Après 7 années d’une vie de misère en Espagne, Nera mérite de trouver un foyer aimant / Galga à adopter via LSF

Après sept années de bons et loyaux services son maître a décidé de s’en débarrasser et un jour il l’a emmené dans une perrera.

Perrera, couloir de la mort où les galgos sont systématiquement sacrifiés au bout de 12 jours, délai sanitaire légal imposé par les autorités. Durant cette quarantaine  ils y vivront dans d’horribles conditions et ne seront absolument pas proposés à l’adoption, leur seul salut sera d’être récupéré par un refuge.

Nera a eu cette chance ultime de voir un jour arriver les protecteurs de la FBM, beaucoup ne l’ont pas et passé ce délai la mort sera leur seule délivrance.

C’est comme ça en Espagne, la durée de vie d’un galgo n’est guère plus longue et encore elle a eu de la chance, passé les 2 ou 3 ans les galgueros considèrent que ces lévriers entraînés pour les courses ou pour la chasse ne seront plus suffisamment performants et s’en débarrasseront.

Les bonnes femelles sont souvent gardées quelques années pour la reproduction et, portée après portée, elles mettront bas jusqu’à ce que leur ventre ne soit plus productif, alors elles entreront dans les statistiques des 50 000 galgos  sacrifiés chaque année en Espagne au nom d’une tradition ancestrale.

Une vie de misère que personne ne peut imaginer, il faut avoir vu, de ses yeux vu, pour savoir combien ces femelles reproductrices pour la plupart méritent de trouver enfin la paix et le respect dans la chaleur d’un foyer aimant.

C’est que durant toutes ces années elles n’ont rien connu d’autres que le noir de leur cachot, la faim, les coups et l’humiliation.

Et puis voilà qu’un jour elles sont propulsées dans un autre monde, un monde qu’elles n’ont jamais côtoyé et où elles devront tout assimiler, tout apprendre, tout accepter, la promiscuité avec l’humain, les règles de vie, tout cela en quelques semaines.

Nera est arrivée en France le 1er juillet, il lui a fallu un peu de temps pour trouver ses marques, elle est restée un peu en retrait mais quoi de plus normal après 7 années d’une vie vide de toute socialisation, de toute relation affective avec l’humain.

Elle a encore quelques peurs ancrées, deux pas en avant et un pas en arrière, mais elle commence tout doucement à prendre confiance et elle s’ouvre à la vie comme une jolie fleur  osant parfois venir se frotter le long des jambes en quête de la tendresse qu’elle n’a jamais eue, en quête d’une main caressante qui l’a trop souvent battue.

Que de progrès en deux mois à peine et comment demander plus, il faut laisser le temps à ces galgos de prendre leurs marques, de s’adapter, d’assimiler, on ne se rend pas compte mais on leur demande beaucoup, beaucoup trop parfois sans prendre suffisamment la mesure de leur lourd passé.

Les promenades en extérieur sont un vrai plaisir pour elle. Elle s’entend parfaitement bien avec ses congénères, même si elle n’hésite pas à les remettre à leur place lorsque ceux-ci deviennent un peu trop envahissants mais toujours gentiment et dans les règles de l’art.

En revanche elle regarde les chats de travers, mieux vaut donc qu’il n’y en ait pas dans sa future famille.

Elle n’attend plus qu’une seule chose, poser ses pattounes dans une gentille  famille qui saura lui apporter douceur, amour et sécurité comme elle le mérite, comme ils le méritent tous.

https://www.levriers-sans-frontieres.com/

Si vous désirez l’adopter, n’hésitez pas à remplir notre formulaire en ligne, dès réception nous vous contacterons.

https://www.levriers-sans-frontieres.com/demande-dadoption/

Elle est en accueil dans le Tarn-et-Garonne chez Virginie, notre déléguée, que vous pouvez également contacter plus plus de renseignements au 06 25 35 89 35.

5 pensées sur “Après 7 années d’une vie de misère en Espagne, Nera mérite de trouver un foyer aimant / Galga à adopter via LSF

  • 21 août 2017 à 13 h 17 min
    Permalink

    Domage pour les chats car elle est magnifique ! J’espère qu’elle trouvera une famille qui saura lui donner tout ce qu’elle mérite et qu’elle n’a jamais eu.

    Répondre
  • 21 août 2017 à 12 h 12 min
    Permalink

    quelle robe !!!!! à rendre jalouse les copines …….Son petit coeur blessé ne souhaite plus qu’une chose : être adoptée par un adoptant qui a du temps pour elle , de la patience pour elle, de l’attention pour elle et des tonnes d’amour à donner à une galga qui a un passé à oublier

    Répondre
  • Ping : Nera (F)  » dépt 82 «  – Lévriers Sans Frontières

  • 21 août 2017 à 9 h 03 min
    Permalink

    Nela mérite une belle retraite dans un doux foyer. Elle est tellement belle,je suis certaine qu’un coeur va fondre !! Bonne chance louloute.

    Répondre
  • 21 août 2017 à 8 h 55 min
    Permalink

    Elle est sublime ! Ça c’est le premier coup d’œil, mais si on regarde avec son cœur on ressent tellement d’émotion en croisant son doux regard un peu perdu… La famille qui lui ouvrira les bras pourra lui donner tant et tant d’amour, de respect, de chaleur, de compréhension… Elle prendra tout. Tout ce que visiblement elle n’a jamais eu la pauvrette…

    Bonne chance belle Nera !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *