La restitution de votre chien à une association est bel et bien un acte d’abandon, il n’y a aucune différence.

Malgré les diverses campagnes de sensibilisation les abandons sont en augmentation de 17 % cette année.

Un acte devenu banal, perpétré chaque année en toute impunité et tout au long de l’année, ne l’oublions pas.

Force est de constater que l’animal est bel et bien devenu un objet de consommation et qu’il est acheté ou adopté uniquement pour satisfaire une envie ou un caprice et sans aucune réflexion, sans aucune compassion pour cet être vivant et sensible .

Pour beaucoup l’achat ou l’adoption est un acte compulsif qui n’aura en aucune façon été réfléchi, une sorte de compensation personnelle pour combler un manque affectif et très souvent  aussi pour faire plaisir aux gosses.

Un chiot joli peluche animée qui deviendra la plupart du temps le souffre-douleur de ces petits monstres sous les yeux passifs des parents qui finiront par se débarrasser  de cette boule de poils qui a trop vite grandi et qui un jour a osé grogner ou montrer les dents à force d’être malmené voire maltraité par ces enfants rois auxquels rien ne peut être refusé.

On le constate très souvent  dans nos formulaires  de demande d’adoption « il faut qu’il soit gentil avec les enfants », alors moi, je pose la question à l’envers «  et les enfants seront-ils gentils avec le chien ? », les parents répondent toujours que OUI.

Nous devons être de plus en plus vigilants quant aux motivations de nos candidats à l’adoption afin de limiter au maximum les retours, mais il nous est impossible de savoir vraiment qui nous avons en face de nous.

Parfois on ne sait même pas pourquoi un chien nous est rendu comme ce pauvre Angelo adopté il y a 3 mois et revenu la semaine dernière sans tambour ni trompette, un simple coup de téléphone «  on n’en veut plus, il a peur de tout et se pisse dessus , du coup on se dispute avec ma femme » alors du balai Angelo

et retour chez Marie-Claude son ancienne famille d’accueil , bizarrement chez elle il n’a plus peur et il ne se pisse plus dessus, comme quoi le comportement d’un chien considéré comme déviant par l’humain n’est en fait qu’une réponse adaptative à une situation vécue.

Et cette pauvre Lorien, alors là c’est du jamais-vu, son adoptant l’a abandonnée chez nous il y a 6 mois, en effet  je tiens à préciser que la restitution d’un chien à une association équivaut à un ABANDON, trop de gens banalisent et pensent que c’est moins grave, mais ça l’est tout autant, que ce soit pour l’animal qui souffre, ne l’oublions pas, ou pour nous protecteurs parce qu’il s’agit d’un échec cuisant.

J’en reviens à cette pauvre galga Lorien, il l’a abandonnée il y a 6 mois et il cherche aujourd’hui à en adopter une autre, et le pompon c’est qu’il fait une demande chez nous en remplissant le formulaire de demande d’adoption avec sa nouvelle adresse.

Eh oui, nouvelle vie, nouveau chien !!

Et tous les prétextes sont bons pour abandonner son animal et se déculpabiliser surtout ” on ne peut pas faire autrement”….

Dès qu’un problème le premier réflexe pour certains est de se débarrasser du chien ou des chiens sans chercher de solution.

Ce qui prouve bien que vraiment l’acte d’abandon est devenu un acte banal et que les gens qui abandonnent sont dépourvus de toute sensibilité.

La restitution de votre chien à une association est bel et bien un abandon, il n’y a aucune différence.

 

14 pensées sur “La restitution de votre chien à une association est bel et bien un acte d’abandon, il n’y a aucune différence.

  • 14 août 2017 à 23 h 39 min
    Permalink

    Ca me glace le sang
    Certains humains me degoutent… Et le mot est faible
    Avec cette societe de consommation tout ca n est pas prêt de s arranger

    Répondre
  • 13 août 2017 à 8 h 49 min
    Permalink

    L”homme….l’être sur terre le plus intelligent… et pourvu “d’humanité”….
    Ah bon ?
    Oui un chien ça a besoin d’etre sorti plusieurs fois par jour, oui ça a un coût, oui il faut s’organiser si on part plusieurs jours, oui c’est malade parfois et on doit ramasser……
    Alors l’homme si intelligent ne peut pas se douter de ses contraintes ? Il faut qu’il vive l’expérience ??????
    Et finalement commettre ce geste immonde et laisser aux assos et bonnes ames le soin d’assumer son irresponsabilité ???
    Ca me fiche en rogne….De plus si on creuse un peu comment justifier cet acte aux yeux de son entourage ??? mais surtout….de ses enfants ???
    Soit on raconte aux gamins que le chien s’est sauvé, auquel cas on fait de la peine à ses propres enfants, supers les parents !!!!!
    Soit ..on leur dit la vérité auquel cas super le modèle…on installe les enfants dans un super comportement
    Je pense à ses pauvres chiens accrochés au fond des bois, et à leur long calvaire à mourir de faim et de soif, l’angoisse qu’ils doivent ressentir….et pourtant fidèle jusqu’au bout je suis sure qu’ils sont attentifs et guettent le retour de leur “maître” quelle tristesse, comment on peut être aussi cruel ??
    Et quelle personnalité …..pour ne pas savoir recevoir ce que nos poilus nous offrent.
    Cette confiance sans faille qu’ils ont en nous, ces moments de tendresse quand un chien vient poser sa tete sur ma cuisse, ou qu’il se love bien confortablement contre nous, la fete d’enfer en rentrant du boulot, et puis tout simplement le bonheur de les avoir toujours pas très loin de nous, les sourires qu’ils nous arrachent en prenant des positions pas possibles sur le canapé, les grandes ballades, ca n’a pas de prix tout ca, comment on peut tout balayer ? en plus d’une facon aussi cruelle ? j’ai jamais compris et je comprendrai jamais

    Répondre
  • 12 août 2017 à 22 h 04 min
    Permalink

    Quelle tristesse!…Ces personnes ne connaissent la signification du mot Responsabilité.
    Apparemment ils n’ont pas la moindre conscience…..Pourtant, ce n’est pas faute d’être avertis…
    Tous les articles que vous écrivez et toute votre communication nous prévient clairement de la sensibilité EXTREME de ces merveilleux chiens qui ont vécus des horreurs et sont traumatisés.
    Ils ont besoin de calme, de sérénité, de beaucoup de patience. C’est nous qui devons vivre à leur rythme et pas le contraire. Ces personnes ne savent pas à côté de quoi ils sont passé…Tant pis pour eux!…Pourvu qu’ils n’aient pas d’enfants!…..Je souhaite à ces deux amours de galgos de trouver enfin une famille qui les mérite vraiment.

    Répondre
  • 12 août 2017 à 14 h 57 min
    Permalink

    Bien résumé ! C’est tout à fait ce que nous constatons nous aussi. L’abandon se banalise et bien souvent tous les prétextes sont bons, on a voulu un joujou…il ne plait plus ou il dérange….on s’en défait ! Sans se soucier du traumatisme infligé au chien.
    À quand un fichier qui recenserait toutes ces personnes qui sont incapables d’assumer un chien pour qu’elles ne puissent plus jamais en acquérir un ???

    Répondre
  • 12 août 2017 à 13 h 53 min
    Permalink

    comme tout chien abandonné il faut de la patience (des mois voire des années), de la douceur (pas de gestes brusques, de cris, de bâton (mon mari marche avec béquilles depuis 8 jours Minie a peur mais elle va apprendre à avoir confiance dans ces “bâtons” qui ne servent qu’à son mâitre pour marcher.
    Bref je reste convaincue qu’avant un galgo il faut adopter un chien SPA puis le galgo histoire de se forger une expérience très différence des chiens d’élevage.
    Donc Odile fâchez vous après ces adoptants qui d’avis comme de chemise, hormis ceux qui connaissent un retournement de situation (mais vous savez faire la différence!)
    Restez zen malgré tout

    Répondre
  • 12 août 2017 à 11 h 52 min
    Permalink

    Un galgo (vous le dites vous-même) est un chien à ne pas mettre entre toutes les mains. Une personne adoptante, et aimant son chien à la folie, peut malheureusement se retrouver dans une situation inextricable. Je pense notamment à la maladie bien entendu (hospitalisation ou pire encore….) ou changement radical de vie (se retrouver en foyer par exemple).
    Il y a de nombreuses années j’avais choisi votre association pour adopter ma galga car à l’époque vous vous engagiez à reprendre les chiens en cas de gros problèmes non résolubles par l’adoptant. C’était pour moi un critère essentiel car je ne voyais personne dans mon entourage susceptible de s’occuper de ma louloute et cette clause me rassurait.
    Dans ces cas tristes et plein de désespoir je ne parlerais pas “d’abandon” mais bien de “séparation” et nous sommes loin du caprice ….
    Evidemment je ne cautionne en aucune façon les abandons de Angelo et Laurien, mais quelque part je me dis que ces deux trésors ont échappé à des humains qui ne valent rien en tant qu’adoptant. Je leur espère ce qu’ils méritent : l’amour et le respect.

    Répondre
  • 12 août 2017 à 10 h 40 min
    Permalink

    C est dingue le nombre d allergies aux poils de chien déclarées subitement, le nombre de personnes qui du jour au lendemain déménagent en appartement et ne peuvent pas garder leur chien, qui ont le coeur brisé de s en séparer, qui lui veulent une bonne famille aimante, contre 500 e (juste pour être sûr que le chien sera bien). Faites un petit tour sur le bon coin, vous aurez un joli pannel des diverses causes de largage de chiens. Ça serait marrant si ce n était pas aussi pathétique et si derrière il n y avait pas des vies brisées de pauvres bêtes qui ont distribué leur amour sans compter! Les batards, les cabots filent directement attachés à un arbre ou au mieux dans un refuge, pour les racés, on essaie de s en débarrasser en retirant un maximum de fric, faut pas rigoler, non, ça servira de fond de roulement pour racheter le prochain heureux élu. Je hais cette société qui ne supporte pas les contraintes, qui commande un chien parfait sans avoir cherché à l éduquer (il est con ce chien, il comprend rien!). Comment ne pas sortir de ses gonds quand on connaît le passé de vos chiens et qu on constate qu ils ont droit au même mépris que leurs copains de tout poil!
    L idéal serait un fichier qui recense tous les abandonneurs au niveau national et qu ils soient interdits d adoption. Bon courage à l association, à tous les bénévoles, je ne peux vous soutenir que financièrement actuellement mais je suis de tout coeur avec vous!

    Répondre
  • 12 août 2017 à 10 h 21 min
    Permalink

    j’en reviens pas !!! je pensais que les adoptants de galgos étaient parfaitement au courant de leurs problèmes et qu’ils fallait beaucoup de patience, des tonnes d’amour, et …..du temps , leur laisser le temps d’oublier les innombrables manquements dans leur vie précédente. Ils ne savent pas le bonheur qu’on ressent au moindre progrès, le 1er pas vers nous…..c’est tellement gratifiant. Comment peut-on rendre un galgo ou une galga ou un podenco ?????? Mais ces gens s’imaginent-ils une seconde le désarroi, la panique que doivent ressentir ces chiens ! comment leur dire que tous les humains ne sont pas des sans coeur et qu’un jour ils auront eux aussi une vraie famille aimante et attentionnée et qu’ils seront leur priorité. Ils doivent surtout les 1ers mois être la priorité des adoptants

    Répondre
  • 12 août 2017 à 10 h 19 min
    Permalink

    Mes pauvres toutous 🙁 quelle tristesse!! C’est honteux de leur part!!
    Il a peur se fait pipi dessus? toi qui te débarrasse (y a pas d’autre mot!) de cet amour, tu ne te dis pas que c’est toi le responsable de ce comportement?!! N’est tu pas au courant qu’il faut du calme de la patience et une bonne dose d’amour ? Si je pouvais je viendrais te chercher Angelo.
    Et Lorien, magnifique galga!! On te jéte et on ose demander une nouvelle adoption. Je rie jaune!! Pas gonflé de leur part. Ah la la mes pauvres loulous 🙁

    Répondre
  • 12 août 2017 à 10 h 04 min
    Permalink

    Ces comportements sont inhumains et ils prouvent que les maitres n avaient tissé aucun lien avec leurs animaux. Quand on adopte un animal, lui aussi nous adopte et on devient important l un pour l autre. Seule la mort peut rompre ce lien. Les autres motifs ne sont que des blasblas de personnes qui n assument pas leurs actes de cruauté, leur inhumanité

    Répondre
  • 12 août 2017 à 9 h 51 min
    Permalink

    Je n’ose pas imaginer les peurs de ce pauvre galgo…. cela me fend le cœur …. il y a vraiment des êtres ignobles partout… comment les gens peuvent ils se regarder dans le miroir après?? Non mais en fait ils s’en foutent complètement …. et les abandons augmentent… moi qui espérait qu’avec nos connaissances d’aujourd’hui sur la sensibilité de nos amis les animaux tout irait un peu mieux … quelle naïveté ….

    Répondre
  • 12 août 2017 à 9 h 17 min
    Permalink

    L’abandon d’un galgo par son adoptant équivaut au même comportement que celui du galguero ! le galgo outil, qui doit être BIEN sous tout rapport. Manger,boire,dormir, être disponible aux gosses lorsqu’ils veulent s’en servir pour jouer et surtout accepter tous les caprices des gosses !!! Je connais çà ! Ma Saint Bernard, adoptée avec la hanche déboîtée et deux vertèbres déplacées. Rien que çà !
    Des sales gosses qui l’ont prise pour un poney !! et des parents qui applaudissaient (sans doute)…..et vidéo pour face de bouc !!! Merci à ma vétérinaire ostéopathe d’y avoir remédié. Un chien n’est pas un vulgaire objet, c’est un ËTRE VIVANT !!!!!

    Répondre
  • 12 août 2017 à 8 h 25 min
    Permalink

    oui, hélas, il n’y a guère d’évolution dans les comportements de masse envers l’animal; triste constatation qui se répète au fil des années
    L’absence de sanction réelle est un facteur aggravant

    Répondre
    • 12 août 2017 à 10 h 24 min
      Permalink

      oui tout à fait. Si les juges infligeaient des peines à la hauteur des maltraitances peut-être que les imbéciles sans coeurs (pour rester polie) y regarderaient à 2 fois avant de commettre l’irréparable

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *