Adieu ma Jiji, je t’ai aimée à la folie…

Adieu ma Jiji

Je t’ai aimée comme personne n’aurait pu t’aimer

Je t’ai aimée à la folie

Je t’ai aimée à en crever

Je t’ai aimée plus que de raison

Je t’ai aimée à me sacrifier

Je t’ai aimée de tant de façons

Je t’ai aimée à me tourmenter

Entre l’envie de te garder encore

Pour vers moi te voir courir

Et celle de t’offrir la mort

Pour ne plus te voir souffrir

Alors hier je t’ai entendue, mon amour

Et je te l’ai juré,

De te laisser t’envoler pour toujours

C’est toi qui me l’as crié

C’est toi qui m’as suppliée

De te rendre ta liberté

Adieu ma Jiji

Moi je reste ici

Et toi tu vas au paradis

Mais le paradis, c’était ici

Ma jiji

Et pas là-bas

Pas toi sans moi

Pas moi sans toi

Adieu mon amour,

Je vais devoir apprendre à vivre loin de toi.

Et ça je ne sais pas

Repose en paix ma petite Reine..

95 pensées sur “Adieu ma Jiji, je t’ai aimée à la folie…

  • 11 février 2018 à 18 h 05 min
    Permalink

    chere ODILE,de tout cœur avec vous dans cette epreuve si douloureuse,je prend part a votre chagrin.

    Répondre
  • 9 février 2018 à 15 h 03 min
    Permalink

    je suis en larme odile et de tout coeur avec vous bon courage valerie

    Répondre
  • 3 février 2018 à 21 h 58 min
    Permalink

    Bonsoir Odile je suis fortement avec vous quand nos amours nous quitte la peine et lourde et la pencer reste dans nos cœur , bon courage pour la suite ,et une grande pencer à votre association.je vous donne des nouvelles de nos deux amours calino,cristal tous vas bien et cristal (qui s appelé Barbie) et crintif vas mieux avec de la patience cristal deviens de plus en plus cocinne petite chipi et calino un mec rebelles mais adorable ,les huits pattes sont heureux et nous apporte beaucoup une race que je connaissais pas don on est tomber amoureux,il mérite l amour et respect, merci à vous Odile on pence à vous ….

    Répondre
  • 3 février 2018 à 11 h 33 min
    Permalink

    Il y a quelques jours , je me demandais ce que devenait cette jolie princesse à l’imposant diadème! Et voilà qu’aujourd’hui, je tombe sur la triste nouvelle. Moi qui lis dès mon réveil le blog je n’ai pas vu l’article . C’est l’histoire d’une reine des galgos aux milles péripéties qui s’en est allée sur l’arc en ciel de la vie.

    Répondre
  • 3 février 2018 à 10 h 08 min
    Permalink

    J”ai du mal à écrire, je pleure.

    Elle vous attend au-delà du “Pont de l’Arc-en-ciel” où vous la rejoindrez un jour.

    Grâce à vous, elle a connu l’amour et maintenant ne souffre plus.

    Répondre
  • 3 février 2018 à 9 h 39 min
    Permalink

    Vos l’aimiez, vous l’aimez et l’aimerez encore mais surtout vous avez su l’entendre quand il le fallait… Quelle belle preuve d’amour même si elle nous déchire le cœur dans lequel Gigi sera présente à jamais.
    Courage Odile…..

    Répondre
  • 2 février 2018 à 12 h 03 min
    Permalink

    je suis l’evolution de jiji depuis son arrivée en France et presque 3 ans avec sa tumeur c ‘est inespérée et c votre amour pour elle qui lui a donné l’envie de vivre mais elle vous a fait comprendre qu’elle souffrait trop et qu’il était temps pour elle de partir et vous l’avait entendue et c’est la meilleure chose que vous pouviez faire pour elle meme si son absence est difficile, jiji est libre et ne souffre plus, bon courage a vous et beaucoup d’autres galgos ont besoin de vous malheureusement.

    Répondre
  • 2 février 2018 à 9 h 57 min
    Permalink

    Terrible nouvelle, malheureusement attendue. Suis de tout coeur avec vous
    Elle est délivrée et à retrouvée tout ses anciens compagnons.

    Répondre
  • 2 février 2018 à 9 h 09 min
    Permalink

    C’est une terrible décision à prendre mais c’était la meilleure pour elle.
    Elle vous accompagnera toujours où qu’elle soit.

    Répondre
  • 2 février 2018 à 1 h 08 min
    Permalink

    Chère Odile, je vous lis tous les jours même si je n’interviens pas souvent et j’appréhendais cette nouvelle.
    Difficile de trouver les mots pour vous apaiser mais vous avez été une personne merveilleuse pour Jiji
    vous lui avez donné un amour inconditionnel, vous étiez fusionnelles.
    J’ai ressorti votre calendrier de 2017 que j’ai ouvert au mois d’Avril et j’ai posé une bougie allumée devant sa photo à côté de moi. Sois heureuse Jiji avec tous mes loulous déjà partis.
    Bon courage Odile

    Répondre
  • 1 février 2018 à 23 h 58 min
    Permalink

    Quelle tristesse. Tendre pensée pour vous et votre Jiji

    Répondre
  • 1 février 2018 à 23 h 19 min
    Permalink

    On les aime tant à en mourir
    Qu’on ne veut pas les voir partir
    Mais doit-on les laisser souffrir?
    La dernière preuve d’amour à donner
    Est justement de les libérer

    Répondre
  • 1 février 2018 à 22 h 00 min
    Permalink

    quelle terrible nouvelle… je suis de tout cœur avec vous. c’est très dure de prendre cette décision mais si elle souffrait, vous l’avez libérée, il faut encaisser et ce n’est pas facile
    beaucoup de courage pour cette nouvelle épreuve

    Répondre
  • 1 février 2018 à 21 h 37 min
    Permalink

    Ma pensée vous accompagne dans votre chagrin

    Répondre
  • 1 février 2018 à 20 h 55 min
    Permalink

    De tous cœur avec vous, gardez la photo de ce blog une image qui rappèlera a toujours ce qui rassemble ceux qui peuvent aimer avec encore plus d’intérêt ceux et celles qui en ont le plus besoins.

    Répondre
  • 1 février 2018 à 20 h 25 min
    Permalink

    mon cœur se serre je suivais votre blog pour avoir des nouvelles je me suis attachée à elle derriére mon écran je pense à vous

    Répondre
  • 1 février 2018 à 20 h 11 min
    Permalink

    vous avezfait d elle une heureuse et elle voudrait pas vous voir triste moi idem que de betes j ai eu mais j ai donner tant d amour que je continue a donner j ai adopter chez vous une galgo lodi une perle de la voir si heureuse et elle me le rend oui ont voudrait tant les sauver mais nous sommes une goutte d eau permit tant de goutte je vous embrasse amicalement bernadette cambrai

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *