Dans les petits refuges Espagnols, les bénévoles sacrifient leur vie pour sauver des vies

Quand les galgos sont récupérés par les bénévoles espagnols ils sont emmenés dans les refuges, ceux-ci ont des capacités d’accueil limitées puisqu’ils recueillent également les chiens errants des municipalités.

En Espagne il y a beaucoup de petits refuges qui sont bien souvent faits de bric et de broc et qui sont très nécessiteux, avec des bénévoles qui sacrifient leur vie pour sauver des vies.

Croyez-moi ils sont courageux et ils doivent avoir un moral d’acier pour ne jamais se décourager et faire face chaque jour à la cruauté des hommes et à la misère animale.

Les conditions d’hygiènes y sont souvent précaires car ces petits refuges nécessiteux manquent de tout et font tant bien que mal avec ce qu’ils récupèrent, mais les galgos y sont au moins en sécurité et convenablement traités.

Alors c’est la débrouille et ces courageux bénévoles feront le maximum, prenant leurs propres véhicules pour emmener les chiens en ville chez le vétérinaire.

Eh oui, il ne s’agit pas juste de leur offrir un toit, mais il faut ensuite les déparasiter, les vermifuger et les nourrir convenablement avant de pouvoir faire les vaccins, parce que bien souvent ils arrivent très dénutris ou, pire encore, malades, ce qui engendrera des frais supplémentaires à la seule charge des refuges si les associations qui rapatrient ces galgos ne participent pas aux frais.

Puis ensuite les galgos devront être pucés puis vaccinés contre la rage et les maladies courantes et testés aux différentes maladies méditerranéennes  en espérant qu’il n’y ait pas de positif à la leishmaniose parce que là encore le traitement sera à la charge du refuge (300 euros environ)ou des associations partenaires comme c’est le cas pour LSF.

Puis enfin ils seront stérilisés, là encore il faudra les emmener en ville et aller les rechercher puis ensuite faire preuve de vigilance afin d’éviter les infections à cause des conditions d’hygiène qui ne sont pas favorables.

Un délai de quarantaine de 21 jours après la vaccination de la rage est obligatoire avant de pouvoir rapatrier les Galgos en France.

Les refuges sont très souvent bondés, sans structures adaptées pour séparer les chiens si bien que les bagarres éclatent et que certains sont tués.

Lévriers sans Frontières est partenaire de plusieurs  petits refuges de ce type, Tobarra, Fuerza , Abyda Jaen, Arco Natura, Ecija et fait le maximum pour les aider financièrement sachant que tous les frais supplémentaires engagés pour un chien sont pris en charge par l’association, frais qui ne sont bien évidemment pas répercutés sur le montant des adoptions.

A savoir qu’un galgo , hors frais supplémentaires, nous revient entre 160 et 180 euros, qu’il faut ajouter à cela entre 100 et 110 euros pour son rapatriement de l’Espagne à la France et que nous demandons 265 euros  + 15 euros frais  I-CAD , pour une adoption. Le compte est donc vite fait….

https://www.levriers-sans-frontieres.com/

5 pensées sur “Dans les petits refuges Espagnols, les bénévoles sacrifient leur vie pour sauver des vies

  • 17 mars 2018 à 11 h 04 min
    Permalink

    Mille excuses pour ce double message,ma tablette a fait des siennes!!!!

    Répondre
  • 17 mars 2018 à 11 h 00 min
    Permalink

    Arrondir le prix d’une adoption à trois cents euros ne serait peut-être pas une mauvaise idée.Quand la décision d’offrir une vie meilleure à un pauvre animal est prise,peut importe le coût,ce paramètre ayant été pris en considération en amont, et ce prix devrait couvrir en totalité les frais, hors covoiturage ,bien sur.Puis-je me permettre de demander des nouvelles de Manuella,cette petite m’avait beaucoup touchée et je pense beaucoup à elle!!!

    Répondre
  • 17 mars 2018 à 9 h 57 min
    Permalink

    merci et bravo aux bénévoles, ça fait du bien au coeur de savoir qu’il y a des gens super en espagne

    Répondre
  • 17 mars 2018 à 8 h 18 min
    Permalink

    C’est bien malheureux de voir tous ces refuges précaires…
    Ils ont un sacré moral quand on voit ces conditions extrêmes…Chapeau!
    Tout compte fait, 280€ c’est un cadeau!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *