Rulu et Salvi deux pauvres galgos arrivés à la FBM en 2016 et qui se ressemblent à 100 %

Difficile de faire des choix car on voudrait les emmener tous.

Alors le premier jour on arpente les longs couloirs avec tous ces regards qui nous transpercent le cœur.

Il y a ceux qui se jettent sur les grilles comme pour tenter leur chance et puis il y a les autres, ceux qui restent terrés au fond de leur panier osant à peine vous regarder, ceux qui sont devenus des taulards parce qu’ils sont craintifs, ou noirs, ou vieux, ou cabossés ou mâles ou pas compatibles avec les chats.

Les difficilement adoptables, ceux qui susciteront  la compassion lorsque nous les diffuserons la première fois mais juste ça la compassion et une fois qu’ils seront en famille d’accueil ils n’intéresseront plus personne.

Nous le savons bien et c’est toujours la même chanson, c’est pour ça que nous ne les réservons pas, ceux-là ne remonteront en France que s’ils sont adoptés parce que nous avons bien trop peu de familles d’accueil et ceux qui y restent durant des mois prennent la place d’autres qui doivent du coup rester au refuge.

Ces deux-là se ressemblent à 100 %

Ils ont eu tous les deux une sale vie, une vie de galère avant d’arriver ici, mais ici est-ce que c’est la vie ?

Oh là là c’est dur ici pour tous ces chiens, bien sûr ils sont nourris, logé et blanchis, si on peut dire ça comme ça, mais ils vivent dans la promiscuité avec tout ce que cela comporte comme danger.

Ici c’est œil pour œil et dent pour dent, c’est la loi de la meute et les plus faibles paieront le prix fort.

Comme eux deux… arrivés à la FBM en 2016

Rulu avec son p’tit nez à la retrousse, on le reconnait entre mille comme le dit si bien Claudine..

Le premier jour on se trimballe avec un petit carnet et on note au passage ceux qui nous tapent dans l’œil et qui seront facilement adoptables, principalement des petites femelles, jeunes mignonnes sociables et compatibles avec les chats.

Et puis  quand on fait le point avec Rocio pour savoir s’ils sont encore disponibles avant de les prendre en photo, stupéfaction ils ne le sont plus, il y a 752 galgos à la FBM et on se jette tous sur les mêmes !!!

Du coup j’ai jeté mon petit carnet et j’ai consulté le listing par date d’arrivée des 752 galgos présents à la FBM.

Et j’ai déniché ces deux-là, ces deux pauvres misères, Salvi et Rulu tous les deux usés par tant de mois passés ici, des escarres ont creusé leur chair à force d’être couché sur le dur.

Salvi s’est fait bouffer par les autres chiens à plusieurs reprises et son pauvre corps est couvert de cicatrices, il garde d’ailleurs une boiterie.

Ils ont bien morflé et ils méritent au centuple la liberté.

Ils sont tendres et gentils, vous les auriez vu se dandiner lorsque nous les avons sortis pour les photographier, ils étaient tout contents qu’on s’occupe d’eux, qu’on s’intéresse à eux.

Et puis on les a ramenés dans leur prison et là on a le cœur qui se déchire en mille morceaux.

La nuit j’ai rêvé d’eux, j’ai culpabilisé de ne pas les avoir réservés, j’avais juste l’intention de les mettre sur le site dans la rubrique « les galgos du cœur » spécialement dédiée à ceux qui ne sont pas nés comme il faut, pour être très vite adoptés.

Non je ne peux pas faire ça, non ce n’est pas moi et je ne serai pas digne de mon engagement si je laissais ces deux pauvres bougres à leur triste sort

Alors on est allés les rechercher et on leur a enfilé le collier bleu.

Ils seront dans le camion de l’espoir du 12 mai et sont d’ores et déjà  à adopter.

https://www.levriers-sans-frontieres.com/demande-dadoption/

Ils sont gentils, tendres et sociables, doux comme le miel et tellement  beaux.

Savi est né en 2014, mesure 68 cm, il n’est pas compatible avec les chats

Rulu est né en 2013, mesure 63 cm et est compatible avec les chats

Ils sont présentés sur notre site.

https://www.levriers-sans-frontieres.com/category/transport-fbm-du-12-mai/

Merci de leur porter ce qu’ils n’ont jamais eu, de l’attention.

8 pensées sur “Rulu et Salvi deux pauvres galgos arrivés à la FBM en 2016 et qui se ressemblent à 100 %

  • Ping : Salvi un galgo qui mérite plus que tout une belle vie et qui n’attend plus que vous… – Galgos Martyrs

  • 4 avril 2018 à 16 h 35 min
    Permalink

    Bravo pour cette belle action qui viens du coeur et qui vous ressemble tellement.
    Ils vont sûrement trouver la famille qui va enfin leurs donner la vie qu’ils méritent. ..

    Répondre
  • 4 avril 2018 à 13 h 38 min
    Permalink

    Bonjour Odile,
    Je vous lis tous les jours.. et je désespère tous les jours ! Nous avons adopté Rony, puis Gandalf et enfin Martina, venus s’ajouter à nos 2 bichons. Nous ne pouvons faire plus, malheureusement. Nous sommes tellement tristes… Espérons que d’autres personnes leur ouvriront leurs portes et qu’elles les garderont auprès d’elles.

    Répondre
  • 4 avril 2018 à 11 h 53 min
    Permalink

    Quel chemin difficile à suivre que celui de la PA ! Combien de fois notre cœur se brise et nos nuits sont hantées par ces chiens si méritants, si traumatisés, si tristes, avec si peu d’espoir de voir leur destin s’améliorer… Salvi et Rulu en font partie et comment ne pas essayer de pousser les murs pour leur trouver une petite place au sein d’un doux foyer… Je ne peux pas croire que la chance les abandonne, je suis sûre qu’une belle âme sera touchée par leur sort et offrira une vraie vie à l’un d’entre eux. Il ne peut en être autrement car si l’humain peut être cruel, pervers, il peut être généreux, capable d’empathie et de dépassement de ses limites emporté par son cœur… Alors partageons plus que jamais le sort de ces malheureux pour qu’un maximum de lecteurs puissent accéder à leur histoire. Merci pour eux ! ❤️

    Répondre
  • 4 avril 2018 à 11 h 04 min
    Permalink

    tu es formidable Odile …. Maintenant espérons que des familles formidables se présentent !!!

    Répondre
  • 4 avril 2018 à 10 h 46 min
    Permalink

    Bonne chance à vous deux! Vous avez l’air tellement gentils…

    Répondre
  • 4 avril 2018 à 9 h 58 min
    Permalink

    mon statut que la sécu a changé à cause de macron,j’aimerais qu’il change car se sont les taulards craintifs, ou noirs, ou vieux, ou cabossés ou mâles même s’ils ne sont pas compatibles avec les chats, pour qui je suis le plus. Quant je vois tant de misère animale, je voudrais tous les sauver, je ressens et compatis à tes douleurs de laisser ces milliers de toutous qui n’ont pas demandé cette vie de merde.
    C’est l’homme qui a inventé le chien de chasse, trop fainéant pour chasser lui même , quel vermine, la tique de la terre, la verrue

    Répondre
  • 4 avril 2018 à 8 h 42 min
    Permalink

    Bonne chance mes loulous et merci aux filles si beau si tendre et ne demandent qu à donner de l Amour a une famille bien veillante .vous allez trouver votre famille mes beaux Anges …

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *