Charte d’éthique de l’association Lévriers sans Frontières / Nous ne sommes pas des éleveurs ou des « vendeurs de chiens »

Charte d’éthique de Lévriers sans Frontières

Association de défense et de sauvetage des lévriers galgos martyrs d’Espagne

Nous sommes une association de sauvetage.

Nous ne sommes pas des éleveurs ou des « vendeurs de chiens ».

Notre combat est dédié à ceux qui ont le plus et le plus longtemps souffert dans leur chair et dans leur âme, les cassés, les craintifs et les traumas, aux plus vieux galgos et aux reproductrices.

Pour cette raison nous ne remontons que très peu de chiots.

Notre site n’est pas un catalogue de vente en ligne de lévriers.

Chacun de nos galgos porte un lourd passé et ne se réduit pas à une belle photo sur Internet.

La démarche d’adoption d’un galgo ne doit et ne peut être qu’une démarche de sauvetage, et nous ne donnerons plus suite aux demandes compulsives d’adoption d’un « beau chien ».

Nous privilégierons les démarches du cœur, celles qui s’orienteront vers les galgos qui ont le plus souffert, sans critère d’âge, de taille ou de couleur.

Nous n’acceptons pas le diktat de la société de consommation.

Un chien n’est pas un bien meuble qu’on prend et qu’on jette.

Votre galgo vous accompagnera durant de longues années au cours d’une vie qui peut connaître des changements ou des bouleversements auxquels vous devrez faire face avec lui et pour lui, car il fera partie intégrante de votre famille.

Nous demandons à nos adoptants et à nos futurs adoptants de respecter et de soutenir nos valeurs et notre éthique.

Nous demandons à nos adoptants et à nos futurs adoptants d’accepter et de respecter le passé de leur galgo.

Cette charte sera envoyée à chaque nouvel adoptant et devra nous être retournée signée.

Elle ne constitue qu’un engagement moral, mais nous souhaitons qu’elle fasse prendre conscience à chacun de la réalité de ce qu’est un galgo.

Lévriers sans Frontières Association de défense et de sauvetage des lévriers galgos martyrs d’Espagne.

 

12 pensées sur “Charte d’éthique de l’association Lévriers sans Frontières / Nous ne sommes pas des éleveurs ou des « vendeurs de chiens »

  • 30 avril 2017 à 11 h 30 min
    Permalink

    Bonjour à tous,

    Internet a ceci de merveilleux : suivre rapidement et voir des photos de ces pauvres galgos et de se rendre compte de leur misère et constater leur évolution grâce aux soins qui leur sont prodigués et nous permettre avec nos moyens d’agir (dons monétaires, dons en nature…)
    Votre site internet permet aussi à tous de suivre la vie quotidienne, les succès et les difficultés de vos refuges partenaires en Espagne. Et par conséquence aller aussi sur un moteur de recherche pour se rendre sur leur site internet respectif ou de faire un suivi Facebook de leur page, sur lesquels nous pouvons rencontrer des cachorros qui nous font évidemment craqués.

    Et c’est là où les bonnes âmes ne doivent pas se méprendre, tous Galgas, Galgos et cachorros (BB) méritent d’être choyés et oui certains ont souffert plus que d’autres et aucun ne mérite le sort qu’il a connu dans sa vie d’avant.

    Je ne suis pas (encore) adoptant mais simplement famille d’accueil (en devenir pour LSF et FA pour l’association GALGOS) je ne connais que depuis 2 jours le nom de mon « éventuel » futur accueilli parmi les 18 qui arriveront le 6 mai prochain, je sais aussi que ce chien s’il est adopté d’ici là ne me sera pas confié. Mais qu’importe je suis juste un petit maillon de la chaine de solidarité autour du galgo et lui ou un autre : pas d’importance.

    Celui ou celle qui viendra à la maison sera aimé, caressé quand il le décidera (oui il ne nous sautera pas dessous dès son arrivée, et alors!), nourri et fera à terme partie de notre famille et réciproquement nous ferons partie de la sienne. Pour moi c’est cela qui est primordial pour eux : bringé, blanc, sable, noir, mâle ou femelle JE M’EN FOUT (oui c’est un peu vulgaire)!

    Céline (novice qui ne compte pas le rester)

    Répondre
  • 29 avril 2017 à 20 h 24 min
    Permalink

    Tres bonne idée cette charte ….

    Répondre
  • 29 avril 2017 à 17 h 39 min
    Permalink

    Une piqûre de rappel nécessaire…

    Répondre
  • 29 avril 2017 à 14 h 22 min
    Permalink

    Oui tout a fait, merci de mettre les points sur les i…..le galgo est un chien tres a part des autres races car son passe est parfois bien loin de ce qu on a imagine…alors patience reassurance leur seront necessaires qu ils soient bringes ou noirs…
    Alors oui au coup de coeur d une histoire tres triste, apres les questions de couleur, de taille comme parfois j ai pu voir sont d un ridicule et mieux ne vaut pas y donner suite….
    Un sauvetage veut dire soustraire un chien de l endroit de maltraitance ou il se trouve et l adopter veut dire en quelque sorte se pacser pour la fin de ses jours…alors avis aux vrais amateurs…

    Répondre
  • 29 avril 2017 à 13 h 14 min
    Permalink

    bonjour odile ; je suis totalement d accord avec vous , il y a beaucoup trop de gens qui qui ne respectent pas leur animal ,tout nouveau tout beau et quelques mois plus tard ils s en debarrasse totalement inadmissible un animal n est pas un jouet.

    Répondre
  • 29 avril 2017 à 11 h 11 min
    Permalink

    Que dire…cela semble tellement évident à nous les adoptants de galgos…3 adoptions, 2 traumas dont une noiraude…et alors ? Mes 3 loulous me donnent tant d’amour ! Tu as raison Odile, il fallait mettre les choses au clair afin d’éviter ces adoptions qui se terminent par un nouvel abandon intolérable !
    Comme toujours, fan incontestable, je te félicite pour cette mise au point…Amitiés D’Harry, Penny et Coral…et de moi ! Claude

    Répondre
  • 29 avril 2017 à 10 h 41 min
    Permalink

    bravo mme brochot, je lis votre blog depuis longtemps et il est temps de remettre les choses en place, marre de tous ces adoptants qui rendent leurs galgos pour des raisons farfelues, comme on se fait rembourser un achat, ce ne sont pas des objets et un galgo n’est pas un chien comme les autres, il ne marchera pas au pied sans laisse, il peut fuir a tout moment, trop de gens n’en ont pas conscience!! amicalement

    Répondre
  • 29 avril 2017 à 10 h 23 min
    Permalink

    tout a fait en accord avec cela, mes galgos hélas décédés ou ceux qui sont encore a la maison sont de vrais sauvetages (noirs, leishmaniose, cancers, agés) et mon dernier loulou adopté il y a 2 mois (pas un galgo) est un très vieux toutou complètement aveugle. Ils sont tous merveilleux et m’apporte énormément. Donner quelques mois ou quelques années a un chien qui a souffert , c’est formidable;
    Il y a peu de temps j’ai croisé une personne qui m’a dit « il est aveugle votre chien », je lui réponds  » oui, et très vieux !  » Elle me dit « mais vous n’avez pas peur ? » je lui réponds « peur de quoi ?  » ,  » et bien qu’il meure !  » « Si, bien sûr mais il ne mourra pas dans un refuge, mais bien au chaud et entouré d’amour ». Elle était un peu interloquée la brave dame ! Bien sûr que j’ai du chagrin a chaque fois, beaucoup de chagrin mais une petite voix me dit « le temps qu’il a passé avec toi était du bon temps » et cela m’aide a passer le cap douloureux et a continuer de la même façon, a choisir les cabossés, les vieux, les « pseudo » moches etc….

    Répondre
  • 29 avril 2017 à 9 h 41 min
    Permalink

    C’est tellement vrai… et même parfois en insistant sur le fait que ces chiens ont un passé, les adoptants ne l’entendent pas. Respectez leur passé , soyez patient afin de laisser l’amour débordant dont ils sont dotés s’exprimer. Ils ont tous un cœur et une âme brisés, nous pouvons en plene conscience les rendre heureux et leur offrir un bout de chemin de vie dans la dignité, le respect, la tolérance et l’amour de ce qu’ils sont et non pas comme nous voudrions qu’ils soient.

    Répondre
  • 29 avril 2017 à 9 h 22 min
    Permalink

    cette charte devrait être une évidence! Merci Odile de rappeler cette base aux adoptants , c’est un contrat moral qui doit être accepté pour toute adoption

    Répondre
  • 29 avril 2017 à 8 h 46 min
    Permalink

    Heureuse d’être à vos côtés dans ce beau combat qu’est le sauvetage des galgos meurtris,cassés dans la chair et l’âme. LAUREN est le « beau » galgo représentatif de la maltraitance pratiquée, en toute impunité, par les galgueros ! LAUREN est mon grand coup de coeur ! Mon filleul chéri.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *