Urgence pour 3 galgos rescapés de Tobarra /Kaly Benjy et Sidney seront rapatriés en France le 29 juillet

Des pauvres chiens qui étaient aux mains d’un galguero réputé pour être très dur puisque chaque année il les tue purement et simplement afin de renouveler son cheptel

C’est un homme très violent et sans pitié, il ne leur laisse aucune chance.

Pour 5 d’entre eux les bénévoles n’ont malheureusement rien pu faire, ils sont morts, ces pauvres chiens n’auront connu que l’enfer.

Oui, on peut vraiment parler d’enfer, la faim, les coups, le mépris et l’humiliation pour ces êtres vivants qui ne sont pas considérés comme tels et qui sont massacrés chaque année au nom d’une tradition ancestrale.

3 d’entre eux ont eu la vie sauve grâce au papa d’une des bénévoles qui a tout fait pour persuader le galguero de les épargner et de les lui confier.

Ils sont donc au refuge depuis quelques jours, bien sûr les conditions de vie ne sont pas idéales mais ici au moins ils sont en sécurité, respectés et nourris correctement.

Ils étaient terrorisés à leur arrivée, couverts de vermines et très maigres, ils faisaient peine à voir ces pauvres chiens, on aurait dit qu’ils attendaient la sentence fatale, l’air hagard et complètement perdu.

Ils ont vu leurs compagnons de fortune mourir, ils ont entendu leurs hurlements et ils pensaient bien que l’heure était venue pour eux aussi.

Ce qu’ils ne savaient pas c’est qu’ils étaient à Tobarra !!

Oh certes c’est la misère là-bas, le refuge est fait de bric et de broc, des palettes, des vieux tonneaux, tout est récupéré et utilisé par les bénévoles pour tenter de donner un peu de confort aux chiens et les protéger de cette insoutenable chaleur, il fait plus de 45° actuellement en Espagne et dans certaines régions le thermomètre est monté à 50°.

Alors il faut faire de l’ombre à tout prix, faire des abris, changer l’eau régulièrement car elle croupit très vite et les risques de déshydratation et de contamination  sont immenses.

Maintenant c’est à LSF de prendre le relais en urgence et de les sortir le plus vite possible. Ils ne pouvaient pas voyager dans notre transport du 1er juillet à cause du délai légal de vaccination à respecter.

Nous organisons donc exceptionnellement un rapatriement d’urgence le 29 juillet pour ces 3 pauvres créatures.

https://www.levriers-sans-frontieres.com/category/transport-du-29-juillet/

Nos trois rescapés, Kali, Benjy et Sidney  sont à adopter et nous espérons que vous aurez pitié, ces trois galgos méritent vraiment ce qu’ils n’ont jamais eu : une vie digne de ce nom

D’avance merci pour eux.

8 pensées sur “Urgence pour 3 galgos rescapés de Tobarra /Kaly Benjy et Sidney seront rapatriés en France le 29 juillet

  • 22 juin 2017 à 18 h 33 min
    Permalink

    Quelle tristesse de voir tous ces pauvres chiens
    Merci à vous et à toutes les associations qui s’occupent d’eux
    Je ne peux hélas en adopter ayant déjà 2 chiens

    Répondre
  • 22 juin 2017 à 10 h 29 min
    Permalink

    A quoi ça tient, la vie finalement ? 5 galgos ont été tués et ces 3 là ont eu la chance de s’en sortir. Valent-ils mieux que les autres ? Non, bien sûr. C’est la malchance pour les premiers et la chance pour ces 3 petits qui désormais ont un nom : Tobarra, Benjy et Sidney.

    Et avoir un nom, pour un galgos, ça veut dire quelque chose : la sortie de l’anonymat et de l’enfer.
    Je leur souhaite le bonheur. Ils ne doivent pas croire que c’est possible.

    Et pourtant, avec LSF, vous reculez les limites de l’impossible.
    Merci pour eux.

    Répondre
    • 22 juin 2017 à 14 h 54 min
      Permalink

      Votre combat pour sortir tous ces pauvres loulous de leur enfer est une benediction l ultime espoir d une vie meilleure pour tous ces merveilleux levriers

      Répondre
  • 22 juin 2017 à 10 h 12 min
    Permalink

    Mais quelle race de MERDE ces galgueros, ce sont vraiment des pourritures !!!!!!!! Quelle vie misérable ils ont ces pauvres Galgos avec ces tarés, sadiques et j’en passe. Ce sont eux, ces gros C….. qui devraient subir tout ce qu’ils leur font . C’est inadmissible qu’à nôtre époque ces vieilles traditions cruelles existent encore et que rien ne change pour eux. Je souhaite de tout mon coeur que cette race ” POURRIE ” de galgueros s’éteigne un jour et que les Galgos puissent enfin avoir la vie heureuse qu’ils méritent Merci à vous et à LSF pour vôtre combat pour eux au quotidien. Je vous envoie un chèque pour aider ces pauvres loulous

    Répondre
  • 22 juin 2017 à 9 h 34 min
    Permalink

    Encore une ordure de galguero..! pauvres amours maintenant ils sont en sécurité même si les conditions de vie sont précaires… Je souhaite de tout coeur qu’ils trouvent une famille très aimante qui pourra avec patience, leur faire oublier ce passé cruel….

    Répondre
  • 22 juin 2017 à 9 h 08 min
    Permalink

    Ce matin en promenant les louloutes je me disais que si mon prochain accueil est un mâle blanc, je l’adopterai…. ET que vois-je sur le blog ce matin ??? Je ne sais pas si c’est un mâle ou une femelle mais c’est un galgo blanc… Je n’ai pas choisi mes deux premières. Si, en fait la première je voulais une noire car je savais que les noirs restaient souvent sur le carreau. Je ne savais pas encore que c’était encore pire pour les mâles…. et là je dis juste que si le hasard fait que j’accueille un galgo blanc je le garderai…. Odile, je suis dispo pour en accueillir dès le 28 juillet.

    Répondre
    • 23 juin 2017 à 9 h 33 min
      Permalink

      Le galgo blanc est une femelle , c’est celle que nous avons nommée Sidney. (le mâle c’est le poilu noir et blanc)

      Répondre
  • 22 juin 2017 à 9 h 02 min
    Permalink

    envie de pleurer à lire ces lignes, pour ces pauvres chiens qui n’ont rien demandé,pour ceux qui sont déjà morts sous les coups de cette ordure de galguero
    Merci à Tobarra de les accueillir, et merci à LSF, et surtout, merci à la bénévole et son père qui ont obtenu la vie sauve au moins pour ces 3 innocents
    que dire d’autre ? un grand, immense dégout pour ce que la race humaine fait aux animaux….

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *