Les blablas de la présidente d’LSF / Immersion chez les galgueros…

Il y a quelques années les galgueros n’étaient pas connectés, c’était le temps où je pouvais vous raconter en image les différents sauvetages effectués sur le terrain avec les protecteurs espagnols.

Aujourd’hui la donne a bien changé, ils ont tous des comptes FB et surveillent nos sites, ils ont les yeux rivés comme nous sur leurs portables même lorsqu’ils chassent.

Nous devons donc faire preuve d’une grande  discrétion pour ne pas mettre en péril la sécurité de nos refuges partenaires et la vie des galgos dont ils sont propriétaires et qu’ils acceptent de remettre aux refuges lorsqu’ils ne sont plus rentables plutôt que de les tuer.

J’ai assisté à une partie de chasse ; officiellement j’étais là pour faire un reportage de complaisance sur la chasse en Espagne, ils étaient  fiers  de poser pour la photo et n’ont eu aucun scrupule à nous jeter leurs galgos comme de la merde en fin de matinée,

nous en avons récupéré 13 au total ce jour-là…

De toute façon ce qui est très clair, c’est qu’ils n’ont aucun attachement à leurs chiens et que pour eux il est tout à fait naturel de s’en débarrasser dès lors qu’ils commencent à se fatiguer ou qu’ils ont des bobos par-ci par-là, une patte égratignée et le galgos est mis au rebut.

En fait ça leur coûte moins cher de changer de « monture » chaque année plutôt que de les nourrir en dehors de la saison, alors les soins n’en parlons même pas, ils n’en ont aucun.

Dans le village où je suis allée, il n’y a pas de perrera proche et de toute façon elles sont saturées, elles ne peuvent plus assurer les exécutions tant les galgos sont nombreux à y être acheminés à cette époque de l’année…

 Alors les galgueros font la sale besogne eux-mêmes, ils tuent leurs chiens purement et simplement, soit ils les pendent, soit ils les égorgent, soit ils leur explosent la tête contre une pierre, mais pour eux il n’y a rien de plus normal et certains ne s’en cachent même pas.

Rien à changer, c’est le constat amer que je fais aujourd’hui…

 

9 pensées sur “Les blablas de la présidente d’LSF / Immersion chez les galgueros…

  • 21 novembre 2017 à 13 h 32 min
    Permalink

    Comme le dit si bien Monica, c’est à eux qu’on devrait exploser la tête!

    Répondre
  • 21 novembre 2017 à 9 h 35 min
    Permalink

    bande de pourris on ne peux imaginer des gens aussi cruels merci Odile d’aller les chercher avec ton équipe formidable tu nous a manqué pendant cette semaine bisous

    Répondre
  • 21 novembre 2017 à 9 h 25 min
    Permalink

    Comment fais tu pour supporter toutes ces horreurs quel courage. je crois que moi je deviendrais folle et que la chasse c’est moi qui la ferais , une balle dans la tete c’est tout ce qu ils méritent bande de salauds .Martine doit etre très fiere de tout ce que tu fais avec tous les gens des refuges. BRAVO a tous. et surtout MERCIpour tous ces pauvres chiens .Beauty ,Neffer et moi

    Répondre
  • 21 novembre 2017 à 9 h 21 min
    Permalink

    quelle horreur, quel monde, comment ces hommes peuvent-ils agir ainsi, aucune petite lumière ne s’éveille en eux pour leur faire prendre conscience de ce qu’ils font, c’est abominable, le mot “exécutions” me bouleverse même si je sais que c’est la réalité, 13 petits chéris sauvés ce jour là, j’imagine bien le nombre de ces chiens qu’ils font disparaître à la semaine, le combat ne cessera jamais tant que ces individus seront sur terre, mais des hommes et des femmes ne cesseront jamais non plus de se battre contre eux, j’imagine bien ce que tu as vécu Odile, on ne revient jamais indemne d’un tel voyage mais il y a du monde derrière toi, tu n’es pas seule et tous les amoureux des galgos sont avec toi, n’arrêtons pas de partager ces horreurs et de faire savoir ce qui se passe là-bas, je souhaite tellement que tout cela change….

    Répondre
  • 21 novembre 2017 à 8 h 54 min
    Permalink

    De la manière qu’ils traitent les galgos, il est évident que les galgueros n’ont aucun attachement à leurs chiens. L’état dans lequel ces chiens sont récupérés et la façon qu’ils ont de les tuer, ne laissent aucun doute . Du roc !!
    13 chanceux Odile qui connaîtront enfin le bonheur grâce à VOUS. Respect Odile pour votre dévouement, votre engagement dans ce combat.
    Fidèle à vos cotés.

    Répondre
  • 21 novembre 2017 à 8 h 52 min
    Permalink

    Moi quand je vois ce vieux con c’est sa tête que j’ai envie d’exploser contre une pierre…..

    Répondre
    • 21 novembre 2017 à 17 h 04 min
      Permalink

      vous avez raison quel vieux con

      Répondre
  • 21 novembre 2017 à 8 h 50 min
    Permalink

    Et ce n’est pas le gouvernement espagnol qui fera quelque chose ! Fiers comme ils sont ! On peut espérer que les jeunes générations verront les choses autrement.

    Répondre
  • 21 novembre 2017 à 8 h 50 min
    Permalink

    Et ce n’est pas le gouvernement espagnol qui fera quelque chose ! Fiers comme ils sont ! On peut espérer que les jeunes générations verront les choses autrement.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *