Mandasca ou une vie entre parenthèses / Galga à parrainer via LSF

Je me souviens très bien du sauvetage  de Mandasca , c’était en novembre lors de mon dernier voyage , je ne vous ai pas encore parler d’elle parce que nous ne savions pas si elle allait survivre..

Visiblement son galguero n’était pas tendre avec elle, sans cesse il tirait fermement sur la chaîne qui lui enserrait le cou, je ne sais pas bien pourquoi il n’y avait aucune raison à cela mais elle méritait sans doute de subir une dernière fois cette ultime punition, on avait l’impression qu’il voulait à jamais se venger de quelque chose de mal qu’elle aurait fait….

Et c’était bien ça vous allez comprendre pourquoi après…

Elle était là toute sage, et attendait que son sort soit scellé à savoir si nous allions pouvoir la récupérer ou pas car visiblement elle était pleine et en principe les galgueros ne se débarrassent des reproductrices qu’après la mise bas et le sevrage des chiots, rien était gagné pour elle..

De temps en temps elle me jetait furtivement un regard de côté mais dès qu’elle bougeait la tête l’autre tirait d’un coup sec sur la chaîne alors j’ai arrêté de la regarder.

Nous avons commencé à charger les galgos dans le camion et il s’est approché avec elle, bizarrement il n’avait pas l’intention de la garder, bien au contraire il paraissait très pressé de s’en débarrasser ce qui nous a étonné et quand Rocio lui a fait remarquer qu’elle était pleine, il a répondu sèchement que non qu’elle avait  volé un sac de croquettes et qu’elle avait trop mangé !!

Il nous prenait vraiment pour des imbéciles celui-là ….

Bref nous n’avons pas moufté le principal étant de lui sauver la vie, parce que nous savons fort bien que ceux que nous laisserions derrière nous finiraient au couteau.

 Et oui dans les fins fonds des campagnes Andalouses les galgueros font souvent le sale boulot eux-mêmes car les perreras  ne sont pas suffisamment nombreuses et très vite saturées au vu du nombre de galgos sacrifiés chaque année et puis en principe elle doivent répertorier les entrées et le nombre d’euthanasiés, ceux qui seront mis à mort  en « privé » n’entreront donc pas dans les statistiques des sociétés de chasse et par là-même du gouvernement Espagnols qui conteste le nombre avancés par les association de protection animale, soit 50 000 galgos exterminés chaque année en Espagne au nom d’une tradition ancestrale, tout le monde a donc  tout à y gagner…

Mandasca est donc monté dans le camion et nous voici reparti à la FBM, elle était visiblement prête à mettre bas.

Le lendemain Rocio a fait une échographie et là surprise, elle n’était pas pleine du tout et elle n’avait pas trop mangé non plus et il le savait bien son galguero, c’était donc pour ça qu’il nous l’avait cédé aussi facilement…

Son ventre était plein d’eau et il a fallût immédiatement la ponctionner et 3 jours après son ventre c’est mis de nouveau à gonfler et à se remplir…

Et là le diagnostic est tombé, très sombre, elle souffre  d’un dysfonctionnement du foie ce qui provoque de l’ascite.

Depuis le mois de novembre elle est ponctionnée régulièrement, des examens ont été effectués et un traitement a été mis en place mais bon rien n’est gagné pour elle.

Et comme vous le savez j’ai  toujours assumé les galgos pour lesquels je me suis engagée, à partir de l’instant ou j’ai prononcé le mot « réservado »  LSF est  liée au destin de ce chien à la vie, à la mort, jamais je ne me suis désistée pour aucun d’entre-deux. Le collier bleu est le symbole de la liberté.

Elle devait remonter le 24 février mais son état ne lui permettra pas de voyager, elle est trop faible.

Nous allons donc proposer Mandasca en parrainage car elle est hospitalisée depuis le mois de novembre, ce qui nous permettra de financer une partie des divers examens et soins qui ont été effectués à la FBM  et ceux qui le seront en France à son arrivée fin mars en principe.

NON nous la laisseront tomber, nous l’assumerons jusqu’au bout et quel que soit son espérance de vie en souhaitant vivement lui trouver une bonne famille qui saura prendre soin d’elle.

https://www.levriers-sans-frontieres.com/category/nos-chiens-actuellement-en-parrainage/

Elle vient tout juste de fêter ses un an…

 

9 pensées sur “Mandasca ou une vie entre parenthèses / Galga à parrainer via LSF

  • 15 février 2018 à 20 h 11 min
    Permalink

    J’espère qu’elle va guérir, elle est si jeune…

    Répondre
  • 15 février 2018 à 19 h 31 min
    Permalink

    Un espoir, ils ont de l’âge les deux vieux s…….., espérons qu’ils vont disparaître rapidement avec leurs traditions de m……..

    Répondre
    • 18 février 2018 à 18 h 34 min
      Permalink

      Michel, j’ai bien aimé ton commentaire ; j’en ai même ri – je suis d’accord avec toi !.
      En outre, je pense que tous ces chasseurs représentent un électorat important pour les “politiques”, et ils sont malheureusement intouchables !.
      Bonsoir.
      Dominique

      Répondre
  • 15 février 2018 à 18 h 11 min
    Permalink

    Bonsoir,
    avant de faire paraître mon message, pouvez-vous corriger mon erreur : la belle demoiselle, s’appelle MANDASCA et non MASCADA, comme je l’ai mentionné dans mon courrier.
    D’avance merci !
    Dominique

    Répondre
  • 15 février 2018 à 18 h 05 min
    Permalink

    Bonsoir à toutes, à tous et à Mascada,
    Manscada, veux-tu que je devienne ta marraine ?. J’espère que oui !. Je veux bien participer aux frais du traitement via un don qui, je l’espère, te permettra d’être soignée, de supporter le transport et d’arriver en pleine forme en France où tu auras certainement la chance de trouver de merveilleux maîtres.Tu es vraiment très jolie et tu as toutes tes chances !
    Dominique

    Répondre
  • 15 février 2018 à 17 h 21 min
    Permalink

    PARDON MA CHERIE POUR AVOIR ECORCHE TON JOLI PRENOM MANDASCA EST QUAND MEME PLUS SYMPA

    Répondre
  • 15 février 2018 à 10 h 39 min
    Permalink

    Accroche toi jolie Mandasca….Je suis certaine que ton beau regard, qui en dit bien long sur ton passé, fera fondre un coeur aimant et qu’une porte s’ouvrira pour t’accueillir.Mais en attendant…je t’accepte comme filleule….Soigne toi bien ma chérie. Ta marraine qui t’aime très fort.

    Répondre
  • 15 février 2018 à 9 h 47 min
    Permalink

    de plus en plus ecoeuree par les humains quels fumiers ils méritent la corde. Je souhaite que cette petite chérie s’en sorte et qu’elle trouve une merveilleuse famille Bats toi Mascada

    Répondre
  • 15 février 2018 à 8 h 35 min
    Permalink

    Courage belle Mascada bat toi une vie douce t attends en France j espère qu une famille aimante va tomber sous le charme de ton beau regard ambre…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *