Les cicatrices indélébiles de la lente agonie de Carly / Galga à adopter via LSF

Il faut avoir vu de ses yeux, vu dans quelles conditions vivent les galgos pour prendre la mesure de ce qu’ils vivent en Espagne.

C’est au-delà de l’imaginable, au-delà de ce qu’un être humain normalement constitué est capable de supporter.

Il y a les regards de ceux qu’on n’a pas pu sauver et que l’on ne peut jamais oublier.

Je pense souvent à tous ceux qui ne sont pas acheminés dans les perreras dans le but d’y être exterminés mais qui resteront prisonniers de leurs bourreaux, à tous ces galgos qui vivent en enfer pendant de si longues années.

Non, ce ne sont pas des cas isolés et ils sont des milliers comme ça à vivre dans des taudis jusqu’à ce que la mort vienne à eux, elle sera leur seul salut et leur seule porte de sortie.

Carly a vécu en enfer les deux premières années de sa vie et aurait pu mourir dans une lente agonie au bout d’une chaîne qui l’emprisonnait depuis son plus jeune âge, si bien qu’elle a grandi avec et qu’elle s’est incrustée dans ses chairs.

Attachée à une cabane jour et nuit en plein soleil avec à peine de quoi manger et boire, juste ce qu’il fallait pour ne pas qu’elle meure de faim, juste par sadisme puisqu’elle ne lui servait à rien, vivant dans ses excréments, voilà ce qu’ont été les deux premières années de sa vie.

Elle a eu la chance, Carly, d’avoir été récupérée par la fondation Benjamin Mehnert.

Elle gardera à jamais ce collier de chair autour du cou, cicatrice indélébile de son long calvaire.

Elle gardera à jamais les stigmates des sévices qui lui ont été infligés juste parce qu’elle est née galgo et que les chiens de cette race en Espagne ne sont pas considérés comme des êtres vivants mais comme des détritus.

En adoptant Carly vous ferez un grand geste de cœur, le parcours sera long car elle est encore craintive mais si vous faites preuve de patience elle viendra à vous et vous serez ensemble les plus heureux du monde.

https://www.levriers-sans-frontieres.com/category/transport-du-9-decembre/

Elle aura besoin d’un compagnon de route pour guider ses pas et devra évoluer dans un environnement serein.

https://www.levriers-sans-frontieres.com/demande-dadoption/

Elle est compatible avec les chats. 

13 pensées sur “Les cicatrices indélébiles de la lente agonie de Carly / Galga à adopter via LSF

  • 20 avril 2018 à 18 h 16 min
    Permalink

    Bonjour, Carly est elle adoptée??

    Répondre
  • 8 mars 2018 à 18 h 30 min
    Permalink

    Pour le parlement de Séville ou le roi d’Espagne , c’est une honte de voire des chose pareil je suis d’origine andalous j’ai toujours étais fière c’est la premiere foi que j’ai honte d’être andalous , espagnol vous devais faire quelque chose visa-vie de la position international les espagnol PASSE POUR DES ASSASSIN D’ANIMAUX

    Répondre
  • 15 octobre 2017 à 19 h 01 min
    Permalink

    C’est vrai qu’on aurait envie de tous les sauver. Plus je les regarde, plus je trouve qu’ils ont chacun quelque chose de particulier, une beauté intérieure. Tous ces salopards ne l’emporteront pas au paradis!

    Répondre
  • 15 octobre 2017 à 19 h 00 min
    Permalink

    le souffle coupé…Ma belle Ulla décédée le 19 avril repose au milieu d’une ronde de rosiers anciens, dans son domaine ou le blason est de deux lévriers debout encadrant un trophé de cerf…alors ces pauvres pattes qui sortent d’une poubelle, les larmes se bousculent et je me console en caressant Dona et Otto ; en fait, rien ne me console ; arretez ce massacre, pauvres mecs ; j’aimerais tellement vous pendre par les couilles à un crochet de boucher…
    Mais, Carly est là ; alors ne devons-nous pas répondre à l’horreur par l’Amour avec une bonne dose de patience, parfois de gros doutes, puis le premier progrès, puis le deuxième…et ainsi de suite jusqu’à ce que cette malheureuse galga voit le soleil quand elle est dans sa famille et goute toutes les caresses du coeur , je suis hélas indisponible ayant tout l’amour à donner à mes deux galgos, dont le dernier n’est….pas si simple, et quand je vous parle de progrès au quotidien…je sais de quoi je vous parle ; mais peu importe…car, chaque progrès est une si grande joie…alors Carly, espoir…quelque part, quelqu’un t’aimera passionnément, mais sois très regardante, car il faut, je suis sure, te mériter…Je t’embrasse. ou plutot nous t’embrassons

    Répondre
    • 16 octobre 2017 à 8 h 04 min
      Permalink

      c est pas possible : ils en ont pas !!!!!
      d ailleurs , surement pour cela qu ils se font une joie de prendre celles des taureaux ………

      Répondre
  • 15 octobre 2017 à 16 h 46 min
    Permalink

    désolée pour la faute de frappe il faut lire vous et non cous
    mais je pense tout le monde comprendra

    Répondre
  • 15 octobre 2017 à 16 h 43 min
    Permalink

    cette photo du Galgo à la poubelle me répugne moi qui fait des obsèques respectueuses pour tous mes animaux et même ceux recueillis qui décedent chez moi cela montre bien le mépris et la haine Pourquoi ?
    que les galgueros ont pour leurs chiens Leurs victimes
    Il faut que le gouvernement Espagnol agisse et punisse ces agissements et surtout interdise cette chasse monstrueuse pour les Levriers et les Lievres
    Ah si je pouvais accueillir un des ces petits
    Merci à cous pour votre implication

    Répondre
  • 15 octobre 2017 à 15 h 12 min
    Permalink

    On se sent mal quand on regarde ces photos. L’envie de les insulter, de leur faire partager les mêmes souffrances, le noir, la saleté, la nourriture juste un peu de temps en temps. Pas de pitié pour ces individus toxiques. Maintenant comment faire pour que ces pratiques odieuses cessent ? Il va quand même falloir que le peuple espagnol réagisse un jour ? J’ai mal pour ces chiens tellement attachants

    Répondre
  • 15 octobre 2017 à 11 h 12 min
    Permalink

    C’est tout à fait le genre de galga qui vous aimera de manière inconditionnelle, vous sera d’une fidélité sans faille et saura vous vouer une reconnaissance éternelle.
    Les liens qu’on peut tisser avec ce genre de chien sont exceptionnels, ils valent de l’or !
    Si vous avez un peu de patience pour laisser à CARLY le temps de vous accorder sa confiance, si vous savez la regarder avec votre cœur l’histoire sera belle !!! ❤️
    Dire qu’elle mérite de sortir le plus vite possible du refuge est une évidence, ils le méritent tous… mais après cette vie triste et douloureuse on aimerait tellement la savoir dans une famille chaleureuse et aimante…
    Merci pour elle ❤️❤️❤️

    Répondre
  • 15 octobre 2017 à 10 h 41 min
    Permalink

    bande de pourris pourvu que leur agonie soit à la hauteur de ce qu’ils ont fait endurer à ces pauvres amours qu ‘ils crevent

    Répondre
  • 15 octobre 2017 à 9 h 55 min
    Permalink

    Juste un grand dégoût pour les galgueros en lisant cet article ce matin. J’ai beau le savoir, je suis à chaque fois, révoltée…

    Répondre
  • 15 octobre 2017 à 9 h 21 min
    Permalink

    bande de salauds ils méritent de crever .Je suis vraiment ecoeurée de voir jusqu’à quel point on peut etre pourri .pauvres chiens. Si je pouvais tous les sauver ……. mais voilà il faut faire en fonction de ses moyens j’ai deux galgas ,mes amours peut etre un jour ,un troisieme qui sait .

    Répondre
  • 15 octobre 2017 à 8 h 47 min
    Permalink

    Comme bon nombre de galgos, Carly a besoin de reprendre confiance en l’humain…Besoin de temps et surtout de beaucoup d’Amour, pour lui faire oublier l’enfer de l’Espagne….Je souhaite du fond du coeur que Carly trouve une famille très aimante.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *