Veleta, enfin la lumière au bout du tunnel…Prise en charge par la FBM et par LSF

Elle appartenait à un galguero qui la maltraitait.

Son histoire est celle de bon nombre de ses frères de misère en Espagne.

 Pays européen dans lequel les lois de protection animale ne sont pas respectées.

Pays dans lequel 50 000 levriers galgos sont exterminés chaque année en toute impunité.

Elle vivait dans un taudis, la faim,  les cris et les coups étaient son quotidien.

Une blessure béante  rouge de sang sur tout le travers du dos laissait apparaître ses chairs.

Sans doute une raclée qui a mal tourné.

On ne sait pas ce qu’elle a bien pu faire pour mériter cela, rien sans doute, il suffit d’un rien pour qu’un galgo meure sous les coups.

Un jour qui n’est pas fait comme un autre, l’ivresse, un regard de trop et le galguero calmera ses nerfs sur le premier qui tombera sous sa botte.

A cause de la forte chaleur, les mouches et la vermine  auraient eu raison de cette pauvre créature.

C’est une voisine de ce galguero qui lui a sauvé la vie, elle ne supportait plus d’assister impuissante  à l’agonie de cette pauvre galga.

Elle ne supportait plus d’entendre l’indicible.

Alors elle a osé et nous ne pouvons que saluer son geste de bravoure, elle a osé la voler pour l’emmener à la fondation Benjamin Mehnert.

Pour preuve que la population commence à s’élever contre les actes de torture et de barbarie commis sur cette race de chiens.

Pour preuve que nous devons continuer à mener un combat sans merci pour qu’enfin l’union européenne intervienne auprès des autorités espagnoles pour que cesse le martyre de cette race de chiens utilisée pour la chasse récréative et pour les courses à pari d’argent.

La pauvre galga était dans un bien sale état lorsqu’elle est arrivée à la Fondation, elle a été immédiatement prise en charge par les vétérinaires.

Elle a un nom maintenant.

Elle est enfin quelqu’un.

Je vous présente Veleta

C’est une brave galga et elle est bonne comme du bon pain alors elle mérite une famille aimante.

Pas une famille qui aura pitié et qui nous la rendra dans comme un paquet

Pas une famille qui ne respectera pas la charte de Lévriers sans Frontières

https://www.levriers-sans-frontieres.com/charte-dethique-de-levriers-sans-frontieres/

Pas une famille comme celle de Louane ou de Shaki.

Elle mérite mieux que ça, ils méritent tous mieux que ça.

Alors les enfoirés d’adoptants qui ne valent pas mieux que les galgueros Espagnols, on en veut plus.

Si son état lui permet de voyager, elle sera dans notre transport du 15 septembre.

https://www.levriers-sans-frontieres.com/

Vous pouvez nous aider à financer ses soins en faisant un don, soit par paupal sécurisé via notre site, soit par chèque à envoyer à LSF au 43 rue de paris, 10700 Villette-sur-Aube.

Notre association est reconnue d’intérêt général, vos dons sont déductibles de vos revenus, un reçu fiscal vous sera envoyé.

 

 

14 pensées sur “Veleta, enfin la lumière au bout du tunnel…Prise en charge par la FBM et par LSF

  • 3 août 2018 à 9 h 48 min
    Permalink

    JE CROIS QUE CETTE FOIS ON A TOUCHE LE FOND……MERCI MADAMEDE L AVOIR SAUVEE

    Répondre
  • 2 août 2018 à 12 h 46 min
    Permalink

    Mon Dieu, pourquoi tant de cruauté envers ces pauvres galgos qui ne le méritent pas?
    On devrait leur faire pareil pour voir si ça leur fait du bien!
    Merci à cette dame, à la FBM et à LSF de l’avoir sauvée.
    On lui souhaite de trouver la bonne famille qui la chérira jusqu’à sa mort…

    Répondre
  • 2 août 2018 à 12 h 40 min
    Permalink

    Quelle jolie petite puce,merci d avoir sauvé cette adorable gala.Vite une gentille famille pour ce petit ange.Les adoptants auront de la chance d accueillir un si beau chien.Elle a l air vraiment douce et facile à vivre.

    Répondre
  • 2 août 2018 à 12 h 03 min
    Permalink

    Bonjour, si vous le permettez j’aimerais vous confier le fond de ma pensée.
    Je suis votre blog au quotidien et je connais votre engagement.
    Vous avez des exigences bien légitimes vis à vis des futurs adoptants et cela est bien normal.
    Cependant , force est de constater qu’il ne suffit pas de répondre aux critères de base , comme un jardin, une deuxième chien etc….pour faire une bonne famille.
    Il n’y a pas de solution idéale mais je reste convaincue qu’un chien ,quel qu’il soit ,sera plus heureux auprès de maîtres respectueux ,même sans jardin, plutôt que de croupir dans un box en attendant un adoptant qui possède tous les critères mais qui se révélera être un con.
    Vous n’avez pas la boule de cristal mais sachez qu’il y a des gens en appartement avec des galgos et cela ne pose pas de problèmes aux chiens à partir du moment où on comprend leurs besoins. D’ailleurs beaucoup d’associations espagnoles de protection animale mettent en avant le fait que ces chiens sont de véritables «  couch potatoes » qui peuvent dormir la journée entière et donc sont compatibles avec une vie plutôt citadine.
    Il est certain qu’un chien traumatisé aura des besoins spécifiques mais les milliers d’autres pourraient peut -être trouver plus facilement une famille si les potentiels adoptants citadins ne se retrouvent pas exclus systématiquement parce qu’il n’ont pas de jardin.
    C’est juste une piste de réflection, je respecte totalement votre travail qui est magnifique mais je m’interroge .
    Galgos son perros de casa no de caza !!!!

    Répondre
    • 2 août 2018 à 12 h 40 min
      Permalink

      Et bien moi je pars du principe qu’un galgo n’est pas fait pour dormir toute la journée !!!

      Répondre
      • 2 août 2018 à 12 h 51 min
        Permalink

        Je suis d’accord avec vous ! Mais ce sont de nombreuses associations espagnoles et autres qui le disent , pas moi !!
        Et puis , ce ne sont pas seulement les chiens qui ont besoin d’ un jardin, mais les humains aussi !!! Eux pour courir , nous pour les regarder

        Répondre
    • 2 août 2018 à 13 h 43 min
      Permalink

      Bonjour, Florence
      je pense que vous n’avez jamais eu de galgos pour tenir ces propos….Ce sont des nounous qui, meme s’ils ne sont pas trauma, ont toujours dans le coin de leur tete ce souvenir obscur de leur jeunesse massacrée…A moins que vous ne puissiez courir derrière eux en les tenant en laisse, mais là je crois que vous pouvez vous inscrire aux JO!!!!! Ils ont besoin de cavaler comme des étoiles filantes jusqu’à redessiner les allées du jardinet à en créer de nouvelles….comment faites vous en appartement ….
      Il est toujours très difficile de les lacher ou alors il faut une grande plage, et encore…le rappel n’est pas toujours évident pour peu qu’ils aient une crainte ou simplement une grosse curiosité ; alors la balade en laisse c’est bien pour leur montrer des extérieurs, les odeurs d’autres copains, le quartie, mais le terrain est indispensable pour ces si beaux trains arrières qui ont une telle détente ; et puis qui vous dit que parmi les citadins il n’y a pas les memes cons que les deux exemples tout récents ; alors, ne multiplions pas les risques ; ce n’est meme pas une sélection par l’argent car il y a des appart bcp plus honéreux que nos maisons à la campagne ; c’est une sélection pour le bien etre de l’animal et des adoptants….Croyez moi, les galgos aiment leur canapé, c’est certain, mais quand ils ont envie de s’éclater………Nuage de poussière, un coup à droite un coup à gauche puis on s’arrete pour boire puis on repart de plus belle ; la seule chose qui les ramène à la raison « A table, les Nounous ».

      Quant à cette belle personne en Espagne, elle fait bien plus que de sauver une jolie galga ; elle redonne l’espoir d’un monde meilleur avec une réelle prise de conscience de la souffrance,MERCI

      Répondre
  • 2 août 2018 à 9 h 58 min
    Permalink

    Le regard de Veleta en dit long. Sans le courage de cette dame, Veleta n’aurait jamais connu de vrais humains capables d’aimer. Elle aurait cru jusqu’à son dernier souffle que nous ne sommes tous que des monstres.

    Quant aux adoptants qui considèrent leur galgo comme un kleenex que l’on jette quand on n’en a plus besoin ou qu’il devient gênant, je comprend voter colère Odile.

    Mais hier je regardais toutes les photos des adoptions, et je me disais que quand même la grande majorité des adoptants sont de bonnes personnes qui aiment leurs animaux et les gardent auprès d’eux toute leur vie.

    Répondre
  • 2 août 2018 à 9 h 41 min
    Permalink

    pour moi cette femme a eu du courage merci a elle de l avoir sauve je la remercie beaucoup et aux benevoles de touts ses refuges petite mere il faut te battre maintenant pour voir enfin la lumiere et la chance que tu as ton calvert est derriaire toi maintenant la folie humaine ne finera donc jamais merci pour elle de l avoir prise sous votre aile

    Répondre
  • 2 août 2018 à 9 h 36 min
    Permalink

    Merci a cette dame de son courage et de permettre a la belle Veleta d’avoir un avenir. En lui esperant une famille digne d’elle!!
    Belle vie a toi…

    Répondre
  • 2 août 2018 à 9 h 13 min
    Permalink

    Quel regard ! Qu’elle trouve très vite sa famille !

    Répondre
  • 2 août 2018 à 8 h 40 min
    Permalink

    Olé! Comme vous dîtes bien ce qui doit être vraiment dit!!!
    Cette dame Espagnole a des cojones!
    C’est tellement violent ce qui se passe en Espagne ,la peur et les menaces , les bénévoles qui se font incendier ou crever des pneus, j’en passe et des horreurs, alors cette Dame, nous lui disons BRAVO et à toute la chaine d’amour qui suit
    Elle a une bouille cette belle Veleta,comme tous,absolument, ce sont des merveilles à tous les niveaux tous ces galgos, il y en a tant!! la masse de travail que vous déployez est tout simplement bluffante, continuez , vous êtes vraiment extra quand vous grognez,feulez,crachez,, votre révolte et votre colère est positive, elles vous portent aussi dans cette guerre sans fin, et de vous lire c’est parfois un bon coup de joie dans la figure, Haaa ça fait du bien de bon matin si seulement les gens pouvaient entendre…
    MERCI

    Répondre
  • 2 août 2018 à 7 h 12 min
    Permalink

    le regard perdu , pauvre petite mère victime de la folie des hommes !!!!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *