La maison des galgos craintifs est née/ Un projet de cœur et le fruit d’une collaboration sans relâche entre LSF et FBM

Du nouveau sur le site de Lévriers sans Frontières.

Une rubrique spécialement dédiée à ces chiens si particuliers et que nous aimons tant …

https://www.levriers-sans-frontieres.com/18995-2/

Les galgos craintifs et traumatisés, victimes de la main de l’homme et qui étaient jusqu’ici des laissés- pour-compte.

Une  grande injustice que je n’ai jamais cessé de dénoncer et un véritable fléau puisque ces galgos s’entassaient au refuge sans grand espoir d’en sortir.

Un projet qui me tenait à cœur depuis très longtemps et qui a enfin vu le jour en janvier 2018.

Un projet que nous avons longuement réfléchi en collaboration avec Alberto le comportementaliste du refuge de la FBM.

En effet les galgos craintifs qui étaient mélangés aux autres dans le hangar ne pouvaient absolument pas évoluer dans des conditions optimales.

Il leur fallait un endroit spécial, un endroit où ils pourraient trouver repos et sérénité,

loin de la promiscuité, du stress, des aboiements et du risque qu’ils encouraient à vivre en meute.

Qu’à cela ne tienne, ce projet Lévriers sans Frontières l’a entièrement financé, il nous reste encore quelques petits aménagements qui se feront avant l’été, tels que des abris extérieurs pour protéger les chiens de la chaleur.

Le sujet des craintifs revient souvent dans vos commentaires et remarques, chaque adoptant qui leur a ouvert leur cœur et leur maison sait combien ces chiens sont précieux et uniques, mais aussi particuliers. Ils méritaient donc leur rubrique, eux mais aussi tous ceux qui œuvrent pour leur redonner confiance et les ouvrir à leur environnement.

 

Je suis très heureuse de vous annoncer la naissance de  » La maison des craintifs » .

Le projet qui est relayé dans cette rubrique n’est pas né dans un chou ni dans une rose,

mais grâce à la ténacité de chacun, des deux côtés des Pyrénées.

Nous vous invitons à visiter notre rubrique que nous affinerons au fil des semaines.

https://www.levriers-sans-frontieres.com/18995-2/

Les objectifs de cette rubrique sont multiples :

                – Vous montrer le travail effectué avec les chiens craintifs

                –  Vous présenter les galgos qui bénéficient du programme de socialisation

                – Vous donner régulièrement des nouvelles de ces galgos mais aussi de l’évolution des infrastructures.

                – Vous permettre de réagir, de poser des questions ou de partager vos expériences.

Célia notre déléguée d’Indre et Loire m’a accompagnée au refuge en mars et a été conquise par ce projet. Elle va donc mettre toute son énergie pour faire vivre notre nouvelle rubrique.

Si vous désirez des informations, que vous souhaitez adopter l’un de ces galgos, vous pouvez la contacter :

Célia : Jerome.celia.lsf37@gmail.com ou 0680954551

    

 

 

8 pensées sur “La maison des galgos craintifs est née/ Un projet de cœur et le fruit d’une collaboration sans relâche entre LSF et FBM

  • 16 avril 2018 à 14 h 00 min
    Permalink

    lettre à Nino

    toi que j’ai amené de Villettes, la queue entre les jambes, le regard terrifié, la boule au ventre, les larmes dans le coeur ; Toi dont j’ai si souvent compté les cicatrices et pansé les terreurs les plus ancrées ; toi que j’accompagne si souvent chez le véto pour ta leischmaniose ; toi pour qui la porte est toujours aussi difficilement franchissable……Toi, mon beau Ténébreux, couleur ébène….Je te remercie d’exister, de me faire comprendre jour après jour tes grandes angoisses et de parvenir ainsi à t’aider ;je te remercie de commencer à me faire une léchouille sur les mains ; je te remercie de ne pas provoquer de bagarres avec les deux autres bout de chou ; je te remercie d’accepter maintenant la friandise au creux de la main ; je te remercie d’accepter de sortir seul de ton canapé quand les envies de pipi sont pressantes et d’emprunter cette foutue porte ; je te remercie de la belle lumière toute neuve dans ton regard….Je t’aime mon beau ténébreux et plus que tout autre car …..
    Ta maman

    Répondre
  • 15 avril 2018 à 12 h 33 min
    Permalink

    Un très grand merci pour ce beau projet devenu réalité. Les lévriers sont vraiment des chiens extraordinaires et très spéciaux.

    Solia, couverte de cicatrices, le crane et la mâchoire fracassés est proche de l’humain et l’a été dès le premier jour chez nous y compris avec les hommes. Peut être grâce à la CA (communication animalière). Elles avaient été toutes deux « contactées » avant d’arriver chez nous avec présentation de la famille à 2 et 4 pattes.

    Fanny, ma noireaude, aucune cicatrice apparente mais quel traumatisme. De nuit, pendant un an elle a tout détruit dans la maison et tous les matins nous trouvions des pipis. Il y a maintenant deux ans qu’elles sont chez nous. Fanny a toujours très peur lors des promenades à l’extérieur de la propriété mais chez nous c’est une boule d’amour et de gaité. Elle est terriblement espiègle et nous fait beaucoup rire. Elle est devenue une excellente gardienne alors que Solia n’aboie que lorsqu’elle joue avec sa sœur ou encore pour venir se plaindre que son coussin favori est occupé par sa sœur ou un autre chien.

    Il a fallu du temps, de la patience, de la douceur, du calme mais le résultat est là. Nous les adorons nos deux galginettes et elles nous le rendent bien. Merci Odile pour tout ce que vous faites pour tous ces chiens qui ont tant souffert de la main de l’homme.

    Répondre
  • 15 avril 2018 à 10 h 24 min
    Permalink

    C’est une belle avancée merci pour tous ces loulous. Ma Casiopé est une craintive et le 29 cela fera 6 mois que nous l’avons . Depuis 15 jours elle se promène sans longe dans notre jardin . La peur de mon mari est toujours là pourtant la nuit elle est collée à lui . Quand Minoca et Léra sont là c’est la course dans le jardin ça fait plaisir à voir je sais que rien n’est gagné encore mais le temps fera le reste et surtout notre amour . La deuxième séance d’osthéo a été plus fructueuse . On ne peut toujours pas la promener à l’extérieur . Merci à LSF d’avoir ouvert cette section de craintifs ils le méritent et auront plus de chance pour être adoptés car on sait très bien que les gens se tournent moins vers eux .

    Répondre
  • 15 avril 2018 à 9 h 39 min
    Permalink

    Grâce à cette maison, ils vont pouvoir évoluer dans de bonnes conditions, avoir une chance de s’en sortir et de ne pas être laissés de côté.
    C’est une très bonne initiative.
    Bravo et merci pour ce beau projet.
    On suivra les infos de Célia dans cette nouvelle rubrique.
    Bon dimanche.

    Répondre
  • 15 avril 2018 à 9 h 36 min
    Permalink

    BONHEUR 🙂
    Ce projet m’avait enthousiasmée dès le départ et je suis très heureuse de le découvrir en image, c’est un allié inestimable pour nos craintifs et j’espère qu’il permettra de les mettre en lumière.
    A tous ceux qui n’osent pas ou pensent que ce sera trop lourd à gérer, je vous encourage à voir les choses sous un autre angle : celui des craintifs qui, même si ils ne peuvent pas le montrer, vous attendent au limite du désespoir. Sachez qu’ils vous rendront mille fois votre bonté d’âme et qu’une fois installés dans votre vie ils vous offriront ce que nul être ne vous a jamais offert. Il vous suffira de plonger vos yeux dans les leurs pour oublier les difficultés, vous vous émerveillerez de chaque progrès, vous serez ému qu’ils soient capable de donner tant eux à qui tout a été pris, vous en sortirez grandi sans le moindre doute. Et vous ne voudrez plus d’autres qu’eux 😉
    Chaque craintif est différent, ses peurs seront totalement différentes d’un sujet à l’autre, on ne peut pas vraiment vous expliquez ou vous montrez comment sera le vôtre. La démarche doit être sans concession et accompagnée d’une certaine dose courage doublée d’une bonne disponibilité, il y aura des jours difficiles et même des jours très difficiles mais au final du bonheur à l’état brut.
    Je suis l’heureuse humaine de 4 craintifs 🙂 ma première, ma « tout l’univers », mon tout, mon autre moi même avec laquelle je respire à l’unisson et qui est, sans le moindre doute, l’être le plus exceptionnel que cette terre ait porté. Une chienne si merveilleuse qu’elle doit bien lire dans mes pensées pour être à ce point toujours aussi parfaite. De craintive il ne lui reste plus que le nom car elle est devenue une chienne joyeuse, bien dans ses pattes, à la joie de vivre totalement communicante. Mon second, un oublié, un taulard noir que personne ne remarquait, un grand gaillard qui se retourne encore sur ses pas en balade pour voir si nous ne sommes pas suivi 😀 un tendre au coeur pur qui porte sur nous des yeux d’une tendresse infini, il reste peureux vis à vis des gens en général mais cela se gère très bien au quotidien. Mon troisième, un trauma, d’accueil devenu mien parce que c’était une évidence qu’il ne devrait plus être déplacé. Un vrai parcours du combattant, que dis-je peut-être même bien un stage de survie de près de 5 mois 😛 mais, mais, mais…oserais-je vous décrire aujourd’hui la lumière dans ses yeux quand il saute dans les vagues ou court après les mouettes?…quelle transformation, il est devenu un tout autre chien, un chien qui commence à croire à son bonheur, un chien qui est né sur les plages de Bretagne pour lequel l’Espagne commence à ressembler à un mauvais rêve, un chien à qui je dois d’être sortie de ma zone de confort mais en revenant plus forte parce que nous avons réussi ensembles cette épreuve 🙂 bien du chemin reste à parcourir aujourd’hui, mais un chemin que l’on parcoure dans la clarté à présent. Ma quatrième, une taularde devenue craintive à cause des nombreux mois d’enfermement, avec nous depuis quelques jours seulement mais qui me laisse déjà voir la méga minette qui se cache sous cette toute petite souris inquiète. Tout sera facile avec elle, je le sens 🙂
    Avec un craintif, le plus dur est de se décider parce qu’ensuite je vous assure que vous ne les regarderez plus jamais pareil 🙂
    J’espère que ce témoignage vous aidera à sauter le pas, vous incitera à les regarder EUX, vous donnera envie de déplacer des montagnes pour eux car ils sont l’épicentre de notre combat, ceux qui devraient toujours être prioritaires parce que leur souffrance est sans limite et qu’il est toujours urgent de les mettre dans un environnement qui les sortira de leur enfer. Et qu’au final, ce sera vous les gagnants d’avoir le privilège de partager votre vie avec des chiens aussi merveilleux <3

    Répondre
    • 16 avril 2018 à 0 h 08 min
      Permalink

      Rien à ajouter à ce témoignage parfait… Je partage ce genre d’expériences à 200 %…

      Répondre
  • 15 avril 2018 à 9 h 29 min
    Permalink

    C’est un projet magnifique …aujourd’hui en action pour ces galgos….Ce Vendredi je me suis rendue chez Stéphanie pour y rencontrer….Mandasca ma filleule….Même avec la main remplie de gâteaux, je ne savais pas l’approcher et d’un coup elle est passée derrière ma chaise pour déposer une léchouille sur ma main..et filer dans le jardin faire la folle avec mes doudous……Wenda prostrée sur son coussin, je suis allée m’assoir par terre près d’elle lui donner de longues caresses….Elle appréciait…lorsque je retournais sur la chaise, elle me regardait avec des yeux remplis d’amour, des yeux qui disaient « reviens » j’y retournais, reprenais mes caresses toujours appréciées….De l’amour, de la douceur, de la patience…ces galgos traumas sont merveilleux !
    La Maison des galgos craintifs est un havre de paix, sérénité et sécurité pour eux…
    Merci Odile pour ce que vous faites pour ces oubliés….ces galgos de l’ombre !!
    Bon Dimanche.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *