Alba, quand le jour se lève…Galga à adopter via LSF

Ce matin-là tu étais à l’Aube de ta liberté promise, ce passeport bleu pour changer la couleur de ta vie… C’était un « jour », oui un « jour » qui devait t’apporter la lumière pour toujours.

Ce matin-là… tu étais à l’Aube d’un nouveau monde… À présent que je te connais, je lis, j’entends ce regard et cette posture dans la cage de transport aux côtés de ta voisine de voyage…

Alba, petit bout de « Nana » si atypique…

Oui… je sais, ceux qui lisent vont dire : « toutes les FA » disent que leur hôte est « différent », etc. Ben oui. Ils le sont tous, « uniques », « singuliers »… C’est ça, la magie du lévrier et qui fait dire et vérifier que « Galgo un jour, Galgo toujours ».

Atypique avec ta robe à nulle autre pareille. Comme si un ange avait poussé son art jusqu’à surligner d’un filet de brun les ocres qu’il avait déposés sur le blanc pur de ta robe. Pour mieux te parer de la beauté du jour qui se lève et que tu sois ton nom* : l’Aube qui mêle avec magie la blancheur et la pureté du jour naissant et l’or du soleil levant.

QUE TU ES BELLE, MA GALGANETTE !

Quand tu es arrivée le 12 mai à Villette tu as fait l’admiration de tous avec ta jolie frimousse et ta robe si spéciale.

Cerise sur le gâteau, tout le monde se réjouissait que finalement tu ne manifestes aucune peur envers les hommes. Tu étais si sage… somme toute un peu comme absente, ou cramponnée à l’attente de ce qui se passerait encore au bout de cette laisse. Comme si tu savais que ce long voyage depuis l’Espagne, les formalités, le pique-nique… n’étaient qu’un préambule.

Sur le trajet vers la maison, tu as décidé : NON ! terminé. Plus de cage ou de semblant de grille ! tu serais définitivement LIBRE. Et tu t’es retrouvée en deux pas de l’autre côté de la grille, sur la banquette arrière, dans mes bras, avide de caresses et de paix.

Oui, Alba sait ce qu’elle veut… LE BONHEUR… et elle le clame tout le temps : avec ses mimiques, ses appels aux câlins, au jeu, à la gourmandise, en réclamant telle ou telle peluche… (ah, les peluches… ce sont vraiment sa « came » et ses doudous ! Au pré (elle les sort TOUTES puis court d’une à l’autre !),  dans la maison… pour dormir.

Elle dévore la vie et déborde de vie. Elle est vive, joyeuse, parfois même impérieuse dans ses envies de rattraper tout ce qu’elle n’a jamais eu.

Alors, il faut la ramener doucement vers une exploration du bonheur plus raisonnable.

Car c’est une très jeune louloute qui découvre la vie en maison. Son exubérance rigolote de grand chiot lui vaut d’ailleurs des petits surnoms : « Dora », pour l’exploratrice… « Triboulette » pour ses tribulations de galganette espiègle et parce que la miss déboule à triple allure !

Puis s’endort pour de longs som’ de gros bébé, toujours bordée de peluches.

À présent libre et dans un environnement qu’elle s’est approprié elle a choisi aussi son rapport au monde. Elle manifeste, comme au refuge, une crainte vis-à-vis des hommes.

Mais gère cette timidité selon qu’elle les voit pour la première fois ou qu’elle les reconnaît. Et sa gourmandise est son booster pour oser aller vers eux. Elle apprend si vite, cette petite puce, qu’avec la douceur requise elle pourra ouvrir son petit cœur et lâcher ses craintes avec celui/ceux qui lui donneront de l’Amour.

Mon petit trésor, petit soleil… je souhaite que ta vie soit aussi jolie que toi et que désormais les humains n’aient de cesse de te faire rayonner de bonheur.

Brille mon Ange ! Ton nom est l’étendard de ta liberté : personne n’empêche le soleil de se lever.

*(Alba, en latin / en espagnol, en italien également  = « l’aube »).

Catherine, ta nounou..

https://www.levriers-sans-frontieres.com/alba-f/

Si vous désirez adopter Alba, n’hésitez pas à remplir le formulaire de demande d’adoption en ligne.

Pour plus de renseignement, appeler Odile au 0660153750

 

 

9 pensées sur “Alba, quand le jour se lève…Galga à adopter via LSF

  • 11 juillet 2018 à 9 h 03 min
    Permalink

    SUPERBE , TOUCHANT VOTRE DESCRIPTIF SUR ALBA. ON VOIT QUE VOUS L’AIMEZ. BRAVO ET QUEL AMOUR!!!!!

    Répondre
  • 5 juillet 2018 à 17 h 51 min
    Permalink

    Quel magnifique plaidoyer pour cette belle Alba. Entourée de doudou sur le canapé, voilà une vie qu’elle n’imaginait même pas en rêve. Et là c’est la réalité. Catherine, vous en parlez si bien…

    Répondre
  • 4 juillet 2018 à 18 h 49 min
    Permalink

    C’est vrai qu’elle est atypique! Elle va bien réussir à faire craquer une gentille personne qui prendra bien soin d’elle…

    Répondre
  • 4 juillet 2018 à 11 h 35 min
    Permalink

    Voir un(e) galgo(a) avec le cœur, c’est voir la beauté…. Ce sont des chef-d’oeuvre vivants de douceur, de délicatesse, de finesse, d’intelligence sensible… en un mot de gentillesse (dans l’acception pure du terme : gentilis / noble)

    Répondre
  • 4 juillet 2018 à 8 h 27 min
    Permalink

    Cœur partagé en deux ce matin: douce joie à la lecture de ce joli texte…et profonde tristesse pour le pauvre petit Thalos a qui la vie n’a apporté que souffrance infinie…mes pensées vont aussi vers petite Brissa….

    Répondre
  • 4 juillet 2018 à 7 h 46 min
    Permalink

    Elle est superbe !!! Et tellement bien décrite ! On a envie de la prendre dans ses bras, cette petite gaga.

    Répondre
  • 4 juillet 2018 à 7 h 30 min
    Permalink

    Quel bel hymne à la beauté d’Alba, Catherine. On a tout comme vous envie de la protéger et en même temps de lui dire :”vas y, oses, tu es libre maintenant et en sécurité”.
    Un jour, je le sais, j’aurai un galgo ou une galga, ne serait-ce que pour vivre les mêmes émotions que vous et avoir la joie de le ou la voir s’ouvrir à une vie meilleure.
    Merci pour ce que vous faites tous chez LSF et en Espagne.

    Répondre
  • 4 juillet 2018 à 7 h 25 min
    Permalink

    Ce texte est magnifique …. comme Alba …. merci pour elle ♥️

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *