Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mars 2017 3 01 /03 /mars /2017 07:43

Israel né en 2012 arrivé au refuge de la FBM le 18/12/2015

Bubay né en 2013 arrivé au refuge de la FBM le 09/01/2016

Plus d’un an d’enfermement pour ces deux galgos, c’est une sorte de punition après des années d’une vie volée, d’une vie qui n’en est pas une et qui tient à presque rien, la mort étant le seul salut pour tous ces pauvres chiens asservis par leurs maîtres qui finiront un jour ou l’autre au bout d’une corde ou dans une perrera ou quelque part dans un trou à rats où la faim les emportera tout doucement vers l’au-delà.

Quand Bubay et Israel ont été récupérés par le FBM, ils étaient plusieurs, les autres ont quitté rapidement le refuge mais pas eux.

Alors le temps a passé, d’autres galgos sont arrivés et eux ont été oubliés quelque part dans les longs couloirs de ce fameux hangar où certains auraient pu rester à perpétuité si un jour nous n’avions pas pris conscience du drame qui se jouait sous nos yeux et de la terrible injustice dont étaient victimes tous ces galgos oubliés.

Qu’ont-ils fait pour mériter cela ?

Rien, ce sont juste deux pauvres mâles qui ont dû être bien malmenés et qui du coup sont restés un peu en retrait depuis leur arrivée au refuge, toujours à se demander ce qui va bien pouvoir encore leur arriver.

Alors quand on passe dans les couloirs ils sont terrorisés, se jettent dans leurs paniers et se mettent à trembler osant à peine nous regarder.

Du coup on s’apitoie et on passe son chemin, car on sait très bien que ces chiens sur la réserve sont difficilement adoptables.

On ne prend même la peine de les sortir bien souvent.

Enfin c’était comme ça avant, aujourd’hui tout a changé, depuis ce jour d‘avril où les hurlements des chiens de la FBM  a complètement changé leur destinée.

http://www.levriersansfrontiere.com/2016/04/retour-d-espagne-les-hurlements-des-chiens.html

Lorsque je suis rentrée en France, je les entendais encore, des nuits entières à les entendre hurler et à me réveiller en me disant que ce n’était pas possible , que nous n’avions pas le droit nous les associations partenaire de la FBM de continuer à cautionner cela.

Et voilà comment les taulards ont un jour été mis en lumière.

Nous avons créé une rubrique pour eux sur notre site afin de donner un espoir de liberté à chacun d’entre eux.

http://www.levriers-sans-frontieres.com/category/les-galgos-qui-n-ont-plus-d-espoir/

Désormais à chaque transport nous en remonterons un ou deux.

Le 25 mars ils seront deux, choisis au hasard, alors j’ai demandé à Rocio de me refaire des photos pour les remettre au gout du jour.

Je me souviens d’une remarque d’un membre de l’équipe lorsque je les ai présentés :

« Oh, ils sont beaux, pourquoi sont-ils restés aussi longtemps ? »

Parce que ce sont des mâles et qu’ils sont timides, un peu en retrait, voilà pourquoi, le genre de chien qu’on ne remarque pas et qui ne vient pas à la grille de son box pour vous solliciter, non ceux-là sont résignés comme s’il n’avaient plus aucun espoir de voir leur pauvre vie changer.

Mais vous verrez lorsqu’ils quitteront ce milieu hostile ils seront complètement différents, ils nous l’ont prouvé maintes fois ces taulards, avant et après rien à voir , comme s’il savaient qu’enfin tout était fini, qu’enfin ils avaient gagné leur ticket vers la liberté.

Bien sûr rien ne se fera en un jour, il leur faudra un peu de temps pour prendre confiance et pour s’habituer à ce qu’ils n’ont jamais connu, la promiscuité avec l’humain, le vie dans une maison, les nouveaux bruits , ça ne paraît rien mais c’est violent tout ça pour eux.

Et puis tout doucement ils viendront vers vous et puis vous verrez comme ils seront reconnaissants de tout ce que vous pourrez leur donner.

Souvent quand ils arrivent chez leurs adoptants, ce qu’ils apprécient par-dessus tout, c’est le confort d’un bon dodo, ils dorment pendant des heures et pendant des jours comme pour rattraper le temps perdu, ils apprécient ce qu’ils n’ont jamais eu, car au refuge ils ne se sentent jamais en sécurité.

Ce sont deux gentils et doux galgos, bueno bueno comme le dit toujours Rocio.

http://www.levriers-sans-frontieres.com/category/transport-de-mars/

Il leur faudra un congénère qui les aidera à prendre confiance et à évoluer dans leur nouvelle vie, et vous verrez dans quelques mois ils seront de fidèles compagnons qui vous regarderont comme si vous étiez le messie, rien que ça c’est extraordinaire.

Tous les deux pourront parfaitement cohabiter avec les chats

J’ai l’espoir qu’ils soient adoptés à leur arrivée le 25 mars.

http://www.levriers-sans-frontieres.com/demande-dadoption/

Merci pour eux

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Odile Brochot
commenter cet article

commentaires

Marie 01/03/2017 12:21

J'espère qu'ils seront vite adoptés!!!

Delphine 01/03/2017 08:45

Bravo et merci pour eux ! Pour avoir adopté un mâle un peu timide, quelle belle récompense que de le voir nous faire désormais la fête (y compris à mon mari !), trépigner d'impatience quand on va faire de grandes balades, ou lancer ses jouets en l'air !
Je souhaite le même bonheur à Bubay, Israël, et tous ceux qui attendent leur adoption.

Présentation

  • : Galgos martyrs/ Lévriers sans frontières
  • Galgos martyrs/ Lévriers sans frontières
  • : Ce blog est dédié aux 50000 Lévriers Galgos massacrés chaque année en Espagne en toute impunité.
  • Contact

Mon Profil

  • Odile Brochot
  • sauvetage des Lévriers Galgos martyrs en Espagne.
Aide aux refuges en France.
Protection animale depuis toujours.
  • sauvetage des Lévriers Galgos martyrs en Espagne. Aide aux refuges en France. Protection animale depuis toujours.

Le site LSF

 

 

 

 Retrouvez aussi nos chiens sur

 

 

 

 

 

 

Nos formulaires pour

http://i55.servimg.com/u/f55/11/28/07/12/adoptb10.jpg

 

Pour être

http://i55.servimg.com/u/f55/11/28/07/12/fablog10.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Rechercher

Pages

Catégories