Les blablas de la présidente d’LSF / Un petit bout de nous…

Allez c’est reparti mon kiki et comme  un sauvetage en pousse un autre, me voici de nouveau la tête dans le guidon à préparer celui du 13 octobre qui arrive à grands pas.

Entre les chiens qui sont en accueil en France, ceux qui sont arrivés samedi et ceux qui arriveront bientôt, c’est un méli-mélo incommensurable et il me faut donc avoir une organisation au top !!

Et c’est la valse des fiches qui changent de classeur, et oui je travaille encore à l’ancienne j’ai besoin d’avoir des supports papiers, chaque chien à sa fiche avec tout dedans et ça depuis 10 ans et je vous assure qu’en un claquement de doigts je peux retrouver tel ou tel chien, de toute façon je n’en ai jamais oublié aucun.

Allez celui-là en cours d’adoption dans le classeur vert et qui intégrera le classeur violet s’il a la chance d’être adopté ou qui retournera dans le rouge si l’adoption capote et ainsi de suite…

 Je suis heureuse quand il s’agit d’un chien qui est en accueil depuis longtemps comme Zan et qui a enfin trouvé une famille. Je trouve tellement injuste que certains d’entre- eux purgent une seconde peine en accueil alors je me fais du souci pour eux et pour les familles qui les gardent trop longtemps et qui s’attachent, ce n’est pas évident tout ça…

Alors je parle toute seule, je peste ou je ris , c’est plus rare je dois bien vous l’avouer, et mes loulous sont tous là près de moi nichés dans leurs paniers et sur le canapé, j’ai l’impression  qu’ils s’en amusent et je me dis qu’heureusement ils ne peuvent pas répéter tout ce qu’ils peuvent entendre car ce n’est pas triste parfois, je vous l’assure…surtout la nuit…

RIRE !!!

Mon bureau est un vrai capharnaüm, c’est notre endroit à nous,ça sent le chien, il y a des poils partout mais on s’en fout on est bien !! J’ai acheté un super fauteuil de compét parce que j’avais mal au dos dans le vieux clou…

Je devais refaire la déco d’ailleurs, J’ai déjà décollé le vieux papier et j’ai tout laissé en plan, faute de temps et tous les jours je me dis qu’il faut que je m’y remette, il sera bleu et gris aux couleurs de ma Jiji  et il y aura dedans tous mes amours partis, leurs photos encadrées et tout et tout….

Mes chiens je les aime comme une folle et j’ai beaucoup de mal à faire le deuil même si je ne laisse rien paraître, c’est une blessure béante dans mon cœur à chaque fois qu’il y en a un qui s’en va…

Diana chaque jour je pense à elle, tout a été si vite que j’ai l’impression de ne pas avoir eu le temps de lui dire adieu mon amour.

C’est comme ça et on ne se refait pas…

Mes pensées vont vers ceux qui souffrent de la perte de leurs loulous, je ne nommerai personne par crainte d’oublier quelqu’un mais sachez que je suis de tout cœur avec vous à chaque fois que j’apprends une mauvaise nouvelle..

Il y aura toujours un chien perdu quelque part qui m’empêchera d’être heureuse…

A mardi prochain pour d’autres blablas ..

 

 

8 pensées sur “Les blablas de la présidente d’LSF / Un petit bout de nous…

  • 18 septembre 2018 à 21 h 43 min
    Permalink

    Grand merci madame de nous faire partager votre quotidien avec ce naturel qui vous va si bien. Vous êtes une « belle personne » et ce que vous faites pour les galgos, les pods et tous ces martyres n’a pas de prix. Nous ne pouvons que vous souhaiter longue vie ! N’oubliez pas cependant de vous ménager car ils sont nombreux à avoir besoin de vous.

    Répondre
  • 18 septembre 2018 à 20 h 13 min
    Permalink

    Quelle énergie Odile et quelle organisation!
    Vous l’avez bien mérité ce super fauteuil!
    Vous êtes bien entourée dans votre bureau…
    C’est vrai que l’on pense toujours à ceux qu’on a perdu même si on adore ceux qui nous entourent….

    Répondre
  • 18 septembre 2018 à 14 h 58 min
    Permalink

    Merci madame pour tout ce que vous faites…
    Non on n oublie jamais nos galgos partis…J ai des galgos depuis 13ans..Calif d abord, Cana jolie blanche qui vient de me quitter…13 ans de partage, d amour et de confiance…Elle me manque tant…la tristesse de l absence s impose…mais aussi par amour pour eux,quel Bonheur de continuer à aider les autres, un peu à notre échelle !!
    J ai promis à ma douce Cana que je lacherai pas leur cause…c est le plus important
    Merci beaucoup Odile pour….Tout
    Amicalement
    Nadine Azzini-Herbé

    Répondre
  • 18 septembre 2018 à 13 h 46 min
    Permalink

    bonjour Odile
    Mon bureau à côté est pire .Mon mari travail aussi à l’ancienne et c’est pas un mal . Et c’est bien que tu es acheté un fauteuil avec les heures que tu passes dans ton bureau on a besoin d’être bien calé .Nous avons toujours des pensées pour ceux que nous avons perdu . Je pensais que tu avais fini de refaire ton bureau . Mais tu as aussi une charge de travail importante . Un combat de tout les jours entre les adoptions les placements en familles d’accueils les arrivages le blog . Ce n’est pas rien . Et puis tes chiens sont là pour t’écouter et te comprendre. Eux ne nous déçoivent pas bon courage à toi bisous

    Répondre
  • 18 septembre 2018 à 12 h 37 min
    Permalink

    Vous parlez de la plaie qui ne se referme pas, et la culpabilisation de n’avoir peut être pas tout fait pour prolonger une vie. Que ce soit un chien, un chat, quelque soit l’animal qui vous quitte : c’est dur!. Que dire quand une petite chèvre de 8 ans, Emeline péri dans le brasier de notre grange, que vous n’avez pas pu la sauver, qu’elle était l’amie de mes 7 chiens, qu’elle est partie à cause d’un problème électrique du à la canicule, que dire de notre désarroi?……. Vous vous comprenez que nous les humains on est quelques fois dépassés par l’évènement et pourtant on ne pensait jamais à une fin atroce. Sachez que notre souffrance est aussi importante que l’enfer vécu par les galgos. Notre cœur saigne. A toi Emeline dans ton paradis blanc. Pardon, on t’aime!!!

    Répondre
  • 18 septembre 2018 à 11 h 34 min
    Permalink

    Merci madame,de nous faire partager ce matin votre quotidien,votre bureau,vos chiens et ce travail sans fin qui occupe pleinement vos journées…..et vos nuits,semble-t-il,….!Et le repos et le sommeil dans tout ça,?….

    Répondre
  • 18 septembre 2018 à 9 h 45 min
    Permalink

    Oui Odile il y a des plaies qui ne se referment pas… Mon Lilo tant aimé a laissé une trace indélébile dans ma vie et pas un jour ne se passe sans que je pense à lui, sans que mon cœur se serre dans ma poitrine. Que de regrets de ne plus l’avoir, lové dans mes bras comme un bébé s’endormant le soir enfin paisiblement… Pourtant les jours, les semaines et les mois ont passé mais ce sentiment d’injustice est toujours présent me nouant la gorge…
    Tu as raison Odile quand on les aime comme nous les aimons on ne les oublie jamais !

    Répondre
  • 18 septembre 2018 à 9 h 08 min
    Permalink

    Oui il y aura toujours un chien qui se meure quelque part mais le plus important est qu’il puisse mourir sans souffrance et entouré d’amour. Que nous puissions les accompagner et qu’ils ne soient pas seuls …. qu’ils n’aient crainte …. nous sommes là pour eux …..

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *