En France 2018 triste record d’abandons d’animaux cet été …

L’ensemble des refuges de la SPA sont déjà arrivés à saturation en raison des abandons estivaux d’animaux domestiques.

Triste record. Jamais autant d’animaux domestiques n’ont été abandonnés l’été en France qu’en 2018. Les refuges ont bien du mal à faire face à l’afflux de chiens et de chats, et certaines équipes se voient obligées de refuser de nouveaux pensionnaires à quatre pattes. « En Île-de-France, on a une capacité de 1.400 places, et on est à plus de 1.600 », rapporte auprès d’Europe 1 Nicolas Dumas, le directeur adjoint de la SPA. « On a sur le territoire national 56 refuges qui sont tous à saturation. En trois ans, le nombre d’abandons a augmenté de 20% pour les chats et de 6,5% pour les chiens », pointe-t-il.

Un engagement sur le long terme. « La population française, dans son ensemble, est représentée, malheureusement, dans l’abandon », déplore ce responsable associatif, précisant que ce phénomène touche toutes les classes sociales. « Il y a une partie de la population qui n’a toujours pas compris ce que c’est que de s’occuper d’un animal », s’agace-t-il. « Quand on prend un animal, on s’engage pour une durée de quinze ans pour un chien et une vingtaine d’années pour un chat. On a encore du travail d’éducation à faire », poursuit-il. « À chaque fois qu’on le peut, on communique sur l’engagement quand on adopte un animal, et chaque année, on est surpris par la vague d’abandons à laquelle il faut faire face. »

Nicolas Dumas rappelle également que les propriétaires qui abandonnent leur chien ou leur chat s’exposent à des poursuites judiciaires. « On peut déposer plainte. On le fait régulièrement. Mais quand on dépose plainte sur ce genre de cas, la procédure est très longue, donc ça bloque l’animal chez nous », explique-t-il.

Animaux battus. Autre chiffre qui s’accroît : le nombre de cas de maltraitances signalés à la SPA. « L’année dernière on a eu plus de 1.000 signalements de maltraitance ce qui a amené à environ 400 dépôts de plainte et nous avons saisi plus de 1.000 animaux », relève Nicolas Dumas. « Depuis trois ans, il y a une vraie prise de conscience des pouvoirs publics », se félicite-t-il. « Les gens sont de plus en plus sanctionnés, mais pas assez à notre goût. Les peines prévues par la loi ne sont pas appliquées au maximum. On aimerait qu’ils soient plus punis », conclut-il.

Des salariés débordés

Depuis le début de l’été, une quarantaine de chats et chiens arrivent au refuge de Plaisir dans les Yvelines chaque semaine. Pourtant, Ninon Rueff, la cheffe d’équipe, ne peut répondre qu’à 10% des demandes d’abandons. « On a des chiens qui passent des nuits dehors, il n’y a pas de places pour eux en chenil. On s’arrange aussi pour faire cohabiter dans certaines salles des chats et des chiens. On est aussi amener à utiliser les vestiaires du personnel pour installer temporairement des chatons et ainsi augmenter la capacité du centre », explique-t-elle à Europe 1.

Cette surpopulation favorise la transmission de maladies, sans parler des tensions entre les animaux. Du stress donc, pour les 300 pensionnaires et un quotidien éprouvant pour la vingtaine de salariés. « Chaque jour, il y a toujours une demande d’abandon, voir plusieurs. Il n’y a pas de progression, les gens ne comprennent toujours pas », déplore Stéphanie Giraud, qui s’occupe des chiens du refuge.

14 pensées sur “En France 2018 triste record d’abandons d’animaux cet été …

  • 5 novembre 2018 à 18 h 33 min
    Permalink

    a ce que je sage personne n’abandonnerais des enfants donc pourquoi on le fais au animaux a parce que il ne parle pas et que il ne ressent aucun sentiments et bah non un animal a autant d’amour et d’envie de vivre que l’humain …

    Répondre
  • 11 août 2018 à 9 h 23 min
    Permalink

    C’est désolant…quelle honte pour la France!
    Mais que faire, les gens se lassent de tout…

    Répondre
  • 10 août 2018 à 17 h 04 min
    Permalink

    Il faut fermer les animaleries qui font du business sur le dos d’ êtres vivants, d’ailleurs ,que deviennent ceux qui n’ont pas été vendus petits? Ils les soldent les grands chiots?
    Quant à l’education, c’est d’abord aux parents à faire le boulot. Comment traiter les animaux qui sont des êtres tellement extraordinaires comme de la m……
    Il y a de la maltraitance animale parce que les gens n’ ont pas d’âme, ce sont des morts vivants ,ils ne se posent pas de question, ce sont eux les bêtes, et malheureusement on ne peut rien faire à leur place. Nous devons faire ce que nous avons à faire sans les regarder.

    Répondre
    • 10 août 2018 à 18 h 59 min
      Permalink

      Je ne sais pas ce qu’il faudrait faire mais c’est vraiment catastrophique tous ces abandons même au sein des associations les chiens nous reviennent du jour au lendemain pour X ou Y raison, comme si c’était normal …

      Répondre
  • 10 août 2018 à 11 h 09 min
    Permalink

    Les campagnes de sensibilisation ne touchent que les personnes sensibles et celles-ci n’ont pas besoin de rappel car elles se comportent en responsables. Les autres se considèrent au-dessus de toute loi, dans leur plein droit et vous injurient lorsque vous tentez de leur faire reconnaître leurs erreurs. L’éducation serait peut-être un bon repère mais qui l’assurerait ? Les parents? Ils sont les fautifs pour la plupart en prônant la politique du « chacun pour soi » au sein même de leur foyer…Peut-être des intervenants dans les écoles ? Pauvre école déjà si chargée de faire du social à la place du pédagogique…Courage! Je m’applique à expliquer aux enfants qui me le demandent :qui est TEA , d’où elle vient, ce qu’elle a peut-être vécu, pourquoi je ne la laisse pas courir en liberté (dans la rue? sur le terrain de sport?). Il faut de la patience, de l’attention, de l’empathie. Des qualités dont malheureusement beaucoup de parents et de jeunes actuels sont démunis.

    Répondre
  • 10 août 2018 à 10 h 39 min
    Permalink

    Ne pas oublier qu’il y a un bon nombre de salopards abandonneurs d’animaux domestiques qui comptent sur la SPA pour récupérer leurs chiens et chats pour assumer leurs devoirs à leur place. Eux, ils n’ont que des droits ! Surtout celui de partir en vacances, à n’importe quel prix…
    Mais il existe aussi des dérives avec certaines SPA. En effet, l’Association Animal Cross accuse la SPA de PAU d’avoir tué 1700 chiens et chats entre 2010 et 2013.
    D’autres abattages massifs : – chenil fourrière du Lot et Garonne : 529 animaux en 2013 et, SPA de l’Indre : 1007 animaux en 2013.
    Il faut donc arrêter de se voiler la face, tous les animaux abandonnés n’auront pas droit à une seconde chance.
    Pour le cas de la SPA de PAU, la moitié des animaux ont été euthanasiés avant le délai légal de 10 jours, délai pour pouvoir récupérer son animal. Après ?…
    ABANDONNER = TUER

    Répondre
  • 10 août 2018 à 10 h 15 min
    Permalink

    devant toutes ces horreurs sans véritable sanctions je suis écoeurée mais continue à aider du mieux que je peux

    Répondre
  • 10 août 2018 à 10 h 11 min
    Permalink

    Quel triste record que faire pour arrêté cela nous pouvons critiquers l espagne et les autres pays mais nous ne valons guerre mieux j en fait des cauchemars quand je pense a touts ses animaux qui non rien demander j ai souvent mal à la tête moi je pleure et je pense a toutoi ceux que j ai perdu mais ceux qui mon le plus marquer c est fiel mon premier galgos et ma petite xane il me manque beaucoup ils sont partit trop tôt en me laissant avec mon chagrin dans ses moment là je ai le coeur lourd de douleurs je voudrai criers mais je ne peut pas alors je pense a ceux qui me reste j espere que vous avait bien reçu mon colis se n est pas grand chose

    Répondre
  • 10 août 2018 à 10 h 04 min
    Permalink

    Si la loi de janvier 2016 était appliquée, les annonces sur Leboncoin (et autres sites gratuits) vérifiées et refusées en cas d’infraction, cela découragerait déjà les particuliers à faire de la reproduction pour gagner du fric sur la vente de chiots !
    90 % des annonces y sont fausses, de pseudos « dons » gratuits de chiots qui non seulement ne sont pas identifiés avant cession pour la plupart (c’est obligatoire) ; mais sont vendus sous le manteau ( en cash , montant donné uniquement par télèphone) , et bien sûr, de portées non déclarées à l’ ICAD ou sans numéro de SIREN.
    Tant que les éleveurs professionnels et nous même, ne dénoncerons pas ce type d’annonces aux sites (vu qu’eux, ne contrôlent rien), on améliora pas cette situation désastreuse.
    Trop de naissances, trop d’importation de chiots de l’Est, des excés partout même chez certains pros qui maintenant alimentent les animaleries en toute légalité…
    Pauvres animaux, en France, on est bien mal placés pour faire la morale aux autres pays… Plus les campagnes de sensibilisation se développent, plus il y a d’abandons !
    Prenons exemple sur la Belgique, les Pays-Bas…

    Répondre
  • 10 août 2018 à 9 h 55 min
    Permalink

    Le permis pour adopter ou acheter un animal devrait être OBLIGATOIRE ! Avec obligation de le passer à chaque adoption ou achat !!! Car un changement de situation, ou de mode de vie ( comme ce fut le cas pour ce pauvre RONY, petit podenco sourd !) peut faire basculer la vie d’un animal ! Cette année le record des abandons à crevé le plafond….je l’ai bien remarqué avec les chats errants partout, cherchant un coin de fraicheur, ils ont souffert les pauvres !! Triste mentalité des humains……

    Répondre
  • 10 août 2018 à 9 h 22 min
    Permalink

    Et sanctionner plus efficacement.Des amendes ne suffisent pas.Il faudrait de la prison avec sursis et interdiction de reprendre un autre animal après un abandon.

    Répondre
  • 10 août 2018 à 8 h 12 min
    Permalink

    certaines personnes considèrent de plus en plus les chiens et chat objet de décoration,
    on le voit lors des adoptions ou des achats. L’animal doit être beau, décoratif et surtout à
    la mode peut importe que sa taille où son mode de vie ne corresponde pas à celui de son
    proprio, s’il ne convient pas on s’en débarrasse et on en prend un autre. J’ai assisté à ce
    genre de chose en allant voir une vente de chiot toutes « races » près de Compiègne où des
    fabriquant de chiens en gros et non des éleveurs fourguent de pauvres petites choses.
    Il parait qu’en Suisse on doit passer un genre d’examen avant d’avoir un animal pour savoir
    si on saura s’en occuper et si la demande est murement réfléchie…. c’est peut-être à voir ??

    Répondre
  • 10 août 2018 à 8 h 07 min
    Permalink

    DESASTRE !!! Pour la France qui se dit mieux que nos voisins La stérilisation devrait être OBLIGATOIRE ! pour tous nos Amis à quatre pattes . Réfléchissez plusieurs fois aux conséquences avant d’adopter ! Les frais vétérinaires , l’alimentation , et les +++Puis ces saloperies de vacances où les Animaux ne sont pas les bienvenus là il y a fort à faire ! Les plages , les locations , les campings , puis surtout des Maîtres RESPONSABLES ! Le respect un truc en voie de disparition tout le monde se fout de tout ! Bref presque un monde à refaire Si tout ce monde avait un peu plus de bons sens nos Chiens et Chats ne pâtiraient pas de la connerie humaine ! Une adoption c’est pour longtemps ! je suis triste et révoltée !!!!

    Répondre
  • 10 août 2018 à 7 h 37 min
    Permalink

    Et ceci malgré les campagnes de sensibilisation …. que faire ? C’est désespérant … on devrait traiter ce problème au niveau de l’éducation..

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *