Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 août 2016 4 11 /08 /août /2016 07:05

C’est toujours la même rengaine en Espagne : les jours se suivent et se ressemblent.

Les sauvetages s’enchaînent, les protecteurs sont fatigués de devoir faire face à tant de détresse animale, mais ils ne baissent pas les bras et ils continuent malgré tout à espérer qu’un jour enfin le monde ouvrira les yeux sur ce qui se passe dans leur pays ; l’agonie de milliers de galgos chaque année en toute impunité.

Ils arrivent dans les refuges plus maigres les uns que les autres, des mâles, beaucoup de mâles qui vont encore grossir le nombre de rescapés et que nous avons malheureusement plus de difficultés à faire adopter que les femelles.

Les galgueros commencent à se débarrasser de ceux qui ne seront pas en état de faire la saison de chasse, de ceux qu’ils ont laissés sans soins et sans nourriture dans leurs infâmes gourbis, de ceux qu’ils vont ressortir après des mois d’oubli pour les emmener dans les perreras, ces endroits sordides d’où un galgo n’a aucune chance de sortir vivant.

Il n’y a pas de trêve en Espagne, pas de vacances d’été, ni pour les refuges ni pour nous les associations qui tentons de faire le maximum pour aider et soutenir nos partenaires.

C’est un peu comme une course contre la montre, ici ou là-bas nous sommes tous tellement motivés à les sauver que nous y mettons toute notre passion et toute notre énergie au prix quelquefois de nos propres vies qui restent très souvent entre parenthèses.

Camaron

Flamenco, la microchip arrachée au couteau..

Tous arrivent dénutris et bouffés par la vermine des taudis dans lesquels ils sont séquestrés.

Alors il faut les retaper puis les préparer afin qu’ils puissent partir au plus tôt du refuge pour rejoindre la France en respectant bien entendu les normes sanitaires européennes.

Les galgueros eux ne les respectent absolument pas, mais ils ne sont en aucun cas inquiétés par les autorités ou les services vétérinaires, en revanche nous, les associations, avons tout intérêt à ne rien négliger sous peine d’être sanctionnées.

Notre prochain grand transport de la rentrée aura lieu le 17 septembre

http://www.levriers-sans-frontieres.com/pages/chiens-en-espagne/transport-du-17-septembre.html

Les galgos de Carmona, d’Ecija et de la FBM seront du voyage, beaucoup de rescapés, de cassés.

Nous espérons que bon nombre d’entre eux seront adoptés à l’arrivée, car nous manquons cruellement de familles d’accueil surtout pour les mâles et les galgos non compatibles avec les chats.

Le 3 septembre nous ferons remonter 9 galgos de nos petits refuges partenaires, Arco Natura et Abyda Jaen.

http://www.levriers-sans-frontieres.com/pages/chiens-en-espagne/transport-du-3-septembre.html

Partager cet article

Repost 0
Publié par Odile Brochot
commenter cet article

commentaires

Sylvie M 11/08/2016 20:25

C'est désespérant de voir que rien ne change en Espagne.
Votre foi en votre action vous pousse à ne pas baisser les bras : bravo à vous tous. La tâche est ardue mais vous vous en acquittez si bien.
Merci pour tous ces sans voix que vous sauvez et rendez enfin heureux.

Présentation

  • : Galgos martyrs/ Lévriers sans frontières
  • Galgos martyrs/ Lévriers sans frontières
  • : Ce blog est dédié aux 50000 Lévriers Galgos massacrés chaque année en Espagne en toute impunité.
  • Contact

Mon Profil

  • Odile Brochot
  • sauvetage des Lévriers Galgos martyrs en Espagne.
Aide aux refuges en France.
Protection animale depuis toujours.
  • sauvetage des Lévriers Galgos martyrs en Espagne. Aide aux refuges en France. Protection animale depuis toujours.

Le site LSF

 

 

 

 Retrouvez aussi nos chiens sur

 

 

 

 

 

 

Nos formulaires pour

http://i55.servimg.com/u/f55/11/28/07/12/adoptb10.jpg

 

Pour être

http://i55.servimg.com/u/f55/11/28/07/12/fablog10.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Rechercher

Pages

Catégories