Nils, le galgo qui prend son destin en main et qui espère plus que tout sortir enfin du refuge…

Nils, nous a touché en plein cœur lors de notre dernier voyage, lorsque nous l’avons sorti de son box pour les photos, il était terrorisé, alors nous avons demandé à Alberto, le comportementaliste de la FBM, s’il pouvait l’intégrer au programme de socialisation, et ce fut chose faite le jour même.

Trois mois après son intégration, Alberto a décidé de le laisser s’exprimer car qui mieux que lui peut parler de lui-même ?

Bien que ma vie n’ait jamais été facile, j’ai dû lutter pour un morceau de pain dès que j’ai su marcher, je devais lutter contre les adultes, contre mes propres frères de sang pour pouvoir manger quelque chose. Chaque jour était une nouvelle victoire, mais c’était aussi une nouvelle page d’un livre noir  qui s’écrivait.

J’ai rempli ma part du contrat, j’ai chassé pour eux, je suis devenu fort, et j’ai continué de chasser encore et encore. J’ai perdu mes amis et mes frères sur le chemin, de maladie, de carences et de maltraitances de ceux qui auraient toujours dû veiller sur nous, de ceux qui nous ont trahis dès notre naissance.

Ceux qui, comme marque d’affection nous tatouent un numéro dans l’oreille et comme marque de loyauté nous pendent à l’ombre d’un olivier.

Un jour, je fus moins rapide, mon cœur était lourd, lourds du poids de la peine que j’avais d’avoir perdu mes semblables. J’ai cassé ma part du contrat et la sentence est tombée, l’exil en guise de punition, abandonnant tout ce que j’avais connu et toutes les choses qui me donnaient un semblant de confiance.

Aujourd’hui, je suis dans un nouvel endroit où je n’ai plus à lutter pour manger, où les coups se sont transformés en caresses, les cris en promesses d’un monde meilleur que je ne comprends pas encore, je me glace dès que je vois un humain, je ne peux cesser de trembler.

 Nous sommes nombreux comme moi, mais la plupart n’ont aucune crainte et je ne comprends pas comment ils peuvent s’approcher de ces humains si malveillants et dangereux.

Le froid qui me tenaille lorsqu’ils me touchent commence à s’estomper peu à peu et aujourd’hui je vis avec quatre belles et gentilles galgas.

De temps en temps quelqu’un passe devant moi et déjà j’ai moins peur, le froid est moins intense et ne me glace plus. Mais si quelqu’un s’approche trop je ressens cette douleur qui me rappelle mon passé, mais le temps fera son œuvre.

Video après 15 jours : https://youtu.be/IT84rHx-pZo

Avant, j’avais peur de sortir du chenil et ce n’est pas encore mon activité favorite mas j’apprécie de plus en plus ces moments.

Je suis arrivé en février 2017 à la FBM, et j’ai vu beaucoup de mes compagnons aller vers leur nouvelle vie, dans une famille, parfois ils viennent nous rendre visite et ils ont l’air heureux, apaisés. J’ai un rêve, que mon tour vienne, que je monte un jour dans le camion de l’espoir qui m’emmènera vers quelqu’un qui m’aimera enfin et qui me respectera…

Je peux vivre avec d’autres chiens comme moi, mais ce que j’aime par-dessus tout ce sont les belles galguitas.  Je veux croire que mon destin n’est pas écrit depuis ma naissance et qu’une personne qui lira mon histoire pourra le changer. Une personne au grand cœur qui me donnera une petite partie de son cœur pour rassurer le mien.

Ce contrat je promets de l’honorer.

.Nils

.Si vous voulez lui ouvrir votre cœur, vous pouvez me contacter  au 0680954551 ou jerome.celia.lsf37@gmail.com

Célia déléguée LSF de l’Indre-et-Loire (37) en charge de la rubrique de craintifs

https://www.levriers-sans-frontieres.com/18995-2/

La maison des craintifs: un projet de cœur

3 pensées sur “Nils, le galgo qui prend son destin en main et qui espère plus que tout sortir enfin du refuge…

  • 23 septembre 2018 à 10 h 59 min
    Permalink

    Ces craintifs méritent que l’on s’intéresse à eux.
    Comme le dit si bien Lydia, par moments tout va bien et par moments c’est plus compliqué…
    Avec beaucoup de patience et beaucoup d’amour, tout est possible!
    Grâce à la maison des craintifs, beaucoup d’entre eux pourront retrouver confiance en l’être humain et vaincre leur peurs.
    Merci à Odile et Alberto.

    Répondre
  • 22 septembre 2018 à 20 h 29 min
    Permalink

    Ce beau galgo est certes encore méfiant mais dans une famille douce et patiente et entouré d’autres chiens à l’aise dans leurs patounes, il va s’ouvrir comme une jolie fleur et il deviendra inséparable de ses humains . Pensez à lui, il vous rendra votre amour au centuple…

    Répondre
  • 22 septembre 2018 à 9 h 54 min
    Permalink

    bonjour Nils
    Je suis heureuse que tu ailles mieux. La section des craintifs vous aident beaucoup . J’ai vu ta vidéo c’est que du bonheur .Ma Casiopé est une craintive bientôt 11 mois qu’elle est à la maison il y a des moments ou ça va et d’autres ou c’est difficile . Mike l’aide beaucoup et on lui donne beaucoup d’amour . Je suis sûr qu’une bonne famille va t’ouvrir sa porte car tu le mérites . Et vous êtes si attachant . Je te fais pleins de câlins et merci à Odile et Alberto d’avoir créer cette section . Je te fais pleins de câlins mon loulou.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *