Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 décembre 2015 2 22 /12 /décembre /2015 08:24

Faire des choix..

Alors que mon cœur bat pour les plus abîmés, le pire pour moi est de devoir faire des choix et de laisser derrière moi ceux à qui j’aurais dû tendre la main.

Mais croyez-bien que rien n’est facile et que nous devons devenir à un moment des « protecteurs calculateurs ».

Il faut savoir qu’un galgo qui sera difficilement adoptable restera des mois dans sa famille d’accueil et condamnera de ce fait d’autres galgos à rester au refuge.

Je vais vous donner un exemple : ce pauvre Gamero craintif et positif leishmaniose, eh bien depuis le mois d’août nous n’avons eu aucune demande pour lui.

Et pourtant nous avons mis "la patate" avec Patricia en multiliant les articles pour le mettre en avant mais rien y fait, il fait parti de ceux dont personne ne veut. 

http://www.levriersansfrontiere.com/2015/09/gamero-un-galgo-bien-comme-il-faut-a-adopter-via-levriers-sans-frontieres.html

Il est arrivé dans un triste état au refuge d’Ecija , il traîne derrière lui une vraie vie de misère, il est à lui tout seul le symbole du martyr des galgos en Espagne.

Il a fait pleurer dans les chaumières, lui tout « dépoilé » et rongé par la vermine, lui qui a dû vivre des années dans l’oubli d’un cachot, lui qui a crevé de faim et qui malgré tout s’est accroché à la vie, lui aujourd’hui n’intéresse plus personne.

Il vient d’Ecija, là-bas nous ne choisissons pas, puisque nous sommes la seule association à prendre les galgos en charge, nous les sortons tous, mais si nous l’avions eu ce choix il ne serait peut-être pas en accueil chez Patricia actuellement.

Lorsque je vais au refuge de la FBM, j’ai le loisir de pouvoir choisir en fonction des demandes d’adoption.

De la jeune galganette bringée, petite de préférence et surtout pas traumatisée…

Il faut qu’elles soient très proches de l’humain et câlines à souhait.

Des petites jeunettes qui partiront comme des petits pains, elles plaisent énormément, pour preuve beaucoup de celles qui sont présentées sur notre site pour les sauvetages de 2016 sont d’ores et déjà réservées. Pour l’une d’entre elles, une des plus belles bien sûr, nous avons quatre demandes d’adoption, alors que nous avons 60 galgos présentés sur notre fichier, et malgré cela certains candidats n’ont pas trouvé chaussure à leur pied.

C’est dingue, j’ai vraiment l’impression parfois de n’être qu’une télévendeuse, à la tête du catalogue de la Redoute et non pas de l’association Lévriers sans Frontières.

À vrai dire je ne supporte plus de gérer ce genre de demandes, là alors je passe la main à une de mes déléguées qui est encore faite de bois vert et qui va être à même de supporter les exigences de ces futurs adoptants ou pas…

Moi, je ne peux plus, il y a déjà un bout de temps que j’ai jeté l’éponge au risque d’être désagréable, mal aimable ou même odieuse, ça m’est arrivé souvent.

Vous remarquerez que je parle des femelles parce que les mâles, même beaux et parfaits, restent eux aussi sur le carreau, alors imaginez lorsqu’ils sont craintifs et positifs leishmaniose, comme Gamero !!

Il y en a un d’ailleurs pour lequel j’ai dû me désister quand j’ai appris sa positivité, le pauvre Neu un grand trauma, impossible de le prendre en charge parce qu’il est quasiment inadoptable.

Il va croupir pendant des mois au refuge, mais je le garde dans un petit coin de ma mémoire, on ne sait jamais…

Ces galganettes très belles et qui ont zéro défaut ne sont pas celles qui ont le plus souffert, même si les adoptants parfois tentent absolument  de s’en persuader

En effet, une petite cicatrice par ci par là les confortera dans l’idée que cette galga aura été martyrisée et qu’ils auront fait une bonne action : un coup de cutter, un coup de couteau ou une cigarette écrasée par son galguero sanguinaire, alors qu’elles ne sont en réalité que les conséquences de morsures ou de petites blessures involontaires.

Regardez Cora, un an de refuge et très traumatisée, en plus elle se fait bouffer par les autres chiens..

Je suis désolée de vous le dire, mais non ce ne sont pas ces chiens-là qui subissent la torture. Certes vous avez fait un sauvetage en adoptant cette levrette parfaite, mais elle a été en partie guidée par l’envie d’acquérir un beau lévrier à moindre coût tout en faisant une action de cœur, mais votre cœur a quand même eu ses raisons et vous aurez toujours de bonnes raisons pour ne pas porter votre choix vers un galgo « pas comme il faut ».

Elle est là la vérité, je sais que je vais encore me faire taper dessus, mais je m’en moque, j’ai toujours eu le cran de dire ce que je pensais, ce qui m’a causé, je vous l’accorde, bien des tourmentes.

Au fil des années je n’ai jamais cessé de revendiquer mon attachement pour les galgos pas comme il faut et j’ai emmené bon nombre d’adoptants dans mon sillage.

Je peux me vanter d’avoir fait de très belles adoptions et j’en ferai encore, de vraies adoptions de cœur pour des galgos cassés, malades, vieillissants, traumatisés ou juste pas beaux.

Il n’y en a pas un que j’ai oublié et je voudrais tant pouvoir tous les nommer.

Je suis désolée, mais appelons un chat un chat et ne nous voilons pas la face.

Ces galganettes-là proviennent dans la majorité des cas de gros élevages qui respectent les lois, ce sont des chiens qui sont détenus dans de bonnes conditions et respectés par leurs propriétaires, ils sont souvent pucés et parfois même vaccinés.

Ils seront abandonnés vers l’âge de 2 ou 3 ans, voire avant, s’ils ne sont pas suffisamment performants et qu’ils ne passent pas les tests de sélection.

Oui, elles viennent de là ces jolies galgas tellement plébiscitées à l’adoption, et elles méritent également d’avoir une belle vie, je vous l’accorde.

C’est juste qu’il ne faut pas se voiler la face.

Certes l’éleveur n’a aucun attachement pour ses galgos et il n’hésitera pas à emmener les « rebuts » à la perrera si un refuge ne les récupère pas, mais bon nombre d’éleveurs en France procèdent de la même façon à moins grande échelle, sans parler de ces pauvres chiots qui passent des mois derrière les vitrines des animaleries et qui proviennent pour la plupart des pays de l’Est sous couvert d’un éleveur de bonne réputation qui est mis en avant par les enseignes de ces magasins qui vendent du chien comme on peut vendre de la marchandise.

Il y a tant de misère animale aussi chez nous, tant de trafic et tant de fric qui transitent par eux.

Revenons-en à nos galgos.

À ceux qui sont le reflet du combat que nous menons en Espagne et appartiennent le plus souvent à des galgueros qui n’ont que faire du respect des lois et qui détiennent leurs galgos dans de terribles conditions.

Il y en a encore énormément, et les galgos qui ont la chance de sortir de ces trous à rats en sortiront brisés, brisés à jamais.

Ils seront du cru des grands traumas, des positifs leishmaniose, des vieux, des cassés, des usés par une terrible vie de misère, et croyez-moi pour l’avoir vu de mes propres yeux je peux vous dire que ceux-là traînent derrière eux une véritable souffrance.

Depuis dix ans leur souffrance me fait mal car ceux qui vivent l'enfer sont ceux que je suis trop souvent obligée de laisser derrière moi à mon grand désespoir.

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Odile Brochot
commenter cet article

commentaires

s et f 23/12/2015 13:50

Je comprends votre colère, dans notre société de consommation, vos galgos devront bientôt être formatés pour bien se "vendre". Allez faire un tour sur le bon coin, il se vend actuellement des chiots "cadeaux de Noël " à la pelle c est répugnant mais ça n a l'air de choquer personne. Ces mêmes chiots qui auront fini d'amuser et alimenteront les spa l'été prochain. La connerie humaine est partout, elle est particulièrement cruelle en Espagne. Je vous admire de faire ce que vous faites et de tenir dans le temps, je ne saurais plus faire la part des choses si je devais affronter directement les souffrances des galgos. Je serais en perpétuelle révolte et ne trouverais plus le sommeil. Alors, égoïstement , je me cache derrière des personnes courageuses comme vous et j aide comme je le peux (adhesion' dons). Ce n est rien par rapport à ce que vous vivez mais l argent étant le nerf de la guerre, j essaie de sensibiliser mon entourage. Je vous remercie d être la belle personne que vous êtes et de rester en première ligne pour sauver un maximum de galgos.

Anne lyse 23/12/2015 09:33

Bonjour Odile,
Comme à chaque fois je suis en larme en te lisant et j'en arrive à culpabiliser de ne pas avoir porté notre choix sur un ou une laissé pour compte. Mais notre adoption a été épique si tu t'en souviens! Enfin je ne renonce pas à prendre un jour un ou une vieux, moche malade, noir tout ce qui ne correspond pas aux canons de beauté, car la beauté est ce que nous vivons ensemble avec notre Sidney.
En tout cas, je suis admirative de ton courage pour faire tes choix car je ne pourrais pas y arriver ou alors je finis internée.... Bonnes fêtes de fin d'année et que celle qui arrive soit prospère aux adoptions des rombières, des mâles, cassés, malades âgés et tout le reste.

Anne lyse 23/12/2015 10:49

Pierre voudrait aller aider au refuge en Espagne. On reviendra vers toi. Très bonne journée.

Odile Brochot 23/12/2015 10:28

C'est quand on se rend sur place que l'on prend conscience de leur souffrance et là-bas ce sont ceux là qu'on a envie de sortir, ce sont ces regards là que l'on oubli jamais, les autres certes on les regarde mais juste avec nos yeux pour leur beauté et on les réserve parce qu'ils méritent bien évidemment de vivre et que sommes certains qu'ils seront vite adoptés.Ce qui fait la différence c'est que les autres on les regarde avec notre coeur, les autres ont les voient là terrorisés et chaque fois on voit les même, on entend la corbeille qui claque au sol tellement ils tremblent. J'aimerai que tout les gens qui choisissent un galgo comme sur un catalogue aillent un jour dans un refuge comme la FBM, ils verront l'envers du décor. Je n'arrêterai jamais de condamner ceux qui ne respectent pas nos valeurs et notre combat et tant pis s'ils vont voir ailleurs, moi je ne mange pas de ce pain là !!!

elisabeth 22/12/2015 23:32

C'est terrible de devoir faire un choix, c'est sûr qu'on voudrait sauver tous ces galgos abandonnés et leur offrir une belle vie mais si on se place du côté des adoptants, on peut comprendre qu'un galgo traumatisé ou atteint d'une pathologie peut rebuter. Il faut avoir de l'expérience et du temps pour s'occuper d'un chien foncièrement craintif et tout le monde ne peut faire cette "réeducation". Dans le même ordre d'idée, adopter un chien vieux ou malade suppose un budget qu'un adoptant potentiel n'est peut-être pas à même de débourser même si en adoptant un jeune chien en bonne santé ;on sait qu'il va vieillir et qu'il va falloir prévoir de l'argent pour des soins quand son grand âge l'exigera. Adopter un animal doit quand même rester un plaisir et non une contrainte. Alors, oui, bien sûr, on peut voir les candidats à l'adoption de galgos comme des personnes faisant leur marché sur les différents sites des associations à la recherche d'un beau galgo jeune et en bonne santé et au comportement zéro défaut ,un beau lévrier payé pas trop cher et qu'ils pourront exhiber en se vantant d'avoir sauver un pauvre chien martyr d'Espagne mais n'est ce pas un peu caricatural de présenter les choses ainsi? On peut être aussi optimiste et voir derrière ces adoptions, de belles histoires d'amour, la volonté de sauver un galgo d'une vie de refuge, tout en restant raisonnable dans son budget et en conciliant la présence d'un chien dans son foyer avec le plaisir de pouvoir partager sa vie avec lui sans trop de complications comme ce pourrait être dans le cas d'une adoption d' un chien âgé ou trauma.
Pour moi, c'est ainsi que je vois les choses. J'ai toujours adopté mes chiens dans des refuges, d'une part parce que je refuse l'idée d'acheter un chien qui n'est pas une marchandise et d'autre part parce que je trouve normal d'aller chercher un abandonné et de construire une nouvelle et belle histoire avec lui. Alors, oui, j'ai arpenté les allées des refuges et les sites des associations qui proposent des chiens à l'adoption, mais je ne considère pas que j'ai fait mon "marché". Je dis que j'ai plutôt été à la recherche d'un coup de coeur , du compagnon qui pouvait correspondre à ma vie du moment , même si physiquement, ce n'était pas exactement ce que j'avais imaginé. Chaque nouvelle adoption devient alors une aventure à construire et un amour complice à créer et je n'ai jamais eu d'échec dans chacun de mes choix jusqu'à présent. Mais c'est justement je pense, parce que c'est plus la raison que la pitié qui a guidé mes choix . Quand j'ai choisi Pinki sur le site LSF, je ne souhaitais pas particulièrement une belle galga bringé comme elle est. Je souhaitais surtout un chien en bonne santé car je venais de perdre une galga d'à peine 5 ans suite à une maladie et je ne voulais pas connaître à nouveau cette peine immense de perdre un compagnon dans un délai trop proche.
Et j'ai construit avec Pinki; une belle histoire d'amour. Alors, oui, j'aurais peut être également construit cette belle histoire avec un chien trauma ou âgé mais la crainte de l'échec a fait que je me suis tourné vers une adoption qui me semblait plus simple.

Je suis admirative pour tout ce que vous faites , Mme Brochot et pour votre inlassable dévouement à la cause des "cassés" et des "implaçables" et j'espère que l'année à venir apportera plein de satisfactions dans vos actions de sauvetages. Bonne fête de fin d'année à vous.

patricia Galgos 22/12/2015 21:05

comme tu as raison Odile ! que dire de plus ? merci de te battre pour ces loulous la

lolo 22/12/2015 20:14

Malheureusement, cette réalité concernant les critères comme un choix sur catalogue est réelle, pour pouvoir pavaner, style regardez moi j'ai adopté une petite misère, comme si une bonne action avait été faite, mais bon sang, c'est un être vivant qu'on adopte avec son passé de souffrances, je l'ai entendu plusieurs fois ce refrain, ça me dégoute. Odile tu as exprimé ce qui est la réelle vérité et malheureusement cette vérité ne plait pas à tout le monde. Il faut arrêter de se voiler la façe.

Chris 22/12/2015 19:56

Tristesse , je je n'avais déjà 2 chiennes et 3 chats ..... j'en prendrais .

Chris 22/12/2015 19:55

Tristesse ! si je pouvais.......

Brigitte Barchain 22/12/2015 14:06

Bonjour Odile. Ce que tu dis est vrai et ce que tu fais peu de personne et certainement pas moi pourrait le faire. Je fais partie de ces personnes qui souvent pleurent en te lisant parce que je voudrais tellement sauver ceux que tu es obligées de laisser derrière toi. Mais je sais aussi que sauver un trauma ce n 'est pas forcément plus d'argent mais tellement de temps, de patience et de précaution que effectivement ce n'est pas forcément à la portée de tout le monde. Et puis vaut mieux sauver un galgo d'une perreira en Espagne que d'aller s'acheter un manteau de fourrure dans un magasin chic; il faut essayer de voir le bon côte des choses. Tu ne les sauveras pas tous et ceux que tu sauves c' est formidables. Je sais que c' est facile à dire parce que je suis du bon côté de l'ordinateur mais pense au formidable Noêl que vont passer tous ces chiens grâce à toi. Ils te disent MERCI et moi aussi. On te dis tous MERCI et joyeux NOEL.Brigitte et Santiago et Camaron et Héliot.

Odile Brochot 22/12/2015 15:28

Santiago est bien la preuve de ton coeur immense Brigitte, tout la monde s'en souviens et je ne vois pas qui mis à part toi aurait pu adopter un galgo aussi malade, il faudra d'ailleurs que je donne de ses nouvelles sur le blog, pourras tu m'envoyer des photos?

Evelyne KELLER 22/12/2015 14:02

Madame Brochot, Je ne connais pas du tout le passé d'Ofélia, car personne n'a pu m'en parler. Je ne sais pas si elle a beaucoup souffert ou non. Quelle que soit la réponse, seul le but de la rendre heureuse nous a guidés. Il ne faut pas exiger des adoptants qu'ils aient TOUS la même vision que la vôtre. Tout le monde n'est pas forcément Mère Térèsa et chacun fait ce qu'il peut et comme il peut. Je suis désolée, mais quand je lis vos "blablas", je me sentirais presque coupable de ne pas avoir adopté un grand trauma ou un grand estropié. Et il semblerait que je ne sois pas la seule. Vos propos manquent sans doute un peu de nuance...

Burnel 22/12/2015 21:17

Même remarque: pas d'info sur Mini si ce n'est qu'elle est positive à la leichmaniose.
De plus on nous dissuade d'adopter "un(e) trauma. Nous avons un autre chien qui a passé 4 mois en SPA et reste peureux (impossible de lui prendre les mesures par exemple). Mini va bien, son poil fonce et je lui tricote un manteau. Nous l'avons adoptée comme nous adoptons un chien SPA, pas pour l'économie monétaire mais pour la bonne action. Nous ne pouvons pas adopter tous les chiens espagnols, mes élèves préparent un exposé sur LSF dans le cadre de mes cours, mis à part ceci je ne vois pas que faire de plus.

Odile Brochot 22/12/2015 15:42

Elle avait été récupérée dans une perrera avec un membre fracturé , les galgos noirs mâles ou femelles ne sont pas prisés par les adoptants, il y en a plein les refuges et nous avons beaucoup de mal à les faire adopter. je suis consciente de la difficulté de prendre en charge un trauma et je ne les propose jamais lorsqu'il s'agit d'une première adoption. Mon but est de sensibiliser les gens au martyr des galgos. Vous savez chaque jour nous avons à traiter des demandes qui ne vont pas dans ce sens et bien souvent nous ne donnons pas suite lorsque les gens sont trop exigeants. Il y a quelques mois une jolie galga avait été réservée, le seule hic elle mesurait 2 cm de plus de ce qui avait été annoncé sur le site , les adoptants n'en ont pas voulu, c'est bien triste d'en arriver là non ??

Odile Brochot Présidente LSF 22/12/2015 13:06

Mire je viens d’effacer votre commentaire par erreur, pouvez - vous me le renvoyer SVP Pour y répondre, il n'y a pas que les traumas qui ont besoin de vous, nous ne proposons d'ailleurs jamais un trauma pour une première adoption, il y a tous les autres, les mâles, les noirs, les plus âgés etc...

Mire 22/12/2015 17:18

Pas de problème.... moi même avec l'informatique, "on est pas très copain"....

Je ne me souviens plus exactement mot pour mot de ce que je mettais, si ce n'est qu'à terme, je songe à l'adoption d'un galgo, mais qu'un trauma ou un "cassé" pouvait effrayer dans la prise en charge, par peur de mal faire avec lui (ou elle), par peur de faire "pire que mieux".... bref, que les demandes d'adoption s'orientent peut être plus facilement vers un chien "normal" (je ne trouve pas d'autre adjectif) par peur....
Ma vieille whippet de 13 ans est une grande angoissée (elle a peur de son ombre et fait de l'hyper attachement) mais rien de comparable à un chien traumatisé, et pourtant.....

L'adoption est un acte de coeur certes, mais aussi de "raison" (au sens de raisonnable) et de l'autre côté, confier un chien doit aussi être un acte de raison, tout aussi difficile parce qu'on ne connaît jamais vraiment les gens....

Claude Marcot 22/12/2015 11:15

Moi j'en ai 2 ! Un mâle, un de ceux qui font peur aux futurs adoptants, le plus doux et le plus calin des chiens qui semble bien dans sa peau, allant vers tout le monde mais traumatisé dès que je m'éloigne de lui quelques heures...et une femelle, grande trauma, qui après 2 ans d'adoption a toujours aussi peur des humains qu'elle ne connait pas ou peu...qui "subit" sans rien manifester lors de mon absence de quelques heures mais qui est avec moi d'une tendresse extraordinaire...Comme dit si bien Odile, LSF n'est pas un site de télémarché...LSF est là pour donner une chance à des animaux que des humains ont brisés ...Ceux et celles qui veulent un chien parfait à leurs yeux ne doivent pas s'adresser à LSF, ils doivent prendre leur chéquier, aller chez un éleveur, payer cher et repartir avec leur jouet ! Et d'ailleurs que ces gens là ne s'adressent surtout pas à LSF, ils ne méritent pas qu'Odile leur fasse don d'un si merveilleux chien qu'est le galgo...Oui, nos chiens ont des défauts, ils ont souvent besoin de soins, ils volent, ils leur arrivent de faire pipi à la maison, ils ne se laissent pas toujours caresser par les amis, ils ne savent pas toujours jouer à la "baballe"....mais les humains sont ils parfaits ?...Certainement pas et peu d'humains savent donner autant d'amour que ce que nous offrent ces galgos qu'Odile a sauvés de l'enfer !Encore une fois, Bravo Odile pour tes blas blas!

marie france 22/12/2015 10:53

que ce doit être difficile de faire des choix , j'aimerais tous les prendre aussi et les sauvés de cette misère ,
et leur donner du bonheur ,pour qu'ils soient heureux pour le reste de leur vie !!

Evelyne KELLER 22/12/2015 10:49

Chère Madame, je fais également partie de ces adoptants que vous décriez tant et que vous culpabilisez à longueur d'articles ! Figurez-vous que, contrairement à ce que vous dites, je ne me suis pas offert un beau lévrier à moindre coût car j'ai parfaitement les moyens de m'en offrir un chez un bon éleveur. J'en veux pour preuve notre barzoï de 18 mois ! C'était la première adoption que nous faisions et une déléguée nous a conseillés de prendre pour une première fois une galga déjà en FA. Une adoption faite avec tout notre coeur, ne vous en déplaise ! Je suis comme Anne Micheli Tribolet et j'en arriverais presque à regretter cette adoption. Vous nous stigmatisez à longueur de temps , vous nous culpabilisez ! Une chose est sûre et certaine : je ne m'adresserai plus jamais à votre association pour une adoption car j'en ai un peu assez d'être traînée ainsi dans la boue ! Nous aussi, nous vous avons fait un don. Devrions-nous le regretter ? Je souhaite que pour cette nouvelle année qui arrive vous n'ayez que de BONS et VRAIS adoptants !

carinelsf 22/12/2015 12:20

vous avez adopté ne chienne noire et balafrée...très peu prisée par les candidats à l'adoption...vous ne devriez pas vous sentir concernée par cet article,???!!!! et ce qui n'est pas précisé, c'est que souvent les personnes ayant des demandes trop exigeantes sont déboutées et ne peuvent adopter "leur bibelot" chez nous....

Odile Brochot 22/12/2015 11:36

Bonjour Mme Keller, vous êtes l'adoptante d'Ofélia ,je me souviens bien de votre dossier et ne vous catalogue absolument comme une adoptante compliquée ou exigeante. Vous avez adopté Ofélia une petite galga noire qui était depuis un bout de temps en famille d'accueil et qui n'avait pas spécialement les critères de beauté exigés par bon nombre de candidats dont vous ne faites absolument pas partie, vous vous méprenez Madame Keller.

Catherine 22/12/2015 10:27

Odile, vous ne mâchez pas vos mots et la sincérité envers votre combat vous honore. Un petit témoignage donc pour apporter de l'eau au moulin. Nous avons été famille d'accueil de quelques mâles, tous très beaux, très attachants dans le style de Newton par exemple. Tentant de garder un beau loup comme celui ci, tant il était parfait!!. Mais dans notre for intérieur nous avons préféré porter notre choix sur un autre qui aurait moins de chance. Pas de critères de sélection, juste une envie de donner de la joie quelque soit sa trogne, son âge, son tempérament. Notre nouveau compagnon est juste adorable! Oui, il a l'air un peu usé, oui il a un œil en moins. Mais il a surtout une envie de se dépasser, envie de les monter ses escaliers qui lui font si peur. Il a démentiellement envie de bien faire! Il s'est d'abord fait tout petit pour ne pas déranger et puis il a gagné de pas en pas de l'assurance. Touché dans le mille du coeur!! Car elle est là sa beauté à ce toutou. Et quand nous le regardons se rouler dans l'herbe et cabrioler,on se dit que là est l'essentiel. Les adoptants de Chaplin (Runy)

brigitte 22/12/2015 10:02

Que ce doit etre difficile de faire des choix Je ne voudrais pas etre a ta place. mais ils méritent tellement d'ètre heureux tous

Delphine 22/12/2015 09:59

Ces personnes qui veulent à tout prix une jeune chiot comme ils le souhaitent devraient payer le prix qu'il vaut réellement s'ils l’achèteraient dans un bon élevage, les éleveurs sérieux ne se gênent pas pour demander des sommes exorbitantes pour un joli chiot.
Nous avons des chiens âgés et je sais que les factures chez le véto ne sont pas faciles à financer, mais ce ne sont pas des galgos
Bonnes fêtes malgré tout

Elodie B 22/12/2015 09:49

Je partage totalement ce qui est écrit pour l'avoir vécu aussi auprès des futurs adoptants, les sauvetages des abimés sont encouragés mais les gens reculent dès qu'ils ont des cicatrices , des craintes, quand ce sont des mâles alors qu'ils sont si doux et affectueux! seuls vous futurs adoptants pouvez changer les choses et encourager leurs adoptions!

Elo 13 22/12/2015 09:48

Je partage totalement tout ce qui est écrit, pour l'avoir constaté auprès de nombreux futurs adoptants, les sauvetages des malheureux sont encouragés mais plus personne après ...les mâles aussi très peu demandés alors que ce sont des merveilles d'affection et de douceur! seuls vous adoptants pouvez changer cela en adoptant les abimés, ne les oubliez pas!

Sylvie M. 22/12/2015 09:46

Et oui, les gens veulent adopter un animal qui a souffert mais il faut qu'il soit aussi gentil, proche de l'humain que s'il n'avait pas souffert. On veut sauver, mais il faut que cela soit comme on l'a rêvé.

C'est triste et en même temps, on peut essayer de comprendre certaines demandes : les gens ont peur qu'avec un animal trop traumatisé, l'adaptation soit difficile. Ils se demandent sans doute si eux les maîtres, seront à la hauteur si la tâche se révèle ardue.

Vous Odile, vous les connaissez si bien ces chiens, que vous êtes capable de comprendre chacun de leurs comportements. Mais ce n'est pas le cas de tout le monde. Et pourtant, les plus meurtris ont encore plus que les autres, besoin d'être adoptés. Ce n'est pas simple.

Je viens de relire l'article sur Gamero, pauvre toutou. J'espère qu'il saura enfin toucher le coeur de quelqu'un.

brigitte goeuriot 22/12/2015 09:41

je suis d'accord avec vous , pensons à ces vieux chiens ou chiens malades.. J'ai adopté Martika contrôlée positive à la leishmaniose, je l'ai adoptée par votre intermédiaire . Elle a été une des plus belle adoption que j'ai faite . Nous l'adorons, elle est adorable, caline , voyou aussi maintenant.. je n'ai pas hésitée une seconde sa maladie ne m'a pas rebutée au contraire . Merci à vous merci beaucoup

scecilia 22/12/2015 09:30

je ne cest pas si mon commentaire aura été valider si oui tant mieux si non tant pis

scecilia 22/12/2015 09:28

oui je vous reconnait bien la a votre propre discouts et je suis tout ou presque d accort avec vous quelques fois vos veritee m ont heurtee mais maintenant je vous comprend et j approuves vos discouts je ne vous connait que par le cite mais quesque cela doit etre quand on est devant vous vous me surprendais toujours votre amour pour tout ses casser personne comme vous les aimes autant je ne dit pas que les autres associations ne les aimes pas mais vous vous metter toutes votres energie et pour cela je dit chapeau et merci pour tout ceux que vous choiyers et a qui vous donner espoir dune vie meilleurs alors chapeau pour tout cela et continuers se conbas sans fin car ils ont besoin de vous touts ses casses que les gens de veule pas moi je ne regarde pas cela comme on dit les gens consome du chien comme l on consome de tout cela me degoute mais dans cette societe touts est comme cela maintenant on vous dit il faut accepter cela et bien moi je ne peut pas et je ne peut rien faire de voir autant d injustice ont subit que faire que dire on ne peut pas changers cette societe de consommations et c est regrettable bonne jouner sur ceux scecilia

joce18 22/12/2015 09:11

Cmme je souhaiterais en avoir un je n'arrive plus à les regarder mais mes vieux chiens me coutent trés cher et je ne peut actuellement faire les frais d'une adoption et ça me rend triste car je sais que je pourrais les dorloter et les soigner comme ils le meritent
Mais je dois déja faire face pour mes doyens
Cordialement
Joce

catherine 22/12/2015 09:05

Avec vous de tout cœur, c'est vous qui avez entièrement raison Odile, Merci de le dire. Bien sincèrement.

Présentation

  • : Galgos martyrs/ Lévriers sans frontières
  • Galgos martyrs/ Lévriers sans frontières
  • : Ce blog est dédié aux 50000 Lévriers Galgos massacrés chaque année en Espagne en toute impunité.
  • Contact

Mon Profil

  • Odile Brochot
  • sauvetage des Lévriers Galgos martyrs en Espagne.
Aide aux refuges en France.
Protection animale depuis toujours.
  • sauvetage des Lévriers Galgos martyrs en Espagne. Aide aux refuges en France. Protection animale depuis toujours.

Le site LSF

 

 

 

 Retrouvez aussi nos chiens sur

 

 

 

 

 

 

Nos formulaires pour

http://i55.servimg.com/u/f55/11/28/07/12/adoptb10.jpg

 

Pour être

http://i55.servimg.com/u/f55/11/28/07/12/fablog10.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Rechercher

Pages

Catégories