Botin, le symbole de ce que l’homme peut casser / Belle vie à toi petit prince noir…

Mes sentiments sont bien difficiles à décrire, Botin a pris une place énorme déjà, il est pour moi quasiment à chaque instant le symbole de ce que l’homme peut casser et à quel point, même si je sais qu’il y a encore bien pire que lui malheureusement.

Nous sommes « démontés » de vivre les conséquences de la cruauté humaine, mais en parallèle heureux… heureux de prendre Botin sous notre aile.

C’est un petit cassé, notre joli noiraud, il sait tellement bien se recroqueviller pour essayer d’être transparent; il ne demande rien, Botin, il reste dans son petit coin, surtout rester discret, se faire oublier, il est toujours en alerte, Botin, dès qu’on fait un mouvement il a la tête levée et dès que nos regards se croisent le sien se baisse en allant de droite à gauche.

Ça nous remue les tripes, bien sûr je n’ai jamais été insensible aux histoires sordides sur le Net ou ton blog, qui m’ont bien souvent arraché des larmes, mais là l’avoir auprès de nous et partager notre vie avec lui, c’est autre chose…

Il faut vivre ca pour comprendre que des gestes tellement simples pour nous sont pour lui source de stress…. Par exemple ce matin… pour lutter contre la chaleur les volets sont fermés et donc le matin nous ouvrons, sauf que lorsque la pleine lumière est entrée, notre Botin à ce moment-là s’il avait pu rentrer dans un trou de souris…

Et ce matin, pour la première sortie… lorsque je me suis approchée avec la laisse, il s’est mis à trembler et là ça fait vraiment mal au cœur.

Il sait très bien « coller les murs » lorsqu’on veut par exemple le sortir (c’est la seule chose où je le force parce qu’autrement je me demande combien d’heures il pourrait rester sans bouger de son dodo)

Ou hier lorsque nous sommes rentrés et que nous nous sommes installés à la cuisine pour manger, lui après être resté un moment « collé » contre le mur s’est finalement couché bien en boule tout recroquevillé dans un coin et sur le carrelage… Bien sûr on ne l’a pas laissé ainsi, on lui a montré son panier et finalement il a compris que c’était plus confortable.

Et en 24 heures tellement d’autres choses dans son comportement qui nous attristent, mes pensées sont tournées quasi en permanence sur le triste sort des galgos, et tout ça me rend malade, mon mari aussi d’ailleurs.

Je sais bien que tu sais de quoi je parle parce que tu l’as vécu et non pas une fois mais des centaines de fois.

Je pense que la longe dans le terrain n’est pas près d’être abandonnée… Ce matin longe tendue au maximum il tournait en rond autour de moi, nul doute qu’à ce moment-là s’il avait pu il aurait filé à toutes jambes pour se planquer dans un coin.

Mais surtout ne sois pas inquiète… le terrain est bien clôturé et depuis hier les clenches sont retirées de tous les accès, le terrain est une forteresse.

À part quelques bouts de jambon, et de gruyère nous n’avons pas réussi à lui faire manger ses croquettes – pourtant ce matin je lui ai fait une soupe maison pates avec de la pâtée –, ni boire (quoique je pense qu’il a dû peut-être quand même aller boire cette nuit), mais bon ça va bien finir par venir.

Et malgré tout, déjà une toute petite victoire… Botin qui ne demande rien s’est malgré tout autorisé une chose : s’installer sur le canapé, je crois que les galgos et le canapé, c’est toute une histoire… et le grand bonheur pour nous.

Le jour viendra où, je l’espère, il réclamera les caresses qu’il ne fait que subir pour l’instant, ou posera sa tête sur ma cuisse pour réclamer mon attention, je crois que ce jour-là les larmes monteront.

Mais en attendant nous allons l’aider du mieux que nous pouvons… Respect, douceur, amour, patience, c’est la nouvelle vie de Botin.

C’est difficile de faire ressortir ce que je ressens, mais moi aussi maintenant, je plaiderai le sort des craintifs. Accueillir un galgo pour moi, c’est beaucoup d’émotions, c’est fort, mais accueillir Botin, c’est encore plus fort.

Et il nous a offert quelque chose déjà, la « zen attitude » parce qu’inconsciemment nos gestes sont mesurés, posés, le ton est bas…

Nous prendrons bien soin de lui, on l’aime déjà très très fort.

Bravo pour votre combat et merci beaucoup, Odile.

https://www.levriersansfrontiere.com/2018/07/10/botin-cest-lenfer-des-galgos-a-lui-tout-seul-il-remontera-en-urgence-le-21-juillet-et-jose-esperer-quil-sera-adopte/

Fredrique son adoptante…

21 pensées sur “Botin, le symbole de ce que l’homme peut casser / Belle vie à toi petit prince noir…

  • 27 juillet 2018 à 20 h 46 min
    Permalink

    Bien-sûr le jour viendra….
    Chaque jour est une victoire pour ces trauma, ils observent, ils apprennent qu’ils ont le droit de prendre enfin ce chemin du bonheur. Ils ne demandent jamais rien, juste le bonheur d’être aimé et respecté.
    La route avec un trauma est une merveilleuse histoire d’amour.
    Merci pour lui, vous devez avoir une très grande place déjà dans son cœur.

    Répondre
  • 27 juillet 2018 à 7 h 26 min
    Permalink

    Oui, je suis l’adoptante de Brigi, vous avez deviné!
    Je suis contente d’avoir fait votre connaissance.
    Je vous souhaite beaucoup de bonheur avec vos 3 loulous.
    En espérant vous revoir un jour…

    Répondre
  • 25 juillet 2018 à 20 h 43 min
    Permalink

    Je vous remercie tous et toutes de vos témoignages, messages, on voit bien que certains vivent exactement la meme chose………mais en tout premier je veux remercier LSF, Odile et son équipe formidable, les délégués, les bénévoles, les tricoteuses, couturières………cette terrible cause, que toute l’équipe combat, vous êtes juste formidables.
    Tous ces pauvres misères mises à l’abri……mais aussi il faut aussi le dire……..du bonheur pour les adoptants.
    Je viens de me rendre compte qu’en fait j’ai adopté un peu toutes les « catégories » (le mot ne me plait pas, mais je n’en trouve pas d’autres) de galgos.
    C’est tout d’abord notre loulou d’amour Isos qui est arrivé…un chiot, il est adulte maintenant, une relation particulière et très forte avec nos enfants et nous , il est adorable, et puis ensuite Palma, une chienne au top, une perle, zéro défaut mignonne comme tout, et puis Botin notre petit prince noir……je les adore tous les 3……mais l’adoption où l’émotion est la plus forte, intense, indescriptible…….c’est Botin, et pourtant c’était déjà tellement fort pour nos 2 premiers.
    Botin, ce sentiment de tristesse en le regardant, ….mais aussi de bonheur parce qu’on sait qu’il est bien à l’abri……c’est tellement fort…….
    Et je sais aussi que chaque future petite victoire sera pour nous une émotion intense.
    Plus d’adoption bien sur pour nous pour l’instant, mais le jour où………ce sera un « laissé pour compte », parce que même s’ils sont cassés, craintifs, vieux, sur 3 pattes, noirs, leish ou autre ils ont le droit aussi d’être mis à l’abri, choyés et respectés, tous ces critères……..en fait ne sont pas importants…..ce qui est important c’est ce qui est à l’intérieur, et pour un cassé l’intérieur……il est beau….comme pour les autres…
    Je suis le blog depuis quelques années,…et j’ai déjà pu lire des témoignages sur l’adoption de craintifs, cassés……où il y avait tant d’émotion qui ressortait …..c’était fort…….avec Botin aujourd’hui à la maison, je comprends maintenant encore mieux ce sentiment….c’est géant….
    ps ; j’ai trouvé la solution pour faire manger Botin………le canapé ou son panier sont vraiment ses « endroits refuges » qu’il ne quitte pas c’est donc là que ses repas lui sont servis……..il mange sans même se lever….voila d’ou vient son surnom de petit prince noir ……
    Frédérique, Isos, Palma et Botin

    Répondre
  • 25 juillet 2018 à 18 h 48 min
    Permalink

    J’en ai les larmes aux yeux en lisant votre témoignage…
    J’ai fait votre connaissance à la JDA (on a mangé à la même table) et je suis bien contente que Botin soit chez vous.
    Je l’avais remarqué et il me faisait beaucoup de peine (décidément, nous sommes attirées par les mêmes galgos).
    Maintenant, je sais qu’il est entre de bonnes mains.
    Merci pour lui.
    J’espère moi aussi pouvoir adopter un craintif car ils méritent que l’on s’intéresse aussi à eux.

    Répondre
  • 25 juillet 2018 à 18 h 08 min
    Permalink

    super je suis tellement heureuse pour lui il revient de loin ce que vous racontez je l’ ai vecu de la meme façon une noire aussi neffer ma princesse cela fait 4 ans bientôt et malgré tout il reste des séquelles boire la nuit lorsqu on la voit pas,la peur des enfants , les bruits qu’elle ne connait pas etc….. alors on s’adapte et des qu’il y a un progrès on est emerveillé . vous verrez avec le temps ce sera merveilleux.bravo et merci pour lui

    Répondre
  • 25 juillet 2018 à 14 h 08 min
    Permalink

    Nous retrouvons à travers votre témoignage ce que nous avons vécu et vivons encore sur certaines choses avec Unta adoptée depuis huit mois, il y a des hauts et malheureusement encore beaucoup de bas mais peu importe nous la voyons de plus en plus heureuse de vivre avec nous et ses copines mais pour le moment elle n’accepte personne d’autre dans son monde ! Alors patience…

    Répondre
  • 25 juillet 2018 à 13 h 19 min
    Permalink

    Merci Frédérique….Vous nous donnez tant de bonheur en devenant la Maman de Botin…Je ne vous parle pas en ne connaissant pas le sujet…Otto maintenant Nino est mon bonhomme d’amour, peut-etre celui que je préfère, en tout cas celui avec qui je passe le plus de temps…Il est noir lui aussi, trauma ++++, arrivé à la maison en septembre 2017….
    En juillet 2018, il monte la garde, joue à la balle, poursuit son grand copain edward, me retient la main avec sa patte lorsqu’il veut que je continue de le caresser, me signale la présence d’un oisillon tombé du nid en le fixant sans bouger pendant plusieurs minutes…Eh oui, joli, n’est-ce pas….se roule dans la pelouse les quatre fers en l’air, saute dans la mare quand il a trop chaud, sait me faire remarquer que je suis en retard pour le repas, sort tout seul de son canapé pour aller prendre l’air dans le jardin, ….c’est plus difficile pour le faire entrer ; encore quelques progrès à faire mais……GRAND BONHEUR;
    alors une tendre caresse à Botin et un grand merci à vous de la part de Nino Dona et Edward.

    Répondre
    • 26 juillet 2018 à 18 h 43 min
      Permalink

      J’ai croisé Nino…nous étions là à son arrivée….et même …..nous l’avions en laisse à l’entrée de la grange, lorsque vous êtes arrivés, il m’avait fait bien de la peine, mais j’ai vite compris qu’avec vous il serait dans un petit cocon…..
      Merci à tous et toutes pour vos témoignages, et caresses à vos loulous

      Répondre
  • 25 juillet 2018 à 12 h 53 min
    Permalink

    l’amour est le pansement des cœurs blessé; il cicatrise les blessures et efface doucement les meurtrissures du passé. Vous et votre mari avez un cœur rempli de ce que la vie nous donne : l’AMOUR et Botin le sait déjà. Chaque jour il y aura un progrès et vous lui tracez un bel avenir.
    Vous êtes de belles personnes!!!!!!
    merci de lui avoir ouvert votre porte et surtout votre cœur!!!

    Répondre
  • 25 juillet 2018 à 12 h 01 min
    Permalink

    Bravo pour cette merveilleuse adoption….merci de lui offrir cette vie de douceur, de respect….une vie inconnue pour ces galgos venus droit de l’enfer. Chaque jour apporte un petit progrès, quelle joie et aussi une belle récompense ! Longue vie Botin.

    Répondre
  • 25 juillet 2018 à 10 h 24 min
    Permalink

    Merci pour ce merveilleux message et en même temps pour toutes ces questions. Heureusement qu’il a trouvé son foyer. Vivre avec un galgo sensible, cassé,etc…c’est pleins de questions sans réponses mais les progrès seront long mais certains tout de même. Nous vivons avec Lucy depuis 1,5 an, et le comportement décrit de votre côté ressemble beaucoup au nôtre ! Par-contre impossible les premiers jours de l’approcher, impossible pendant des semaines de manger devant nous, des heures à rester seul dans sa chambre, le moindre bruit ou geste sources d’inquiétude. Le bilan après tout ces mois ? Nous sommes que trois qui pouvont l’attacher, la carresser, lui faire des câlins…mais les progrès ont été incroyables, elle arrive à sortir dans le jardin…elle arrive à manger devant nous…de recevoir une friandise depuis nos mains…de se faire attacher….de faire des câlins lors d’une sieste….et d’autres progrès incroyables « progrès grâce à nos autres lévriers qui la motivent »..Ce qu’elle aime ? les promenades dans la nature et les forêts et partager sa vie avec peu de monde ! Le monde extérieur lui fait peur ! Mais nos vacances sont toujours organisé avec des maisons en location et avec un jardin…donc pas de soucis ! Merci à vous tous les adoptantes et adoptants !

    Répondre
  • 25 juillet 2018 à 9 h 30 min
    Permalink

    Quelle tristesse de maltraiter autant un chien… Je ne m’y ferai jamais ! Il va enfin pouvoir goûter à une belle vie grâce à ses adoptants qui sont aux petits soins. Merci
    Mme Brochot, connaissez vous le moteur de recherche lilo qui permet de financer des projets sociaux et environnementaux à chaque recherche ? La SPA est déjà référencée comme bénéficiaire, peut être pourriez vous inscrire l’association pour récolter des financements. J’ai découvert ce moteur de recherche grâce à une collègue et je vais effectuer toutes mes recherches sur celui-ci car je sais que mes recherches vont permettre de financer l’association répertoriée que j’aurai choisie… C’est juste une idée, si vous pouvez récolter un peu d’argent pour les galgos, ce serait super. Bonne journée

    Répondre
  • 25 juillet 2018 à 9 h 27 min
    Permalink

    Un grand merci à Fredrique et à son mari pour tout l amour que vous donnez à Botin.Votre témoignage m a bouleversé une fois de plus.Je vous souhaite beaucoup de bonheur. Amitiés de la Sarthe et bisou de Nova.

    Répondre
  • 25 juillet 2018 à 9 h 24 min
    Permalink

    Magnifique adoption.. Merci Frederique… VIVE LA VIE BOTIN…..

    Répondre
  • 25 juillet 2018 à 9 h 23 min
    Permalink

    Bravo Frédérique il va falloir de la patience il est pareil que la galga de ma soeur depuis 4 ans tout les jours un petit progrès vous verrez. Il vous regardera avec les yeux de l’amour et vous l’aimerez encore plus merci pour lui patricia et Angie

    Répondre
  • 25 juillet 2018 à 9 h 20 min
    Permalink

    Bonjour Frédérique
    J’ai adopté Casiopé une craintive depuis pratiquement 9 mois . C’est de la patience et beaucoup de temps. Elle a encore peur de mon mari . Mais son attitude a changé dehors elle allait toujours à l’opposé ou il était maintenant elle le cherche et quand elle passe devant lui elle part en TGV c’est devenu un jeux . La nuit elle dort contre lui . J’ai mis 3 mois avant de la lâcher dans le terrain . Quand mon mari la sortait elle faisait le cabri et pipi de peur en lui mettant la longe tout ça c’est derrière . Son regard a changé il y a pratiquement plus de peur . Depuis que Mike est arrivé un chiot de 10 mois elle a beaucoup évoluée . Elle joue , elle aboie . Mais il y a des jours ou on ne sait pas pourquoi elle régresse hier elle n’était pas bien du tout . Comme je travaille de chez moi j’ai pu la câliner la rassurer lui parler mon mari aussi . Et je voulais vous dire MERCI d’avoir pris Botin il va se reconstruire grâce à votre amour et je peux vous dire que mon amour pour Casiopé est très fort et sans limite c’est que du bonheur .

    Répondre
  • 25 juillet 2018 à 9 h 19 min
    Permalink

    mille merci à Frederique pour son adoption de ce petit prince effrayé, et pour l’amour qu’elle lui porte déjà; espérons que Botin se transforme peu à peu…

    Répondre
  • 25 juillet 2018 à 9 h 11 min
    Permalink

    Je n’ai qu’un mot Frédérique, MERCI !
    Botin je l’avais repéré dès le départ, parce que je suis maintenant abonnée aux craintifs, aux trauma, et sa photo m’avait bouleversée. Ces chiens là font que l’on se dépasse pour trouver la bonne attitude, les bons gestes, à chaque instant on anticipe pour ne pas accroître les peurs.
    Mais quel immense bonheur au moindre progrès, quelle joie profonde nous envahit tout comme les larmes d’émotion…
    Je vois bien qu’il sera heureux, je sais que ça viendra, il mérite le meilleur ce pauvre petit et les meilleures conditions sont réunies, maintenant PATIENCE
    Je lui adresse toute la tendresse que j’aurais aimé lui donner, plein de douces caresses.
    Pour la nourriture j’ai eu le même problème avec Frido en accueil à la maison depuis samedi, je le laisse seul avec la gamelle dans un coin reculé de la maison et il finit par venir manger quand il se sait seul, qu’il n’y a aucun bruit, qu’il pense être en sécurité. Les craintifs au départ aiment manger en « cachette » ça les rassure.
    Vous avez fait un très beau geste, Merci pour la vie heureuse que vous allez lui offrir, et surtout merci de lui avoir ouvert les bras dès samedi à l’arrivée…

    Répondre
  • 25 juillet 2018 à 9 h 06 min
    Permalink

    C’est vrai que notre vie, nos habitudes, nos gestes, l’intonation de notre voix changent quand on accueille un trauma. Il faut tout adapter pour l’apeurer le moins possible. Ma Nénette aussi ne buvait et ne mangeait que la nuit, à l’abri des regards !! Il faut la tirer par le collier pour la sortir, sinon son canapé est son refuge. Lorsque j’amène la laisse pour la promenade, elle tourne la tête, a le regard fuyant, comme si nos regards ne se croisaient pas, elle disparaîtrait. Par contre, elle fait volontiers des léchouilles maintenant et se couche les pattes en l’air.Chaque jour on voit des progrès et on est fier du chemin parcouru. Bon courage, le meilleur reste à venir, même si ça prend du temps!!

    Répondre
  • 25 juillet 2018 à 8 h 25 min
    Permalink

    Magnifique témoignage, merci à vous de mettre ces mots sur ce qu’est un trauma et merci de l’avoir adopté ! j’ai la même à la maison depuis 9 ans déjà, elle a progressé, beaucoup , avec les femmes et les hommes âgés aux chevaux blancs ça passe ; mais les enfants et les jeunes hommes la terrorisent encore. C’est ancré en elle… balancée à 10 mois par dessus la grille du refuge, c’est à son arrivée en France en FA chez moi que je me suis rendue compte d’1 boiterie donc véto/radio : elle avait eu les 2 cols de fémurs cassés, qui se sont ressoudés seuls formant des cals… pauvre misère…que de douleurs en silence, je ne saurais jamais ce qu’elle a vécu ; mais son traumatisme est profond, je l’aime ainsi et adapte le quotidien pour elle. Heureusement la présence de ma seconde galga bcp plus sociable même si distante avec les étrangers, l’aide. Ainsi que les whippets qui ont égayé sa vie depuis 3 ans par leur enthousiasme, énergie et culot ! lol ! Ma perle noire, 10 ans maintenant, joue comme un bébé et se lâche enfin. Longue et belle vie à toi Botin dans ta merveilleuse famille…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *