Les blablas de la présidente d’LSF / Emmène- moi….

Que le temps passe vite…

Il y a déjà un mois que je suis rentrée d’Espagne et je ne cesse de penser à ceux que j’ai laissés, à ceux que je n’ai pas choisis mais que j’ai photographiés quand même pour les mettre dans notre rubrique «coup de cœur» et à ceux que j’ai choisis et qui vont avoir la chance de connaître une autre vie.

Comme lui !!

Que je ne suis pas prête d’oublier, il était accroché à moi comme une moule à son rocher, comme pour me dire emmène- moi loin d’ici, mais il avait toutes ses chances malgré tout parce que ceux d’Ecija nous les prenons tous, on n’a pas à faire de choix draconien.

Pour moi, c’est à la FBM que c’est le plus difficile psychologiquement parce que mon cœur bat pour les plus nécessiteux, pour les plus malheureux, pour ceux qui détournent le regard lorsque je pointe mon objectif sur eux, pour ceux qui ont tant souffert que dans leurs yeux on ne voit plus que du désespoir et ceux –là malheureusement seront les plus difficiles à placer..

Alors c’est moi qui m’accroche à eux comme une moule à un rocher, c’est moi qui leur fais la promesse de ne jamais les oublier et de les garder dans un petit coin de ma mémoire.

Ils deviennent mon obsession, ma raison d’être.

Il y en a tant de galgos brisés par la main de l’homme et qui attendent qu’une autre main se tende, celle du cœur..

Mais le cœur a trop souvent ses raisons et tous ces malheureux  en paient le prix fort…

7 pensées sur “Les blablas de la présidente d’LSF / Emmène- moi….

  • 28 novembre 2018 à 13 h 06 min
    Permalink

    Je vous sens mélancolique Odile…
    Vous avez raison, il ne faut pas oublier les galgos brisés par la main de l’homme!

    Répondre
  • 27 novembre 2018 à 14 h 01 min
    Permalink

    Oui ils sont attachants j’ai une craintive depuis 1 an et tout n’est pas gagné Mike( 1 galgo d’1 an) est son mentor il l’aide beaucoup . Elle qui ne jouait pas elle qui avait la queue entre les jambes quand elle sortait tout ça c’est acquis mais il ne faut pas qu’elle voit mon mari . Avec ma fille maintenant ça va avec mon mari c’est pas gagné . Ils se sont rapprochés mais ces craintes sont toujours là . On nous donne des conseils ne pas la regardé quand elle le fixe. Il lui donne à manger il lui retire son manteau . la nuit elle a la tête contre lui car le seul endroit ou elle se sente en sécurité c’est notre lit . Quand nous regardons la télé le soir elle vient d’elle même sur le canapé . Mon amour est très fort pour ma craintive. Quand on part et qu’on ne peut pas l’emmener elle se sent abandonner . Nous sommes parti dimanche en République Dominicaine et dans la voiture j’ai pleuré il m’est de plus en plus difficile de les laisser mais je sais qu’avec Angélique tout se passe bien . Le 4 décembre nous allons essayé une nouvelle thérapie si ça marche je donnerais des conseils à toutes les personnes qui on ouvert leur cœur à un craintif car je peux vous dire que la relation que vous avez avec eux est encore plus fort qu’un galgo bien dans ses patounes. Ouvré leur votre porte vous ne serez pas déçu ils ont tant à donner et n’oublié pas l’AMOUR LA PATIENCE guéri tout même si cela prend du temps , ils le méritent tellement .Merci à Claude de Nyons pour Noel et pour son texte touchant

    Répondre
  • 27 novembre 2018 à 11 h 16 min
    Permalink

    Même sur photo, les yeux de ces galgos martyrisés accrochent mon coeur ! J’ai craqué pour Pistachin puis un mois après pour Auréa, non pour leur beauté, ni la couleur de leur pelage, ni l’âge, mais pour leur triste histoire ! Pistachin 2 opérations et 1 an passé à l’infirmerie….et Auréa blessée au cours d’une partie de chasse et conduite dans une perrera par son galguero pour être euthanasiée !!!!Honte à ces bourreaux, ces criminels…Mais Auréa est bien vivante et malgré son passé c’est une belle « coquine » qui aime faire des farces à sa môman ! Je vous aime mes amours, vous me le rendez bien et pour cela je vous REMERCIE !!!Gros câlins à tous les galgos qui espèrent un jour monter dans le camion de l’espoir…Merci Odile pour l’amour que vous portez à ces coeurs désespérés ! et pour votre combat !

    Répondre
  • 27 novembre 2018 à 9 h 35 min
    Permalink

    Tous ces regards perdus, la crainte qui se lit encore , même sur les phtos, queue entre les pattes, regards baissés, soumis à la cruauté d’êtres dépourvus de toute humanité. comment peut-on faire çela à un être vivant? Avec beaucoup de patience et d’amour, ces êtres doux et aimants que sont les galgos donneront leur coeur et temoigneront d’un attachement et d’un amour rare …….

    Répondre
  • 27 novembre 2018 à 9 h 05 min
    Permalink

    A toi ,Noêl ,toi,mon petit père,laissé pour mort,je t’ouvre grand ma maison,mes bras et mon cœur,pour essayer de te faire oublier ta vie d’avant,.Tu n’auras plus jamais peur,tu n’auras Plus jamais faim,ni froid, Reprends des forces pour le grand voyage dans le camion de l’espoir et vite venir te réchauffer sous le soleil de la Drôme provençale. Toi qui avais peut-être peu de chances d’être adopté, ta famille est ici ,désormais.puissent tes frères de souffrance avoir une petite chance,comme toi…et trouver le chemin du bonheur,de la nouvelle vie.

    Répondre
    • 27 novembre 2018 à 10 h 13 min
      Permalink

      Oh je suis contente pour NOEL c est mon filleul. Il est si gentil, si attachant qu il mérite enfin le bonheur. Merci pour lui.

      Répondre
    • 27 novembre 2018 à 13 h 20 min
      Permalink

      Quel bonheur de savoir que vous allez offrir votre maison d’amour à ce petit père NOEL qui a tant besoin d’amour , de douceurs et de caresses…
      MERCI MERCI pour lui …J’espère que nous aurons de ses nouvelles!
      C’est un beau cadeau de NOEL pour lui..

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *