourd’hui est un jour de tristesse …

Je l’attendais avec angoisse ce triste jour et je savais qu’il allait arriver plus tôt que les autres années.

La FBM a atteint son quota du nombre de chiens que le refuge est en capacité d’accueillir et est obligée de fermer ses portes.

En effet, les galgueros se sont débarrassés très tôt en saison de leurs galgos à cause de la fermeture de la chasse aux lièvres.

Ce fût donc une hémorragie sans précédent et chaque jour depuis presque un mois, ce sont des dizaines de galgos qui entraient chaque jour au refuge…

Non seulement les places manquent et la promiscuité engendre des bagarres, mais il y a aussi le manque de moyens financiers. Imaginez- vous il y a actuellement environ 700 chiens  à nourrir, mais pas que ça car il faut également les vermifuger, les déparasiter,  les vacciner, les tester aux maladies méditerranéennes et les soigner s’ils arrivent malades, il y a les examens, les radios, les soins, les interventions ,les médicaments, et puis il faut également payer le personnel, l’eau, l’électricité…. c’est un coût de fonctionnement mensuel  énorme.

A partir de maintenant ce seront des dizaines et des dizaines de galgos que les galgueros vont acheminer dans les perreras pour qu’ils y soient  exterminés, seuls les cas les plus lourds seront pris en charge par la FBM.

Peu importe pour les chasseurs Espagnols, qu’ils emmènent leurs galgos dans un refuge où ils auront la vie sauve ou dans une perrera où ils seront mis à mort, peu importe pour eux puisqu’ils n’ont aucun attachement pour leurs chiens, qu’ils considèrent purement et simplement comme des outils de chasse et non pas comme des êtres sensibles et vivants.

Pire encore, lorsque les perreras auront elles aussi atteint leur quota, et bien les galgueros feront le sale boulot eux-mêmes et ce sont des centaines de galgos qui seront mis à mort en toute discrétion et n’entreront pas dans les statistiques du nombre de galgos sacrifiés chaque année en toute impunité.

Nous, associations européennes, avons le rôle de chercher des familles pour tous ces chiens alors nous faisons le maximum dans la mesure de nos capacités également et chez LSF nous avons atteint notre capacité d’accueil tout comme à la FBM.

La tâche est lourde et la tentation d’en sortir le plus possible est grande mais le but n’est pas de les placer à tout va, sans précautions parce que croyez-moi des pièges il y en a, des personnes compulsives aussi ou d’autres qui n’ont pas un environnement ou des horaires adaptés pour accueillir un chien, qui pensent que seul l’amour suffira et qui nous le rendront dès qu’ils s’apercevront que leur peluche est vivante, qu’elle aboie, qu’elle pisse, qu’elle détruit si elle s’ennuie etc etc…..

Oui un galgo est un chien alors comme tous les chiens il a des besoins.

Parfois, j’ose même dire de plus en plus souvent, certainement à force de lire ou d’entendre que le galgo est un chien-chat, les gens ne le considèrent plus comme un chien et j’entends des choses qui me sidèrent, du genre : il parait qu’un galgo n’aboie pas, il parait qu’il peut rester seul toute la journée à dormir pendant les heures d’absence et j’en passe……

Ah bon ???

Tout ça pour dire que nous sommes nous aussi obligées de fermer nos portes à ce genre de demandes même si nous savons fort bien qu’un dossier refusé est un galgo de plus condamné à rester au refuge et un autre à mourir .

Ainsi est cette grande chaîne de solidarité.

Le premier maillon c’est  le refuge et le dernier c’est vous qui adoptez un galgo.

Entre les deux, il y a une grosse machine qui se met en route LSF

et il y a les familles d’accueil qui sont primordiales, sans elles rien de tout cela ne serait possible.

https://www.levriers-sans-frontieres.com/devenir-famille-daccueil/

Mais l’adoption, je tiens à le rappeler, doit être un acte réfléchi car elle vous engage pour de nombreuses années.

Merci à tous ceux qui sont solidaires de Lévriers sans Frontières.

https://www.levriers-sans-frontieres.com/

Notre dernier transport de l’année aura lieu samedi et ce sont 23 chiens qui auront la vie sauve grâce à vous.

Aujourd’hui est un jour triste pour tous ceux que nous ne pourrons pas sauver et qui mourront en toute impunité au nom d’une tradition  ancestrale…

 

 

14 pensées sur “Les blablas de la présidente d’LSF / Aujourd’hui est un jour de tristesse …

  • 5 décembre 2018 à 13 h 34 min
    Permalink

    C’est une catastrophe!
    Quand je pense à tous ces chiens qui vont mourir, ça me rend malade!
    Il faudra bien que ce carnage s’arrête un jour!

    Répondre
  • 4 décembre 2018 à 13 h 49 min
    Permalink

    Oh que de tristesse à la pensée de tous ces chiens qui vont être sacrifiés et que de colère vis à vis de cette situation injuste. Hélas, que faire entre les capacités d’accueil et financière de toute la chaîne de sauvetage et en face l’indifférence et la cruauté des chasseurs espagnols ? Nous n’avons que nos larmes de rage et de tristesse …

    Répondre
  • 4 décembre 2018 à 13 h 12 min
    Permalink

    vos propos me font bondir,Mme Piccino…Ne deviez vous pas adopter le pauvre Maltes, dans un de vos précédents écrits??? Ne dites pas à Mme Brochot ce qu’elle doit faire…elle agit en son âme et conscience avec les moyens et personnes à sa disposition…La tâche est rude pour elle et ses nuits doivent souvent être sans sommeil…Ne donnez pas de conseils aux adoptants LSF…chacun d’entre nous est touché par ce qui se passe actuellement dans tous les refuges espagnols…Pour ma part, mon galgos numéro trois arrive le 5 janvier et je n’ ai eu besoin de personne pour me décider à franchir le pas de cette nouvelle adoption ….À bon entendeur…..!!!!

    Répondre
    • 4 décembre 2018 à 14 h 56 min
      Permalink

      Bonjour Claude, vous vous méprenez complètement sur mes intentions et je trouve votre réponse légèrement agressive….Remarquez, il parait que c’est à la mode ; je ne ferais ps l’étalage de mes maigres actions pour une cause magnifique qu’est LSF, pas plus que la comptabilité de mes chéris d’Amour ; sachez malgré tout que vous avez un train de retard….Car j’en ai déja trois et il se trouve que si je n’ai pu adopter maltes c’est parce que le dernier arrivé est très dominant….qui m’est tombé du ciel, si on peut dire, et qui de plus n’est pas un galgo mais un grey hound donc beaucoup p lus puissant que nos galgos…Loin de moi l’idée de vouloir donner des leçons à qui que ce soit et je pense etre trop humble pour celà, mais vous il me semble que votre critique est très vite établie…..sans connaitre et sans reconnaitre ce qui n’est qu’un cri du coeur….A bon entendeur Salut

      Répondre
      • 4 décembre 2018 à 23 h 13 min
        Permalink

        Votre grey n’est il pas un beau chien de couleur bleue ? J’ai entendu parler il y a quelque mois d’un magnifique Greyhound, un peu dominant… mais il y en a sûrement plus d’un .. eux aussi ont une bien triste vie… pr revenir sur vos propos je pense que nous souhaiterions tous en prendre encore un, en sauver le plus possible …. en ce qui me concerne il y a des fois où je me dis qu’un 4ème …. ca pourrait le faire… mais non ! Trop de complications .
        Alors même si des vies en dépendent je me dois d’être raisonnable et de continuer à m’occuper correctement des loulous que j’ai à la maison….

        Répondre
        • 5 décembre 2018 à 8 h 12 min
          Permalink

          Bonjour Monica, non, mon grey est bringé……Et il s’agit de Ferre qui a pris un chemin un peu particulier pour arriver jusque chez nous!!!!vous avez sans aucun doute raison, le coeur pleure mais la sagesse demeure…Bien à vous
          geneviève

          Répondre
        • 5 décembre 2018 à 9 h 14 min
          Permalink

          Je partage complètement ce que vous dites,Monica,…bien sûr qu on en prendrai 1 de plus…mais ..pour moi 5 chiens…car il ne faut pas oublier les chiens qui sont dans la maison avant l arrivée des galgos (3 pour moi..et depuis 12 ans..)il faut conserver l équilibre, l harmonie et la gestion de la meute !
          Que ceux qui n en ont pas fasse le pas,vers cette race de chien..magnifique !!
          Bonne journée

          Répondre
  • 4 décembre 2018 à 12 h 15 min
    Permalink

    trop bien trop triste…penser que des Dona, Nino des Edward seront euthanasiés, c’est juste inimaginable…….Odile, fais quelque chose ; si tous les adoptants connus en reprenaient un celà serait toujours autant de sauvés….Une chaine de solidarité ; au lieu de rester à pleurer comme une conne (je parle de moi)…Refais un nouveau transport, je m’engage personnellement et définitivement à en reprendre un ou une si tu remets la machine en route……..et que tous les amis de LSF qui lisent ce texte se manifestent s’ils le peuvent comme notre foyer…..

    Répondre
    • 4 décembre 2018 à 13 h 42 min
      Permalink

      Toute l’équipe de Lévriers sans Frontières fait le maximum et nous ne pouvons pas faire plus malheureusement, si nous le pouvions nous le ferions..

      Répondre
  • 4 décembre 2018 à 11 h 56 min
    Permalink

    C’est vraiment terrible tout ça. Il faudrait légiférer pour interdire ces traditions débiles mais tout le monde s’en fout des chiens et des autres bêtes……Quand on voit la pureté d’âme des animaux, je n’arrive pas à comprendre qu’on ne les respecte pas plus……
    Vous faites le maximum et au delà,malheureusement ce sont ces tarés de chasseurs qui doivent changer et ça ,c’est pas gagné…… Éduquons la jeunesse au respect animal,il n’y a que ça pour espérer voir les choses evoluer…..

    Répondre
  • 4 décembre 2018 à 11 h 35 min
    Permalink

    Triste tout çà.
    Certains postulants à l’adoption ne comprennent pas qu’il s’agit « du sauvetage » d’un galgo. Ils oublient aussi que le galgo était entre les mains d’un bourreau et qu’il débarque sur le sol Français, la peur aux tripes, avec ses traumatismes subis qu’ils soient physiques ou psychologique….
    Je souhaite de tout coeur des futurs adoptants respectueux de la cause défendue becs et ongles par LSF, par FBM, et les petits refuges. Respect et courage à vous tous. Bises Odile !

    Répondre
  • 4 décembre 2018 à 11 h 21 min
    Permalink

    c’est triste, nous avons l’impression d’être impuissant en pensant à tous ces chiens qui vont mourir dans des conditions horribles. Nous aimerions tous les sauver mais cela reste impossible en effet, alors nous aidons comme nous pouvons chacun dans son coin. Et quand on voit l’actualité (gilet jaune), en fin de compte mais qu’est ce qu’on s’en fou de tout ça…pour ma part, un animal est bien plus important et intelligent que ces idiots qui cassent tout. Si je pouvais croyez moi, j’en adopterais d’autres et encore d’autres mais malheureusement et comme la plupart des gens, je ne peux pas. (KAIROS love)

    Répondre
  • 4 décembre 2018 à 8 h 48 min
    Permalink

    Bonjour.
    D’abord , je suis totalement solidaire et admirative des actions de LSF. Mais il y a une chose que je ne suis pas sûre de comprendre dans votre lettre.
    Vous dites que « seuls les cas les plus lourds seront pris en charge par la FBM », alors que vous venez de dire que le quota a été atteint, que le nombre génère des frais…. Donc je comprends que FBM va prendre en charge des chiens à opérer ou en très mauvais état pour les sortir des perreras, et laisser les êtres jeunes et sains se faire euthanasier ??
    Ceci me parait illogique, mais sans doute ai je mal compris, ou bien le fonctionnement des perreras espagnoles m’échappe.
    Quelque soit l’explication, croyez bien que je n’ai que respect pour votre action et celle des espagnols de FBM.

    Répondre
    • 4 décembre 2018 à 8 h 57 min
      Permalink

      On appelle les cas lourds , ceux qui arrivent effectivement en très mauvais état, fracturés ou grièvement blessés. La FBM fait ce qu’elle peut et nous aussi, elle doit faire des choix tout comme nous

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *