Adopter un galgo en accueil dans une famille est aussi un acte de sauvetage…

Adopter un galgo déjà en accueil dans une famille est un acte de sauvetage au même titre que si vous adoptez un galgo qui arrive d’Espagne puisque vous permettez à un autre qui attend dans un nos refuges partenaires de prendre sa place, ce qui donnera par là même une chance à un autre qui est en perrera et qui pourra ainsi avoir la vie sauve. 

( Elisa)

C’est aussi l’assurance d’avoir un chien qui sera adapté à votre mode de vie, puisque vous serez mis en relation avec  la famille d’accueil qui sera à même de vous donner des informations plus précises concernant son comportement, sa capacité à rester seul pendant les heures d’absences, l’acquisition de la propreté et sa compatibilité avec les petits chiens et les chats puisqu’il sera imprégné de leur présence.

( Wenda)

Il faut savoir que les tests pratiqués au refuge ne sont qu’une approche approximative de la compatibilité du galgo avec les chats puisqu’ils sont pratiqués dans un environnement stressant et que les chats sont habitués à la présence des chiens, en aucun cas nous ne pouvons garantir le 100 % OK chats.

(Kiodo)

La famille d’accueil  sera également à votre écoute lorsque le chien qu’elle vous aura confié sera le vôtre et pourra vous guider au mieux si vous rencontrez quelques difficultés, elle sera également un soutien et appréciera de pouvoir avoir des nouvelles régulières de celui qu’elle aura aimé avant vous et qu’elle vous aura confié.

( Isla)

Les familles d’accueil ont un rôle essentiel dans la vie de l’association, sans elles il nous serait impossible de sauver autant de chiens et je tiens vraiment à les mettre à l’honneur et à les remercier parce qu’elles sont trop souvent oubliées sachant que c’est un acte d’amour incommensurable que de laisser partir celui qu’on a accueilli pendant des semaines et parfois même de longs mois….

(Kennen)

L’attachement est inévitable et il est donc primordial que le chien ne reste pas trop longtemps en accueil afin d’éviter le traumatisme de la séparation pour la famille car le chien s’adaptera  facilement dans la mesure ou il sera dans un environnement adapté à ses besoins.

(Lana)

Alors si vous désirez adopter un galgo, regardez en priorité ceux qui sont en accueil en France, en Belgique et en Suisse, nous en avons plus de 30 actuellement qui n’attendent plus que vous.

https://www.levriers-sans-frontieres.com/category/galgos/france/

(Princessa)

Des galgos magnifiques et qui ne méritent absolument pas d’être relégués au second plan, parce qu’ils ont eu la même vie et la même galère que ceux qui sont encore en Espagne.

https://www.levriers-sans-frontieres.com/nos-chiens-a-ladoption/

(Juanito et tous les autres sur notre site..)

Et si vous avez une petite place au chaud pour  un de ceux qui arrivent  le 17 février et le 24 février,

https://www.levriers-sans-frontieres.com/chiens-en-espagne/

n’hésitez pas à remplir notre formulaire ou à me faire un petit signe si vous êtes déjà adoptant car il me manque encore quelques familles d’accueil.

 

 

 

3 pensées sur “Adopter un galgo en accueil dans une famille est aussi un acte de sauvetage…

  • 12 février 2018 à 19 h 57 min
    Permalink

    Je lève mon chapeau à toutes ces personnes…

    Répondre
  • 11 février 2018 à 19 h 49 min
    Permalink

    Entièrement d’accord avec vous. Ma première galga était en famille d’accueil. LSF la connaissait bien et sa famille d’accueil a pu me confirmer que cette fifille pourrait être heureuse à la maison. Chienne calme pas besoin d’un congénère obligatoirement, ni d’un grand jardin. Puis j’ai eu l’occasion d’accueillir 2 galgas abandonnées par leurs adoptants. Elles sont très heureuses dans leurs familles qui les ont adoptées en connaissant par avance leur caractère et leurs besoins.
    A mon grand regret je nai plus les moyens en temps et espace pour en accueillir, ayant eu un coup de coeur pour le troisième accueil. Voir mes fifilles heureuses c’est un grand bonheur.
    Le but d’une adoption ce n’est pas d’avoir un beau chien mais bien de sauver un chien pour lui apporter le bonheur qu’il mérite.
    N’hésitez pas à adopter un chien en famille d’accueil, vous sauverez un chien en assurant son bonheur et le votre.

    Répondre
  • 11 février 2018 à 16 h 07 min
    Permalink

    Quand je pense à l’angoisse qui a étreint tout mon etre lorsque j’ai confié une petite chatte qui était arrivée à….mon cabinet dans un état de dénutrition tel que j’ai fait un saut immédiat chez mon amie la véto…La petite s’est remplumée mais est devenue très agressive, alors j’ai eu peur qu’elle fasse changer d’avis Dona et Nino sur leurs ententes avec la gente féline….Gros dilemne, jusqu’au jour ou trois mois après qu’elle soit arrivée à la maison, une famille est venue pour l’adopter…..et pourtant, je connais bien ces personnes qui sont des patients….Mais, je n’ai eu de cesse que d’avoir des photos , des mails, bref, pour vous la faire courte, tout va très bien et aucune agressivité dans sa famille de coeur….Opération réussie….
    Alors, je pense efffectivement que lorsqu’on veille en tant que famille d’accueil sur les premiers pas dans une vie normale de ces malheureux galgos qui remontent de l’enfer, ce doit etre terrible de les « lacher » chez leurs adoptants…Un mois, deux, trois mois à rassurer, nourrir, soigner, guetter le moindre signe du Progrès, la petite lèche, le joli regard, le tendre sourire, l’envie de vivre…Tout celà pour vous dire FAMILLE D’ACCUEIL j’admire votre générosité et votre abnégation sans borne, jusqu’à accepter de pleurer quand un de vos protégés est adopté , de craindre pour lui, meme si vous avez l’impression que « la place » est bonne ; ce n’est pas un coeur que vous avez c’est autant de coeurs que de galgos que vous avez sauvé par votre courage de continuer malgré les larmes puis les craintes puis la roue qui tourne….de saison de chasse en saison de chasse, d’année en année, sans parler des retours …..Je vous admire infiniment et Dona et Nino lèvent leurs paupières lourdes pour me charger de vous dire qu’ils vous embrassent très très fort pour tout ce que vous faites pour leurs frères…MERCI.
    Geneviève

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *