Chaque jour nous sommes confrontés à la folie des hommes….

Je n’ai pas assez de jours pour vous présenter tous les chiens que nous récupérons dans des états épouvantables.

Les galgos affluent de partout et nos refuges partenaires nous appellent à l’aide pour que nous en sortions le plus possible afin qu’ils puissent en sauver d’autres.

Alors ils les entassent dans les refuges déjà bondés et les bagarres éclatent…

Marianna d’Abyda Jaen nous a envoyé un appel de détresse hier, les chiens ont fait tomber les clôtures faites de bric et de broc et se sont battus, il y en a un qui est mort.

 

Chaque année c’est la même tragédie, 5 galgos encore viennent d’arriver au refuge d’Arco Natura, certains sont très maigres et très fatigués, d’autres sont craintifs mais comment se résigner à les laisser mourir dans les perreras, ces endroits sordides où ils se meurent à petit feu pendant 12 jours (délai légal) avant d’être exterminés.

Tout cela est compliqué à gérer tant émotionnellement que logistiquement, j’aurais pu dire NON pour les 5 galgos d’Arco Natura, mais je ne peux pas, un NON condamne un chien et là j’en aurais condamné cinq.

Ils seront dans notre transport de février

https://www.levriers-sans-frontieres.com/category/transport-du-13-janvier/

si nous avons suffisamment de demandes d’adoption mais tout commence à tourner au ralenti à cause des fêtes de fin d’année.

Et puis nous devons aussi penser au sauvetage du 13 janvier avec la FBM,

https://www.levriers-sans-frontieres.com/category/transport-du-13-janvier/

comme vous pouvez le constater nous avons du pain sur la planche et ce n’est pas le moment de mollir…

Nous avons besoin de vous alors vous devez vous mobiliser, soit pour adopter, soit pour prendre un accueil.

Il faut être sur place pour s’imaginer ce que vivent les bénévoles espagnols, quand on a un cœur de protecteur une vie est une vie, chaque chien sauvé est une victoire contre la barbarie des hommes et on ne peut pas les abandonner.

Moi-même lorsque je suis là-bas je ne peux pas fermer mon cœur que ce soit pour un galgo ou pour un chien d’une autre race.

Comment aurais-je pu faire pour laisser cette pauvre chienne  au refuge d’Ecija sans tenter l’impossible pour elle.

Elle a été transportée à la FBM, nous l’avons appelée Anna, elle est bouffée par le leishmaniose mais nous allons tenter l’impossible pour la sauver et je me suis également engagée à tout faire pour lui trouver une bonne famille, elle n’y voit presque plus pour l’instant mais nous espérons qu’avec les traitements elle puisse un jour revoir la lumière qui brillera dans les yeux de la personne qui l’aura adopté.

Nous la proposerons bientôt en parrainage

Certains vont sans doute me rétorquer qu’il aurait été plus raisonnable de l’euthanasier, à ceux- là je répondrai que 8 années de chaîne méritent quelques années de bonheur.

Et puis elle nous rappelle étrangement l’histoire de Fredo…

Et puis il y a Jako, 8 mois, il a été amené à la FBM par une bénévole qui l’a trouvé, il avait un trou béant à l’arrière-train, nous supposons qu’il s’est fait attaquer par d’autres chiens, il a été immédiatement  opéré et réservé par LSF bien entendu.

Il est sur notre site et en attente d’être adopté

https://www.levriers-sans-frontieres.com/

Et puis il y a Loana, je ne peux pas trop vous en parler pour l’instant, ni publier les photos, elle est recherchée par son galguero qui l’a pourtant mise dans un sale état, mais peu importe il veut la récupérer alors nous la cachons actuellement.

Chaque jour nous sommes confrontés à la folie des hommes…

 

 

10 pensées sur “Chaque jour nous sommes confrontés à la folie des hommes….

  • 21 janvier 2018 à 21 h 01 min
    Permalink

    OU EN SONT JACKO LE PAUVRE PETIT ET LOANA EN CE MOMENT????
    EST CE QUE LEUR SANTE ET LEURS SOINS S’AMELIORENT??????
    BON COURAGE A VOUS ET MERCI A VOUS DE LES SAUVER……TOUCHES DANS LEUR TETE ET LEUR PROPRE CORPS…..

    Répondre
    • 22 janvier 2018 à 7 h 49 min
      Permalink

      Ils sont adoptés

      Répondre
  • 14 décembre 2017 à 20 h 08 min
    Permalink

    C’est inconcevable que des êtres humains laissent des chiens dans un tel état! On devrait leur faire pareil à tous ces cons!
    Quand cessera cette tradition ancestrale en Espagne?
    J’espère qu’en 2018, il y aura beaucoup de familles d’accueil et d’adoptants sincères et responsables.

    Répondre
  • 14 décembre 2017 à 13 h 56 min
    Permalink

    Que de misères, Noël, ce ne sera pas pour tout le monde , sauf un début de bonheur pour les réservés de LSF. Je pense fort à Anna, Jako et Loana et aussi tous les autres en refuge! Que la fin de l’année 2017 marque pour eux la fin de leurs misères et que 2018 leur soit meilleure, avec une famille aimante pour chacun…

    Répondre
  • 14 décembre 2017 à 10 h 28 min
    Permalink

    en attendant un sursaut de la population espagnole, cette pratique ignoble ancestrale continue encore et encore laissant chaque année des centaines, des milliers de petits coeurs innocents qui ne demandent qu’à vivre. Je cherche, je me triture les méninges pour trouver le moyen de faire stopper ces massacres ………En France çà commence à peine à se savoir. Oui il faut le dire, le crier sans se faire censurer !! Il faut que l’Espagne fasse cesser ce carnage. Les Associations françaises sont débordées
    Je ne peux plus prendre d’autre chiens ni chats chez moi. Actuellement 4 chiens dont 2 galgas et 9 chats
    Physiquement cà commence à faire lourd et moralement c’est la cata dès qu’il y en a 1 qui va mal. De caractère hyper sensible tout me touche profondément dès qu’il s’agit d’animaux. Alors ceux qui ont une petite place, un jardin ……..n’hésitez pas

    Répondre
  • 14 décembre 2017 à 10 h 06 min
    Permalink

    à gérer émotionnellement, oui très difficile mais je te comprend, je suis sans me vanter, le même être qui voudrait sauver tous les animaux mais façon tontons flingueurs. J’ai le dégoût de l’être humain, cette espèce bonne à éradiquer de la surface de la terre.
    Hier, grâce à un portable d’une dame j’ai vu les toutous(nes) à réserver, j’ai vu ce fameux père fouettard à la barbe blanche, ce genre de pourriture me font vomir, comme le chocolat tiens! hé oui! vous connaissez maintenant quelqu’un qui déteste ça, comme le sucre,les gâteaux. Est-ce parce que j’ai connu l’enfermement d’une cave toute petite par ma mère et l’interdiction d’être nourrie comme les autres l’étaient ???. Hé oui! mal né moi aussi, mon tort : être le sosie de ma grand-mère paternel.
    Je me sent beaucoup plus proche des animaux ( sauf des rats!) que des êtres humains qui me briffent.
    Noël ? moi et ma fille somme végétaliennes alors la grosse bouffe, c’est pas pour nous et le soir nous prenons notre eau tiède avec du citron. ça n’empêche pas les cauchemars de me poursuivre, souvent je me réveille en nage, alors je me lève et je préfère me blottir contre mes animaux, eux seuls arrivent à me rassurer. Et comme ils savent de quoi je parle, ils me comprennent mes toutous.
    Rassurez-vous, je suis pas cinglée ni débile, j’ai simplement une sensibilité à fleur de peau. Un QI plus élevé que la plupart des biens nés. Et c’est pas grâce à l’école que je le dois mais au grenier où je me cachais pour échapper à mon bourreau et où, se trouvait un monceau de livres. Où personne ne voulait y aller, l’ancien propriétaire si était pendu. Il m’a jamais fait peur, bien au contraire.
    La méchanceté, la violence, la cruauté, c’est tout ce que l’être humain est capable avec sa cervelle, il aurait mieux valu qu’il ne soit pas.
    Je suis sûre que mon message ne sera pas tenu en compte, tant pis, j’en suis habituée

    Répondre
    • 14 décembre 2017 à 12 h 03 min
      Permalink

      votre ” parcourt ” –difficile de parler de vie —
      plutôt de la survie , me touche beaucoup
      il vous a fallu beaucoup de courage pour surmonter tout cela
      les livres vous ont surement procurés beaucoup d évasions
      et heureusement ……
      je sous souhaite une vie bien meilleure
      bon courage a vous

      Répondre
  • 14 décembre 2017 à 9 h 53 min
    Permalink

    qu’elle cruauté ce n’est pas possible que les humains soient aussi mauvais .J’espère que l’enfer existe et que tout ces pourris vont s’y retrouver pour subir les mèmes atrocités

    Répondre
  • 14 décembre 2017 à 9 h 53 min
    Permalink

    Bonjour Odile
    C’est un cercle sans fin je viens de pleurer en voyant tout ça . J’espère que pour Anna le traitement va lui donner l’espoir de revoir , oui elle mérite le bonheur . Oui les fêtes approchent mais cela n’empêche pas de poursuivre ce combat je parle aux gens de votre cause, beaucoup n’en on jamais entendu parler et je continue toujours à récupérer croquettes médicaments et mon mari et moi on s’occupe de vendre les calendriers et ça marche . Sinon Cassiopé poursuit son évolution très lentement l’amour qu’on lui donne l’a fait avancer . Quand je suis seule à la maison et que Léra est là son comportement est différent elle cherche les câlins remue de la queue et pousse Léra quand je suis en train de la câliner l’air de dire je suis là . Bon courage à vous tous ainsi qu’aux bénévoles en Espagne
    Bisous

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *