Les blablas de la présidente LSF/ Une belle collaboration franco-belge pour sauver des vies…

Je commence à compter les dodos avant mon départ en Espagne jour J – 12 et j’ai hâte de retrouver mes amis espagnols ainsi que mes amis belges, dont Karine qui sera sur place pour prêter main-forte aux vétérinaires de la Fondation.

Il y aura également Claudine qui va s’occuper des podencos et des croisés.

Chaque fois qu’elle va au refuge elle refait des photos pour les mettre en valeur et leur donner une chance d’être adoptés. C’est en grande partie grâce à elle si bon nombre de ces chiens sortent chaque année et quand nous avons une demande pour l’un d’entre eux, c’est « Allô, Claudine » et elle est capable de nous dire si tel chien correspondra à telle famille, c’est qu’elle les connaît parfaitement et qu’elle les aime, ses amours, elle les trouve tous beaux même ceux qui ne le sont pas et elle nous fait rire chaque fois parce que ‘elle dit « tout est dans le regard » !!

 Ensemble nous allons également répertorier  les taulards, c’est-à-dire ceux qui sont au refuge depuis plus d’un an, refaire les tests chats et des photos afin de les proposer en priorité à l’adoption.

Lydia sera également présente, c’est une de nos adoptantes et qui au fil du temps s’est engagée en tant que bénévole active, elle tricote de magnifiques pulls qu’elle vend au bénéfice de l’association, fait des visites pré-adoption, vient régulièrement au siège lors des transports, fait des animations enfin bref elle est devenue peu à peu un membre de notre grande famille.

Moi, je pars cette fois avec  Célia et Mumu deux déléguées de Lévriers sans Frontières qui ne sont encore jamais allées là-bas.

Une belle collaboration franco-belge qui fait qu’ensemble nous faisons un sacré bon boulot, de plus en plus de postulants belges se tournent vers Lévriers sans Frontières pour adopter,cela également grâce à Cécile notre déléguée qui est très dévouée à notre cause et qui  ne compte pas son temps.

Allez, plus que 12 dodos avant la déconnexion totale… j’en ai bien besoin, c’est essentiel d’aller sur le terrain.

Des vies pour sauver des vies, dans tous les pays d’Europe nous devons nous engager pour porter le voix de ceux qui n’en ont pas

 

15 pensées sur “Les blablas de la présidente LSF/ Une belle collaboration franco-belge pour sauver des vies…

  • 15 mars 2018 à 11 h 07 min
    Permalink

    bonjour odile

    je vois que vous partez pour l’Espagne a la fin du mois j’ai rècupèré des couvertures des couettes des paquets de coton hydrophiles pour mettre sous les attelles je peux faire le voyage pour deposer maintenent ou alors attendre la reunion tous ensembles au mois de juillet il y en aura un peu plus c ‘est comme vous voulez j’habite a villeneuve la guyard a 25 km de sens 89 je vous souhaite un bon sejour et le courage vous en avez tous beaucoups

    Répondre
    • 15 mars 2018 à 11 h 17 min
      Permalink

      Bonjour Monique, vous pourrez emmener vos récoltes au mois de juillet car mon camion est déjà plein et je ne pourrais de toute façon pas en mettre plus

      Répondre
      • 16 mars 2018 à 9 h 21 min
        Permalink

        d’accord on fait comme ça les récoltes pour le mois de juillet bon voyage

        Répondre
  • 15 mars 2018 à 11 h 02 min
    Permalink

    Peu importe l’âge mais…..l’âge butoir est fixé à 5 ans !!!! On ne « cherche » pas un animal mais on « adopte »! Une adoption dictée par mon coeur est SANS AUCUNE CONDITION !!!

    Répondre
  • 13 mars 2018 à 13 h 12 min
    Permalink

    J’admire tout ce que vous faites chez LSF. J’imagine que la pression monte à j-12…
    Comme vous dites, il est important de déconnecter et d’aller sur le terrain.
    Je vous souhaite un bon séjour, vous serez en bonne compagnie…

    Répondre
  • 13 mars 2018 à 11 h 53 min
    Permalink

    On comprend bien ton impatience Odile. Se retrouver face à ce qui compte vraiment. Recharger les batteries pour le combat à mener. On doit sortir de là avec la rage au ventre… Mais ho combien cela doit faire mal…..
    Je dirai que Claudine n’a pas tort ! Tout est dans le regard ! Je n’arrive plus à en trouver un moche non plus. Au début je n’aimai pas tellement le physique des lévriers…. j’étais plutôt du genre Dogue allemand… mais après on tombe amoureux. Et la magie opère. Mes galgas m’ont ouvert les yeux sur la souffrance du monde animal et maintenant il n’y a plus aucun chien que je trouve moche. C’est comme ça !

    sinon ben….. patience Odile !!!!
    🙂

    Répondre
  • 13 mars 2018 à 10 h 50 min
    Permalink

    Une ole pour Odile, pour Claudine et toute l’équipe. Bravo à tous et j’espère vous voir bientôt ici.

    Répondre
  • 13 mars 2018 à 10 h 05 min
    Permalink

    Je suis a la recherche d un lévrier italien. Peu importe le sexe l âge (jusqu’à 5 ans) ou la robe. Merci

    Répondre
    • 13 mars 2018 à 11 h 45 min
      Permalink

      peu importe l’âge … mais jusqu’à 5 ans quand même… Et…. est-que cette personne a vu où elle était ???? non mais j’te jure… et il va falloir qu’il soit mignon tout plein ce petit lévrier….

      Répondre
    • 13 mars 2018 à 17 h 03 min
      Permalink

      Vous n’êtes pas dans un magasin mais sur le site d’une association qui sauve des galgos maltraités en Espagne. Et la démarche d’adoption est dictée par le coeur…

      Répondre
  • 13 mars 2018 à 10 h 05 min
    Permalink

    Je suis a la recherche d un lévrier italien. Peu importe le sexe l âge (jusqu’à 5 ans) ou la robe. Merci

    Répondre
  • 13 mars 2018 à 9 h 40 min
    Permalink

    Bonjour,
    Peut être sans rapport avec le sujet, mais à passer du temps sur internet, je suis surpris de voir que les sujets et pétitions dates de quelques années. Je pense que le support internet est un outil actuel important et vu le nombre de propriétaire d’animaux domestiques, il faut relancer, informer l’opinion sur la maltraitant que subissent les chiens et particulièrement les galgos en Espagne. Vous avez le pouvoir avec aussi d’autres associations en Europe, de relancer le débat et faire passer l’information. Il ne faut pas que ça devienne une banalité de ce débarrasser de son chien en le déposant devant un refuge au lieu de le tuer !! Demander l’interdiction de la chasse avec des levriers comme dans le reste de l’Europe. En tous cas ce que vous réalisé est formidable.
    Merci pour eux …

    Répondre
  • 13 mars 2018 à 8 h 52 min
    Permalink

    Chère Odile,je vous souhaite bonne route avec tous les bénévoles de votre association.J espère de tout coeur que vous sauverez un maximum de chiens qui n ont que vous comme espoir de sortir de l’enfer.Je vous admire beaucoup et vous envoie toute mon amitié.

    Répondre
  • 13 mars 2018 à 8 h 40 min
    Permalink

    Nous vous souhaitons beaucoup de courage pour affronter votre séjour là-bas, et nous sommes admiratifs devant tant de détermination de la part de toute cette équipe!! Respect,mesdames, et chapeau bas!!!!

    Répondre
  • 13 mars 2018 à 8 h 34 min
    Permalink

    Nous devons porter haut et fort ce que subissent les galgos, les défendre,les sauver de cet enfer. Meiga me fait de la peine, j’espère qu’elle trouvera des adoptants qui lui donneront beaucoup d’amour. Plonger dans le quotidien des soignants qui inlassablement réparent ce que les galgueros cassent booste encore plus l’envie de protéger les galgos. Allez Odile patience, encore 12 dodos…Si vous le pouvez Odile, faites de gros gros câlins à Lauren et Mandasca mes filleul(e)s. Je les aime tant ! Merci Odile.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *