Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 novembre 2015 3 04 /11 /novembre /2015 06:15

La  rubrique « Nos parrainages » de notre site vient d’être remise à neuf.

http://www.levriers-sans-frontieres.com/pages/parrainer-un-galgo/

Elle est malheureusement bien utile en ce moment, car nous avons remonté beaucoup de petits cassés lors des sauvetages de septembre et d’octobre.

Beaucoup se trouvent encore à Maisons-Alfort ; pour certains ils vont enfin pouvoir rejoindre leur famille d’adoption dans les prochains jours.

Souvenez-vous de notre petite Libelula.

Comment pourrait-on l’oublier ! Ah, elle en a fait couler de l’encre, cette petite puce que ses adoptants ont abandonnée avant même qu’elle soit arrivée !!

Elle a cumulé les malheurs !

Eh oui, malheureusement, elle a dû être amputée de sa patte blessée le 22 octobre dernier.

Le docteur Baron a tout tenté pour éviter cela, mais la cicatrisation ne s’est pas faite comme il l’espérait, et sa patte n’était plus irriguée, son pied était complètement déstructuré, ses doigts commençaient à gonfler,  ses coussinets se dégradaient à cause du manque d’afflux sanguin.

Notre petite souffrait beaucoup et avait perdu sa joie de vivre, elle ne posait plus la patte. L’amputation était la seule alternative, au grand dam de l’équipe vétérinaire qui l’avait prise en charge.  L’intervention s’est bien passée, et Libelula va maintenant très bien.

Elle est toujours en accueil chez Louis, un de nos fidèles étudiants vétérinaires. Elle se débrouille comme une reine sur ses 3 pattes. Le docteur Baron était même très impressionné. Elle a retrouvé toute sa vivacité, galope partout comme une folle et a repris ses habitudes comme si de rien n’était. Après 12 jours sous surveillance pour vérifier la cicatrisation elle va enfin pouvoir rejoindre ses adoptants et commencer sa vraie vie.

Coût de l'intervention pour Libellula:1225 euros

Et notre mamie Lena qui a dû subir deux interventions,

l’une pour la luxation ancienne de sa rotule,

l’autre pour réparer sa hanche, l’ablation du col du fémur ayant été mal finalisée par les vétérinaires espagnols.

Elle a passé deux mois à Maisons-Alfort, deux longs mois, où elle a été en accueil chez Nadège, l’une de nos étudiantes vétérinaires. Dans quelques jours Lena rejoindra sa famille adoptante, et elle pourra enfin couler des jours heureux, après des années de misère.

Coût total des interventions pour Lena: 2615,00 euros

1 ère facture :

2 ème facture:

+ 300 euros pour l'intervention en Espagne

Et Grace, arrivée aussi en septembre, avec une ancienne fracture mal consolidée et la patte toute tordue.

Elle nous en a fait des inquiétudes. Après son intervention la plaie a mal cicatrisé et une infection s’est déclarée.

On espère qu’elle va enfin pouvoir sortir très prochainement. Ses adoptants l’attendent avec grande impatience. Ils ont fait plus de 700 km quand elle est arrivée d’Espagne juste pour lui faire quelques papouilles avant quelle reparte dans le 94.

C’est Andréa qui l’a prise en charge à Maisons-Alfort.

Coût de l'intervention pour Grace: 1975 euros

Et nos cassés d’octobre.

Le bel Angelito, arrivé avec un gros plâtre sur sa patte.

C’est un jeune loulou, plein de vie et très sociable. C’est Chloé, une étudiante vétérinaire, qui l’a accueilli. Il avait une fracture au pied.

Coût de l'intervetion pour Angelito: 748 euros

Il a été opéré le 13 octobre, la fracture a été consolidée, les points viennent d’être retirés,

et il va bientôt rejoindre sa nouvelle famille d’accueil dans l’Aube, à la campagne et attend d'être définitivement adopté.

Et Sira, arrivée avec une petite boiterie et accueillie par Juliette à Maisons-Alfort.

Elle a été radiographiée sous anesthésie générale afin de déterminer les causes de sa boiterie, mais rien de grave au niveau osseux n’a été diagnostiqué.

Elle est simplement, et pour une raison inconnue, totalement démusclée de l’avant, ce qui provoquait un affaissement quand elle marchait. Une rééducation à la marche en laisse s’est donc avérée indispensable, et c’est Florence dans le 91 qui a pris maintenant Sira en accueil. Elle la fait marcher plusieurs heures par jour en campagne. Sira se refait rapidement une bonne santé. C’est encore une petite timide, mais elle commence à s’apaiser peu à peu.

Coût des radios pour Sira:314 euros

 

Et samedi prochain ce seront Telma

et Alfredo, notre BA atteint d'une dysplasie,

qui remonteront à Maisons-Alfort dès leur arrivée en France.

Toutes ces interventions (radiographies, opérations, soins, rééducation) sont extrêmement coûteuses. Elles sont entièrement prises en charge par l’association, et pour chaque galgo que nous remontons nous finançons aussi toutes les interventions qui ont eu lieu pour lui en Espagne.

Si vous voulez nous aider RV donc sur notre rubrique « Nos parrainages »,

http://www.levriers-sans-frontieres.com/pages/parrainer-un-galgo/

où vous retrouverez tous nos petits cassés. Les parrains et marraines recevront régulièrement des nouvelles de leurs petits protégés. Merci pour ce que vous ferez.

Si vous désirez des renseignements concernant le parrainge d'un de nos galgos, n'hésitez pas à contacter Valérie au: 

0134745148 / 0615102831/ val.lsf78@yahoo.fr

Vous pouvez faire un don ponctuel,

Soit par paypal sécurisé via le site de Lévriers sans frontières.

http://www.levriers-sans-frontieres.com/

Soit par chèque à envoyer à LSF 43 rue de paris 10700 Villette sur Aube.

Un grand merci à tous pour votre soutien,sans vous rien de tout cela ne serait possible.

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Odile Brochot
commenter cet article

commentaires

Laetitia 04/11/2015 10:10

Dans le cas de Libellula (et beaucoup d'autres), j'ai un peu de mal à comprendre comment on peut vous facturer l'amputation. Vous aviez déjà payé énormément pour les différentes opérations. Si ces dernières ont raté, l'amputation devrait être gratuite si on suit la logique du professionnel...
Je veux dire : un plombier qui vient vous changer votre robinetterie ne vous refacturera pas s'il doit tout recommencer une semaine plus tard parce qu'une fuite s'est déclarée.
Un garagiste qui répare mal une voiture ne vous refacturera pas lorsque vous retournez le voir parce que sa réparation n'a pas fonctionné...
Ca devrait la même chose pour un vétérinaire.
Même si je suis bien consciente que prévoir les dégâts sur un être vivant est sûrement bien plus complexe que sur une voiture ou une tuyauterie, je ne comprends pas que ce fameux docteur Baron, apparemment adulé par LSF, ne parte pas du principe que "mes opérations ont foiré, je considère que la solution bis n'est pas facturable".

Laetitia 06/11/2015 11:10

Nadège : c'est vrai que ma dernière phrase n'était pas des plus délicates... J'ai tendance à écrire un peu comme ça me vient, et c'est vrai qu'à l'écrit, il faut faire davantage attention qu'à l'oral car il n'y a ni le ton, ni la gestuelle qui accompagnent. Je ne voulais blesser ni énerver personne.Toutes mes excuses si ça a été le cas.
Et comme le dit Valérie ce débat ne sert en rien la cause des galgos.
Plein de caresses à eux et plein de courage à vous toutes qui vous démenez pour les sortir de leur enfer.

Valérie 05/11/2015 17:28

Arrêtons cette polémique oiseuse qui revient à parler pour ne rien dire. Et revenons à la vraie réalité : nos galgos cassés que l'on essaie de sauver. Pour cela il faut du concret, et je ne parle pas que financièrement. Nadège connaît particulièrement bien ce sujet, puisqu'elle prend elle-même en charge chez elle ces galgos et apporte à LSF une aide très précieuse. Discutailler pendant des heures sur le bien-fondé de tel ou tel aspect de la médecine ne nous fera pas vraiment avancer. D'autres cassés nous attendent, et ceux-là il faut très concrètement les prendre en charge.

Nadège 05/11/2015 17:00

de 1) j'ai écrit ma réponse bien avant que la votre ne soit publiée, la publication étant modérée il y a un décalage entre le moment où l'on écrit une réponse et le moment où elle apparait, je n'avais donc pas vu encore votre réponse aux commentaires d'Odile en écrivant mon message. De 2) ma réponse était aussi "agressive" que la façon dont vous avez posté votre commentaire, je cite "je ne comprends pas que ce FAMEUX docteur Baron, APPAREMMENT ADULE par LSF ne parte pas du principe que...".
enfin de 3) c'est justement parce que le médicale ce n'est pas de la plomberie et qu'on ne peut pas prévoir certaines réactions de l'organisme que la loi prévoit une obligation de moyens et non de résultats. Je trouve justement que mon exemple du cancer était bien trouvé pour cela mais peut être mal expliqué. Je cite : "Si le cancer guérit c'est parfait. S'il revient 5 ans plus tard, ça serait un peu comme si le chien dont la patte cassée avait été opérée se la recassait 5 ans plus tard. " et bien NON justement, car un cancer qui récidive revient de la même souche, donc en quelque sorte c'est une évolution d'une pathologie tout comme une évolution d'une fracture et ce n'est pas contrôlable. Je m'explique, si la plaie de la fracture ne cicatrise pas c'est une évolution comme une autre et donc il faudra malheureusement prévoir autre chose, comme une nouvelle chirurgie. Et qui dit nouvelle chirurgie dit des heures pour le vétérinaire, des heures pour les ASV, du matériel, des médicaments, de l'eau, de l’électricité...etc tout ça à un coup. PAR CONTRE si comme vous le dites "je me casse la jambe, le chirurgien m'opère et me pose tout un tas de vis.... 2 mois après je souffre toujours le martyre, le chirurgien se rend compte qu'une infection s'est déclarée et doit me réopérer" si il y a infection il y a peut être une faute professionnelle (cela dépend des plaies et des chirurgies- si vraiment vous voulez vous renseigner aller voir la classification d'Altemeier). Si faute professionnelle il y a (exemple, faute d'antibioprophylaxie ou d'asepsie avérée) alors le chirurgien ne vous fera pas repayer la chirurgie. Mais si ,pas de chance, vous faites partis des 20% d'opérés qui déclarent une infection sur une pause de prothèse et bien dommage mais CE N'EST LA FAUTE DE PERSONNE et le chirurgien ne va pas s'endetter pour vous !
Je ne peux pas vous répondre pour toutes les pathologies car chaque pathologie est particulière et a ses statistiques. Il ne faut pas constamment remettre le vétérinaire en cause, il a fait cinq longues années d'études (parfois plus) non pas pour s'enrichir sur votre dos mais pour apprendre à sauver vos animaux et vous offrir le meilleur service possible...

Laetitia 05/11/2015 16:00

Nadège : Lire les réponses sous mon commentaire vous aurait évité tout votre 1er paragraphe (même si je vous remercie pour vos précisions quant à l'état de la belle).Valérie m'avait déjà bien expliqué que Libellula n'avait pas été opérée ni par le docteur Baron ni par personne, et ce d'une façon qui m'a d'ailleurs parue moins agressive que la vôtre. J'ai expliqué ce qui m'avait laissé penser ça, j'ai compris mon erreur et ma mauvaise tournure de phrase dans mon 1er commentaire, et j'ai bien précisé que je n'avais pas voulu critiquer CE véto particulièrement, mais plutôt cette pratique "obligation de moyens pas de résultat", et que je n'avais cité son nom que parce que c'était un bon exemple (du moins jusqu'à ce que je comprenne que la belle n'avait absolument pas été opérée) pour illustrer mon questionnement.

Pour le reste, c'est justement cette "obligation de moyen et pas de résultats" qui me gêne.
Humain ou animal effectivement, c'est pareil, je l'ai bien précisé. (cf.plus bas :"pourquoi dans le corps médical, tout marche différemment que dans n'importe quel autre corps de métier?").
Votre histoire de cancer est un peu hors sujet. Pour guérir d'un cancer, on sait par avance qu'il faudra plusieurs séances de chimio (pour un chirurgien/véto, c'est un peu comme si, dès le début, on nous prévenait qu'il faudrait X opérations pour réparer telle ou telle blessure). Et là bien sûr, je trouve cela totalement logique de facturer les différentes chimios/opérations.
Si le cancer guérit c'est parfait. S'il revient 5 ans plus tard, ça serait un peu comme si le chien dont la patte cassée avait été opérée se la recassait 5 ans plus tard. Là encore, ça me paraît tout naturel de facturer.
Si on veut comparer, trouvons des comparaisons qui correspondent!
Exemple : je me casse la jambe, le chirurgien m'opère et me pose tout un tas de vis.... 2 mois après je souffre toujours le martyre, le chirurgien se rend compte qu'une infection s'est déclarée et doit me réopérer. Dans ce cas là, je trouverais "logique" de ne pas facturer.

valerie 04/11/2015 14:10

En médecine, que ce soit humaine ou animale, les praticiens ont une obligation de moyens pas de résultats !!

Nadège 04/11/2015 13:48

Ah toujours l'idée du fameux vétérinaire qui cherche à s'enrichir...
Sachez que Libellula n'a jamais été opéré par le Docteur Baron avant son amputation : elle est arrivé avec une plaie ouverte contaminée qui devait cicatriser par seconde intention (c'est a dire on laisse un tissu fibreux se créer sans intervention de l'Homme). Cependant cette cicatrisation nécessite une vascularisation importante or les lévriers ont la peau fine, fragile et souvent peu vascularisée. Le docteur Baron s'est retourné l'esprit pour aider la cicatrisation et trouver la meilleure solution pour la chienne. Le tissu a commencé a nécrosé et l'état de la chienne s'est dégradé, la solution OPTIMALE a été l'amputation (bizarrement la technique chirurgicale la MOINS CHERE...pour ce vilain vétérinaire cupide !!!).
Si on reprend la comparaison avec votre plombier c'est comme si vous aviez une fuite débutante due à un joint non étanche. Le plombier vous dit : on peut laisser voir si ça évolue, votre joint peut gonfler et combler la fuite et dans ces cas là vous ne me devrez que le déplacement. Pas de chance le joint lâche et bien votre plombier vous facture la réparation du joint neuf ! Je ne vois pas un escroc ici mais quelqu'un au contraire qui a essayé de vous faire gagner du temps et de l'argent.
A présent, même si le docteur Baron avait du opérer deux fois, sur des chirurgies orthopédiques les vétérinaires ont une obligation de moyen et non de résultat- s'il n'y a aucune erreur professionnel libre à lui de vous facturer une deuxième chirurgie. Penser à un cancer récidivant - vous pensez vraiment que les prochaines chimios seront gratuites sous prétexte que vous avez déjà payé les premières et que "mince foutu médecin ça n'a pas marché" ?
Si LSF ainsi que de nombreux confrères français et internationaux lui vouent une admiration hors norme c'est qu'il y a une raison ! Pour rappel la clinique du Docteur Baron est une clinique de chirurgie référée...

Laetitia 04/11/2015 12:55

Ce n'était pas un reproche vis à vis du "talent" de ce véto que, 1) je ne connais absolument pas 2) a l'air effectivement très bon dans son domaine (je ne remets absolument pas en question son professionnalisme ni ses décisions Valerie, croyez moi! je lis ce blog depuis assez longtemps pour reconnaitre qu'il fait des miracles avec vos loulous), mais plutôt une réflexion générale sur le pourquoi dans le corps médical, tout marche différemment que dans n'importe quel autre corps de métier?
Je ne "raconte" rien du tout, désolée si j'ai mal compris, c'est le "Le docteur Baron a tout tenté pour éviter cela, mais la cicatrisation ne s’est pas faite comme il l’espérait, et sa patte n’était plus irriguée, son pied était complètement déstructuré, ses doigts commençaient à gonfler, ses coussinets se dégradaient à cause du manque d’afflux sanguin." qui m'a amené à penser qu'elle avait déjà été opérée mais que, comme ça ne prenait pas la bonne tournure, il avait fallu l'opérer.
C'est tout.
Même si ce n'est pas le cas pour Libellula, la question se pose avec d'autres...
(le fait d'opérer, que l'opération foire, et donc de ré-opérer voire d'amputer). J'aimerais juste comprendre pourquoi c'est le seul domaine où peu importe ce qui s'est passé, on facture et refacture les nouvelles opérations, et puis si ça foire encore on facture l'euthanasie aussi tant qu'à faire.

Valerie 04/11/2015 12:09

Le dr Baron n'a pas pu intervenir sur le pied de Libelula tant que la plaie de sa patte n'etait pas cicatrisée. Ce n'est pas de gaiete de coeur qu'il s'est resolu à l'amputation mais c'etait la seule solution possible. Libelula n'utilisait plus du tout sa patte blessée. Le dr Baron a sauvé nombre de nos chiens et nous avons une entière confiance dans son professionnalisme et ses décisions.

Odile Brochot 04/11/2015 10:56

Libellula n'a jamais été opérée par le Dr Baron, ni même en Espagne d'ailleurs,que racontez- vous ?

Présentation

  • : Galgos martyrs/ Lévriers sans frontières
  • Galgos martyrs/ Lévriers sans frontières
  • : Ce blog est dédié aux 50000 Lévriers Galgos massacrés chaque année en Espagne en toute impunité.
  • Contact

Mon Profil

  • Odile Brochot
  • sauvetage des Lévriers Galgos martyrs en Espagne.
Aide aux refuges en France.
Protection animale depuis toujours.
  • sauvetage des Lévriers Galgos martyrs en Espagne. Aide aux refuges en France. Protection animale depuis toujours.

Le site LSF

 

 

 

 Retrouvez aussi nos chiens sur

 

 

 

 

 

 

Nos formulaires pour

http://i55.servimg.com/u/f55/11/28/07/12/adoptb10.jpg

 

Pour être

http://i55.servimg.com/u/f55/11/28/07/12/fablog10.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Rechercher

Pages

Catégories