Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 juillet 2016 6 23 /07 /juillet /2016 07:35

Entrer dans une perrera est toujours un terrible moment de solitude puisque nous savons que chaque regard croisé est un regard de condamné à mort et que nous ne pourrons pas tous les sauver.

C’est un peu comme lorsque l’on pénètre dans un cimetière où le silence est de circonstance mais encore plus terrible dans ces endroits puisque nous allons côtoyer des morts-vivants.

Chaque regard est une douleur et lorsque nous passons dans les allées nous tentons désespérément de les éviter comme pour ne pas avoir l’impression de les trahir.

Alors il nous faut choisir les vies que nous allons emporter avec nous et laisser celles qui, nous le savons, finiront dans le four crématoire qui se trouve bien souvent à l’arrière du bloc principal à l’abri des regards.

Douze jours, délai légal avant l’injection fatale, il y a des chiens de toutes races, des beaux, des moins beaux, des jeunes, des vieux, mais malheureusement nous sommes ici pour sortir des galgos et des podencos, telle est la mission de Lévriers sans Frontières et notre cœur doit avoir ses raisons.

Au fur et à mesure, je refais le chemin avec vous de tous ces regards croisés et que je n’ai pas oubliés, un mâtin espagnol, des braques, des bergers allemands, beaucoup de molosses, des petits chiens, des vieux, des jeunes, eux-mêmes se demandent bien pourquoi ils sont-là.

Et dans un coin Polka qui nous supplie de la sortir de là, elle gesticule dans tous les sens et elle saute désespérément sur la grille de son box comme si elle savait que ce jour-là était sa seule chance de s’en sortir vivante.

Les autres aussi sautent et aboient, mais eux ne sont ni des galgos ni des podencos, alors nous passons notre chemin, le regard mouillé et la gorge serrée.

Elle, je n’ai pas pu la laisser, j’ai vu au premier coup d’œil qu’elle était pleine, assise sur son derrière elle me regardait comme si elle savait que son sort était scellé.

Vous savez à quoi l’on pense lorsque l’on « choisit » un chien dans une perrera, notre décision ne tient pas à grand-chose, juste à la possibilité que nous aurons de le faire adopter, c’est juste une fraction de seconde.

Les vieux, par exemple, nous savons fort bien qu’il n’y aura que très peu d’amateurs, et pourtant ce sont ceux qui portent le plus lourd fardeau.

Polka en fait partie, elle a 9 ans, alors pensez-donc, podenco ou galgo un chien de 9 ans, les adoptants ne se bousculent pas même en la bradant à 180 euros, tarif préférentiel octroyé par l’association pour leur donner une chance de plus à tous ces vieux.

Ce jour-là nous n’avons pas pu l’emmener avec nous, car elle n’avait pas passé le délai légal des 12 jours, alors nous sommes reparties avec une grosse boule au ventre en espérant qu’elle serait encore là quand Carmen reviendrait le jour J.

Elle était dans un bien triste état, notre bonne vieille podenca, et ses mamelles saillantes ne laissent aucun doute sur la mission qui fut la sienne des années durant, produire du sang neuf pour son galguero jusqu’à épuisement… Elles avaient des tumeurs que nous avons fait retirer puis analyser, et qui se sont révélées bénignes.

Elle est remontée au mois de juin, et c’est Chantal dans le 52 qui lui a ouvert les portes de son foyer et voilà ce qu’elle en dit :

« Polka, c'est comme si elle avait toujours été là, elle monte la garde, n'a peur de rien, fait la fête à tout le monde, adore les enfants, on peut l'emmener partout elle est d'une sagesse exemplaire, elle aime le confort, dort entre ses coussins et ses copines, se promène dans le terrain dont elle connaît les moindre recoins, à part les petits oublis, uniquement la nuit, c'est un petit ange toujours à la recherche de câlins, elle est parfaite ! »

Elle s’est refait une santé depuis son arrivée, on croirait une jeunette,

c’est qu’elle a encore la « pêche », notre Polka, il faut la voir fière comme Artaban entre ses copines galgas.

Bouteille à la mer pour notre Polka podenca de 9 ans,rescapée des couloirs de la mort

http://www.jotform.co/form/33494167753867

Nous espérons que quelqu’un qui aura lu cet article remplira le formulaire de demande d’adoption pour elle.

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Odile Brochot
commenter cet article

commentaires

Sylvie M. 26/07/2016 10:18

Polka est enfin une petite chanceuse sortie de l'enfer, mais qui attend sa vraie famille. Elle a dû connaître une vie de misère, et se trouver en famille d'accueil, avec confort et amour, ce doit être merveilleux pour elle.
Je pense à ceux qui ne sortiront jamais de ces infâmes perreras...

Sabine Ladet 23/07/2016 22:12

Elle a vraiment une bouille à croquer cette petite Polka, je lui souhaite de trouver un bon panier retraite.

Danielle Hart 23/07/2016 15:40

Je ne vous ai jamais rencontrée Odile, je ne vous connais que par votre blogue. Mais votre regard et votre expression sur la photo avec la petite chienne enceinte en disent long. Les yeux ne mentent pas. On voit votre bonté et votre honnêteté. On peut ne pas être d'accord avec vous ou avec votre langage (perso, je l'aime bien moi, votre franc-parler!), mais il me semble que l'on doit vous respecter pour ce que vous faites. Je crois que vous et toute votre équipe de LSF avez fait vos preuves. Merci encore pour tous ceux que vous sauver et merci aussi d'avoir de l'empathie et de la compassion pour ceux que vous ne pouvez pas sauver. Peut-être un jour aurai-je le plaisir de vous serrer la main lors d'un voyage en France.

besançon cécilia 23/07/2016 13:02

c est vraiment triste; une destination qu ils ne méritent pas mais c est vrai que malheureusement vous ne pouvez pas tous les prendre et ceux qui sont responsable de toutes ces injustices devraient changer tout cela

Kazhig 23/07/2016 09:37

Ce ne doit pas être facile pour vous.

Vous ne pouvez pas emmener tout le monde, je sais, mais je pense à ces pauvres êtres qui font finir leur vie dans un mouroir.

J'en suis malade.

Présentation

  • : Galgos martyrs/ Lévriers sans frontières
  • Galgos martyrs/ Lévriers sans frontières
  • : Ce blog est dédié aux 50000 Lévriers Galgos massacrés chaque année en Espagne en toute impunité.
  • Contact

Mon Profil

  • Odile Brochot
  • sauvetage des Lévriers Galgos martyrs en Espagne.
Aide aux refuges en France.
Protection animale depuis toujours.
  • sauvetage des Lévriers Galgos martyrs en Espagne. Aide aux refuges en France. Protection animale depuis toujours.

Le site LSF

 

 

 

 Retrouvez aussi nos chiens sur

 

 

 

 

 

 

Nos formulaires pour

http://i55.servimg.com/u/f55/11/28/07/12/adoptb10.jpg

 

Pour être

http://i55.servimg.com/u/f55/11/28/07/12/fablog10.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Rechercher

Pages

Catégories