Grâce à votre mobilisation, 80 galgos sortiront de nos refuges Espagnols avant la fin de l’année / Date des prochains sauvetages/ Le 7 octobre / Le 28 octobre/Le 18 novembre / Le 09 décembre/

Parce que vous êtes de plus en plus nombreux à faire confiance à Lévriers sans Frontières pour l’adoption d’un galgo  et que votre engagement à nos côtés est essentiel, je tenais aujourd’hui à remercier chaleureusement toutes les personnes qui participent de près ou de loin par leurs actions à la pérennité de notre association et par là même à celle de nos refuges partenaires espagnols qui sur place font un travail extraordinaire en sauvant ces chiens d’une mort certaine.

Parce que sans vous rien de tout cela ne serait possible puisque vous êtes le dernier maillon de cette grande chaîne de solidarité, je tenais à vous faire part de ma reconnaissance infinie, vous êtes le moteur de notre action, vous nous donnez le courage de ne jamais baisser les bras face à tant de cruauté et la motivation pour continuer à dénoncer sans relâche les actes de maltraitance dont sont victimes les lévriers galgos en Espagne.

Grâce à vous,  nous allons pouvoir organiser 4 transports avant la fin de l’année,

celui du 09 décembre n’était pas prévu à notre calendrier et il va permettre de sortir 30 galgos supplémentaires du refuge de la Fondation Benjamin Mehnert.

Vous pouvez retrouver toutes les dates de ces transports sur notre site.

https://www.levriers-sans-frontieres.com/

Si vous avez un projet d’adoption, n’hésitez pas à remplir notre formulaire,

https://www.levriers-sans-frontieres.com/demande-dadoption/

dès réception votre délégué(e) de région vous contactera.

6 pensées sur “Grâce à votre mobilisation, 80 galgos sortiront de nos refuges Espagnols avant la fin de l’année / Date des prochains sauvetages/ Le 7 octobre / Le 28 octobre/Le 18 novembre / Le 09 décembre/

  • 24 septembre 2017 à 22 h 12 min
    Permalink

    Moi c est à vous que je dis merci car sans vous nous n aurions pas notre petite Isis qui nous comble de bonheur chaque jour. Voir son regard et y trouver tout l amour du monde est le plus beau cadeau que nous avons reçu et celà grâce à lévriers sans frontières. Longue vie à votre belle association.

    Répondre
  • 24 septembre 2017 à 20 h 22 min
    Permalink

    Que de travail, de dévouement, d’énergie déployés pour sauver ces galgos.
    Vous pouvez être fiers de vous, tous les membres de LSF.
    C’est magnifique, votre renommée grandit et avec elle grandit aussi le nombre de chiens qui découvrent le bonheur.
    merci pour eux.

    Répondre
  • 24 septembre 2017 à 18 h 15 min
    Permalink

    Avoir un galgo ou une galga c’est un partage tellement fort et la fierté et le bonheur d’avoir sauvé une vie. Mais en avoir 2 à la maison c’est vraiment quelque chose d’extraordinaire. Avec mon mari on est devenus fous dingues de ces chiens pas comme les autres . Au début c’est un peu compliqué mais c’est à nous de tout faire pour gagner leur confiance . Une fois cette étape passée ce n’est que du bonheur partagé. Nos 2 fifilles sont comme des soeurs, toujours l’une près de l’autre, et avec nos 2 autres loulous tout se passe à merveille. En quelque sorte ce sont nos gamins !

    Répondre
  • 24 septembre 2017 à 13 h 28 min
    Permalink

    très bonne nouvelle pour les 30 galgos supplémentaires, merci pour eux et bon dimanche à tous les fans de lévriers.

    Répondre
  • 24 septembre 2017 à 9 h 50 min
    Permalink

    Encore une fois bravo ! Vous faîtes un travail extraordinaire!
    Bon dimanche

    Répondre
  • 24 septembre 2017 à 8 h 52 min
    Permalink

    Il faut reconnaître que le grand bateau « LSF » à un commandant de bord EXTRAORDINAIRE, des matelots des mousses et moussaillons qui, pour l’Amour des galgos, accomplissent sans répit et avec coeur, un travail tout aussi extraordinaire.
    Il sera difficile de casser définitivement les galgueros leurs us et traditions. Toutefois ne désespérons pas. Continuons tous ensemble pour les galgos qui n’ont pas la parole malheureusement ! Ils n’ont que nous.
    Bon Dimanche Odile.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *