SOS pour 20 galgos rescapés d’Espagne / Sauvetage d’urgence / samedi 8 décembre / APPEL aux familles d’accueil

Ce sont cette fois les bénévoles d’Abyda Jaén, de Fuerza, d’Arco Natura, Ecija et Tobarra qui nous appellent à l’aide, que ce soit pour sortir les chiens ou pour une aide financière.

En effet, tout comme à la FBM, les galgos ne cessent d’arriver et les refuges sont d’ores et déjà saturés et pire encore puisqu’il n’y a pas d’argent, ni pour les soigner, ni pour les nourrir et pas de place pour les garder au refuge dans de bonnes conditions  et au risque de voir des bagarres éclater.

C’est une véritable catastrophe.

Face à l’URGENCE de la situation, nous organisons donc le rapatriement de 15 voire 20 rescapés, suivant le nombre de famille d’accueil que nous aurons à notre disposition.

Dans les petits refuges nous ne choisissons pas les vies que nous avons à sauver, retrouvez-les tous sur notre site

https://www.levriers-sans-frontieres.com/category/transport-petits-refuges-du-8-decembre/

A Abyda Jaén par exemple, le vétérinaire ne veut plus soigner les chiens à cause d’une grosse dette qui s’est accumulée.

Dans cette région d’Espagne encore très rurale, les galgueros n’ont aucune pitié, les chiens vivent très souvent enchaînés  et arrivent dans des états dénutris ou blessés.

Il n’y a pas de vétérinaires à disposition  dans ces petits refuges et les bénévoles doivent emmener les chiens en ville dans des cliniques privées , ce qui leur  coûte très cher, en effet une visite = une consultation, de ce côté là non plus non plus il n’y a aucune pitié et aucun cadeau .

 

Nous avons également fait  acheminer une palette de nourriture  dans chacun de nos refuges partenaires, coût 600 euros par refuge  afin que les chiens puissent manger à leur faim.

Nous avons  réussi à trouver un transporteur disponible  pour  le samedi 8 décembre, un défi de taille  à relever puisque le 24 novembre, nous avons déjà 30 galgos qui arrivent au siège.

Nous avons donc besoin de VOUS tous et de votre mobilisation.

J’en appelle  à votre bon cœur, je vous en prie ouvrez votre foyer à l’un de nos rescapés.

Je cherche des familles d’accueil, qui pourraient se déplacer pour venir chercher leur chien au siège de l’association à Villette sur Aube (10700).

Si vous êtes déjà adoptants ou familles d’accueil, il vous suffit de me contacter au 0660153750.

https://www.levriers-sans-frontieres.com/devenir-famille-daccueil/

Si vous envisagez  accueillir un galgo pour la première fois, nous vous invitons à remplir notre formulaire.

D’avance merci de ce que vous ferez pour nous aider.

16 pensées sur “SOS pour 20 galgos rescapés d’Espagne / Sauvetage d’urgence / samedi 8 décembre / APPEL aux familles d’accueil

  • 30 novembre 2018 à 19 h 04 min
    Permalink

    Pourquoi faire le procès d’une asso qui refuse un dossier ? qui connait bien les galgos et ce qui est le mieux pour eux ?
    Il faut avant tout se poser les bonnes questions …Qu’est qui est le plus important satisfaire votre envie d’avoir un chien ? OU/ET le rendre heureux ????
    J’ai fait partie moi aussi de ces dossiers refusés, mon dieu quelle déception à la visite de la déléguée LSF lorsqu’elle m’a dit qu’une adoption n’était pas envisageable pour nous
    La raison ? un grand terrain mais ……pas clôturé partout….
    Nous avions vraiment envie d’offrir une vie meilleure à une pauvre misère alors ben c’est pas compliqué…on a clôturé notre terrain, et notre dossier a été accepté
    Et je vous promets….le jour où nous avons eu notre premier galgo..j’ai compris….compris qu’un terrain clôturé était vraiment obligatoire….
    Parce que si certains sont plutot canapés, il faut bien avouer que d’autres en plus des ballades extérieures ont besoin de courir plusieurs heures par jour surtout l’été, de farfouiner, de guetter …..et là le terrain clôturé c’est le top……
    P.S. : Aujourd’hui ce sont 3 galgos LSF qui partagent notre vie et nous apportent chaque jour un grand bonheur.

    Répondre
  • 30 novembre 2018 à 13 h 33 min
    Permalink

    Bonjour

    ma cousine demande où se trouve le chien de la 1ère photo tout au dessus avec le collier vert (le noir) car je ne sais que lui répondre car je vois que vous assayé de les rapatrier.
    Comment faire et que puis-je lui répondre??? Un tout grand merci à vous
    Elle a déjà eu des lévriers
    Nous sommes en Belgique

    Répondre
    • 30 novembre 2018 à 13 h 47 min
      Permalink

      Il remonte en France le 08 décembre et sera en accueil dans le Nord s’il n’est pas adopté

      Répondre
  • 30 novembre 2018 à 13 h 32 min
    Permalink

    Bonjour

    ma cousine demande où se trouve le chien de la 1ère photo tout au dessus avec le collier vert (le noir) car je ne sais que lui répondre car je vois que vous assayé de les rapatrier.
    Comment faire et que puis-je lui répondre??? Un tout grand merci à vous
    Elle a déjà eu des lévriers

    Répondre
  • 24 novembre 2018 à 14 h 33 min
    Permalink

    Nous avons eu la chance de pouvoir echanger avec Stephanie et SYlvain, delegues du Nord, mercredi dernier a la maison. Ils ont fait le deplacement le soir afin de voir toute la famille. Sylvain a fait toute la soiree, la main sur Gusilus, l un de nos galgos. Qui a dit que les males etaient moins calins ou moins doux que les femelles ?! Nous apprecions le serieux et l investissement des delegues et d Odile pour son franc « bla bla ». Perso, j ai besoin d etre en accord avec les valeurs et l ethique d une asso pour m y investir. Oui, j aime les animaux et pas que les galgos, et oui, j aime les gens humains et animes par le sens du partage et qui oeuvrent pour le mieux vivre ensemble : hommes et animaux. Ne l’oublions pas, tisser des liens etroits avec un animal, quelque soit sa race, participer a adoucir les maux de notre planete par le don, en etant fa, en adoptant, en informant les gens que l on croise, c est avant tout etre un citoyen du monde. C est bon pour les 4 pattes et c est bon pour nous meme. Ne soyons pas dans le jugement, accueillons les conseils des personnes qui s investissent delegues, benevoles, Odile. Ils connaissent le galgo. Ils passent du temps au plus pres de la cruaute de certains hommes notamment lors de leurs deplacements en Espagne. En France, des chiens sont aussi en souffrance et vous attendent. Alors si cette asso vous semble selective, ce n est que dans l interet du chien et, egalement du votre ! Adherer et faire vivre les valeurs et l experience des hommes qui composent lsf, c est optimiser les chances de bien vivre l adoption ou l accueil de son galgo… Si vous n etes pas en accord avec cette asso, vous pouvez faire d autres demarches et surtout adopter responsable quelque soit l animal et son parcours et quelque soit votre choix d asso en faveur des animaux.

    Répondre
  • 20 novembre 2018 à 13 h 27 min
    Permalink

    J’aimerais être FA mais j’ai tellement peur de m’attacher au chien et de ne pas pouvoir le laisser partir…

    Répondre
  • 18 novembre 2018 à 15 h 30 min
    Permalink

    Bonjour
    Souvent je vois des dossiers refusés pour des adoptions à cause des clôtures. Pouvez vous m indiquer la hauteur minimum souhaitée. En tout cas chapeau bas pour votre engagement. Cordialement.

    Répondre
    • 18 novembre 2018 à 17 h 06 min
      Permalink

      1M50 minimum

      Répondre
  • 18 novembre 2018 à 11 h 00 min
    Permalink

    Je vis en Espagne et J’ai été maman d’accueil pour 12 chiens dont 1 galga. Ces chiens ont surtout besoin d’amour et, à part les sorties « hygiéniques  » , ce sont des chiens extrêmement calmes et affectueux. Faute de moyens et avec mes 4 chiens, je ne peux, malheureusement pas en accueillir. Adoptez un galgo, ce sera votre meilleur ami jusqu’à la mort.Nicole

    Répondre
  • 17 novembre 2018 à 19 h 12 min
    Permalink

    C’est dommage car nous avons fait les démarches pour en adopter un et cela nous a été refusés.

    Répondre
    • 18 novembre 2018 à 6 h 00 min
      Permalink

      Et oui quand les clôtures ne sont pas conformes, que toute la famille n’est pas d’accord pour une adoption et que le délégué qui se déplace est reçu comme un chien dans un jeu de quilles !!! Et bien je refuse le dossier, que ça plaise ou non c’est comme ça . Le principal pour moi étant de placer mes chiens dans de bonnes conditions , afin d’éviter les fugues, les retours et les problèmes divers . ….avec des gens qui ne sont pas en accord avec l’éthique d’LSF, ni avec de son fonctionnement . A bon entendeur SALUT !!!

      Répondre
      • 19 novembre 2018 à 22 h 07 min
        Permalink

        Bonsoir ! Je comprends que vous insistiez sur le fait d’avoir un terrain cloturé d’au moins 1,50 m de haut, mais pour avoir adopté une Galga de presque 7 ans il y a 5 ans, réfugiée de l’enfer espagnol aussi, je me permettrai d’insister sur le fait que à défaut de 10 ou 20 cm de différence de hauteur, c’est la manière dont on va la recevoir qui est primordial ! et qui la fera RESTER ou FUIR !!!! Ma Galga, encore aujourd’hui, saute, sans élan, 2 mètres de haut ! alors mon grillage … MDR ! malgré un terrain de 3500 m2, 5 copines bernoises à la maison avec elle, Madame se sauvait tous les jours … et revenait quand elle en avait ENVIE !!!! et encore maintenant ! Après une semaine, d’accueil, je voulais la rendre à l’association qui me l’avait confiée, mais, entre nous, un sentiment de confiance a commencé à s’installer …. elle remuait la queue le matin quand je me levais, elle est venue ensuite se coucher prèsde moi dans le canapé, et a commencé à réclamer avec les autres un biscuit après les repas …. c’est ce lien qui s’est transformé en amour inconditionnel qui nous a permis et nous permet encore de vivre ensemble ! N’oublions pas non plus les longues sorties en longe dans le jardin, le temps qu’elle en fasse connaissance … et qu’elle rentre AVEC nous ! ce qui n’a pas empêché la suite des événements, mais nous a apaisés . Alors, SVP, ne parlez pas QUE de hauteur de grillage ! Un Galgo s’en fiche royalement ! s’il ne se sent pas bien il se barrera ! il faut en être réaliste et savoir que l’on s’engage dans un long chemin ensemble et que l’apprivoiser sera long et parfois bien pénible, mais ô combien merveilleux au bout du compte ! Bonne continuation et bon courage à tous . Je vous embrasse

        Répondre
        • 20 novembre 2018 à 8 h 32 min
          Permalink

          La prochaine fois que nous aurons une fugue je vous solliciterais pour participer aux recherches. Je n’oblige personne à venir adopter chez LSF, il y a d’autres assos en France et bien moins exigeantes que nous, certaines ne font même pas les visites alors n’hésitez pas à vous diriger vers celles-là .
          Et rien à voir avec le fait d’habiter un château, SVP ne mélangez pas tout !!

          Répondre
        • 20 novembre 2018 à 17 h 21 min
          Permalink

          Brigitte Charrat vous êtes heureuse de dire que votre galga se sauve et revient quand elle en a envie encore maintenant ?? vous êtes une irresponsable . vous croyez que le lien  » d’amour  » va empêcher votre galga de se faire écraser ?? vous vous dites apaisée ?? le serez vous toujours quand votre chienne sera morte ?? .Non il ne suffit pas de clotures , nous savons que ça n’empêche pas les fugues , la seule sécurité c’est l’implication et la motivation des adoptants à garder leur galgo en sécurité ,et vous manquez cruellement des deux !!

          Répondre
    • 20 novembre 2018 à 7 h 32 min
      Permalink

      Idem, nous ne sommes jamais assez bien, il faudrait habiter un château ?

      Répondre
  • 17 novembre 2018 à 9 h 03 min
    Permalink

    Wahou quel défit ! Mais on sait que rien n’est impossible chez LSF!!! Allez les familles !!! Un petit miracle de Noël … un magnifique cadeau pour le chien que vous accueillerez … j’espère de tout cœur qu’ils pourront tous remonter…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *